PL en toute liberté

Archives :

mai 2006

Projet MUEQ

Hier fut une très bonne journée pour moi. J'ai travaillé avec Benoit sur un projet qui me tient à coeur et discuté/travaillé à distance avec Gilles de ce projet. Le projet: LinuxÉduQuébec.

Tout en travaillant, Gilles me donne une adresse à aller voir. Il rit! Est-ce une blague? Non non, va voir ordonne-t-il. http://www.gilles-jobin.org/manuel/. Bon c'est quoi ça? Un manuel scolaire! Hum... Gilles rit de plus en plus. Pourquoi tu ris?........................

Je n'ai pas trop compris pourquoi ces rires (ou peut être que oui ;o) ), mais après avoir lu son billet, je crois que Gilles s'est enfin pris au sérieux. Même Mario l'a pris au sérieux, c'est tout dire ;o)

Donc un manuel pour les élèves (Gilles arrêtes de rire) à coécrire, cool! J'y mettrai sûrement mon nez sous peu. Je crois même que ça mériterait un thème (feuille CSS) spécial. Je vais voir ce que je peux faire.


Le podcast d'un de mes amis

J'aime de plus en plus la radio web (podcast). Contrairement à la radio traditionnelle je peux écouter ce que je veux quand je veux. Je me suis installé dernièrement Streamtuner qui m'offre des centaines de stations d'un peu partout dans le monde. De la musique pour tous les goûts et certaines en qualité CD.

Mais j'aime bien aussi écouter un animateur qui veut nous faire réfléchir. Louis Longchamps est ce type d'animateur. On peut depuis quelques semaines suivre ses émissions grâce à son podcast ici. Louis place également dans ces articles un lecteur MP3 pour permettre d'écouter ses émissions sans autre application que notre navigateur. Quel beau squelette en passant :o)

Lâches pas Louis.


La bête

J'ai reçu la bête, et croyez-moi s'en est toute une!

ANKS

Je crois que la stratégie de Gilles, 1 chapitre par mois, est plus réaliste que de lire ça cet été ;o)

Ça me rappelle mon bacc en physique, une brique en anglais. À suivre...


CLLAP 2006 jour 2

Journée riche en idées de toutes sortes. Voici en vrac certaines d'entre elles.

Les TIC sont porteuses de nouvelles exclusions. C'est à dire qu'il se creuse (l'élastique s'étire) un écart entre ces personnes de notre société: entre les utilisateurs/intégrateurs des TIC et les analphabéTIC. L'élastique s'allonge au rythme de l'arrivée de nouveaux utilisateurs/connecteurs car plus on est de fous plus on fait avancer notre groupe. Quand se brisera-t-il cet élastique?

«L'expression numérique» du plus grand nombre (pas tous, il reste les appareils et la bande passante à acheter) est possible grâce aux logiciels libres.

Un de ces 4, organiser une formation où on va se ballader dans le ville/village/parc... pour prendre des photos, les retravailler avec des logiciels de traitement d'images puis les publier su BIL par exemple. On formerait ainsi sur plusieurs TIC tout en ajoutant des photos libres à une banque et en formant sur les droits d'auteurs/licences/philosophie de partage... L'idée est transposable pour des vidéos, des entrevues dans le milieu de personnes ayant des souvenirs d'une autre époque, des recettes du «terroire», etc. Mettre en action des élèves pour qu'ils publient sur Wikipedia (ou ailleurs) des «mémoires» recueillies chez des personnes agées de leur milieu, des entrevues de scientifiques/artistes/journalistes/épiciers/brigadiers/... qui font connaître leur passions... serait un beau projet (enfin selon moi)

Une citation de Confucius (-551: -479): «Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voudraient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui voulaient ne rien faire.» Puissant!

M. Benoit (ci-dessous) qui nous a présenté (en tant que cofondateur/cowebmestre/coauteur de LinuxÉdu-Québec.org) encore une fois un très bon atelier sur le libre en éducation avec une vision que j'oserais qualifier de systémique. Bravo Ben.

Mise à jour: Une conférence de M. Michel Briand, adjoint au maire de Brest (France), nous a fait connaître de très beaux projets communautaires dans la ville de Brest. Voir le site principal et les wikis (colonne de droite au bas). Grâce à ses écrits j'ai trouvé ce blogue québécois sur le libre: http://www.experts-libre.org/


CLLAP 2006

Aujourd'hui et demain nous (PC et moi) sommes au CLLAP 2006 à l'Université Laval.

Bon, la journée commence bien avec un déjeuner en compagnie de Benoit et Benoit. On donne même une mauvaise information sur le lieu exacte de la conférence :o( à un des collègues de Benoit.

Les deux conférences d'ouvertures sont intéresantes. On nous présente d'abord où en est le gouvernement du Québec en ce qui concerne le LL: ça avance mais je trouve ça plutôt timide comme approche. Mais bon, au moins ça avance diront certains.

Ensuite M. Jean-Marie Lapeyre, Directeur technique du système d'information fiscal français, est venu nous présenter leur modèle d'implantation du libre chez-eux. Plus dans mon optique :o) Ils ont fait un appel d'offre et ils ont eu des offres! Ils n'ont pas attendu de penser que peut être ils étaient prêts à penser de passer au libre... Je l'aime déjà beaucoup et je ne connais rien de lui ;o) J'aime bien sa vision aussi, il ne fait pas du Apache mais du http 1.1 rfc quelque chose. Il a aussi comparé le modèle propriétaire (basé sur l'offre) au modèle libre (basé sur la demande). Grosse différence qui amène une baisse d'un facteur 10 de sa partie de budget reliée au logiciel (matériel et assistance/support ne bougeant pas).

J'ai assisté par la suite à une conférence d'une personne d'Environnement Canada qui expliquait comment ils sont passé au libre et de quelle façon ils ont amélioré leur système de communication des données métérologiques. Un peu complexe comme présentation mais encore intéressant de voir qu'il y a plein de projets libres un peu partout dans les gouvernements et qu'il faut assister à ce type de colloque pour les connaître.

Une autre conférence portait sur l'outil de formation en ligne Sakai. Un gros projet qui semble intéressant. On a appris comment leur fondation fonctionnait pour offrir cette application et le support. Grosse machine. En passant, selon le présentateur, la fondation Apache ne dispose que d'un budget de 100000$ US pour fonctionner. Apache est présentement, encore selon le présentateur, sur 70% des serveurs web de la planètes. Quand même pas mal!

Puis une conférence de la CS des Grandes-Seigneuries qui ont passé leur infrastructure de réseau en libre. Je crois qu'on va entendre parler de plus en plus de cette CS dans notre petit monde libre.

Conclusions de la journée: beaucoup de migrations (grosses migrations) sans tappage. Le nombre d'organismes/entreprises s'intéressant/utilisant le libre augmente. Les solutions libres sortent de l'ombre pour les infrastuctures critiques (alertes météo pour les aéroports, défense nationale, réseau complet d'une CS...). Des entreprises vivant du libre prennent de l'expansion. Des gouvernements (des parties en fait) passent au libre non pas seulement pour des économies mais pour l'utilisation de normes et standards (plus près des valeurs d'ouverture des institutions publiques).

À retenir: Quand on veut, on peut.


Mise à jour Dotclear

Comme Gilles j'ai mis à jour mon Dotclear. Je n'ai pas modifié mon thème par contre. J'aime bien celui-ci.

J'avais déjà le plugin TOC (table des matières) mais je n'avais pas configuré pour avoir deux styles différents (par catégorie et par mois). Quand j'ai vu que Gilles l'avait fait, je me suis dit GO! J'ai eu des petits problèmes par contre, mon hébergeur est pointilleux sur les droits sur les répertoires (tant mieux, c'est plus sécuritaire, mais un peu plus gossant pour l'installation/gestion de Dotclear). Après avoir compris que les toc.ini utilisé par le plugin étaient dans le répertoire /share/toc au lieu de /ecrire/tools/toc j'ai pû me créer deux fichier .ini différents. Ce billet m'a également bien aidé.

Le reste des plugins que j'utilise ont bien passé la mise à jour. Reste à voir SpamClear et Spamplemousse en action. J'ai également ajouté un plugin pour insérer des mp3 et flv dans les billets. Je testerai sous peu.

Bon Dotclear!


Quelques vidéos

Sur http://www.youtube.com, voici quelques vidéos (et oui les samedis pluvieux m'inspirent) que j'ai bien aimés:

  • Le 11 septembre 2001, un vidéo pour me rappeler.

Lecture estivale

Gilles a présenté deux livres qui semblent être des plus intéressants:«Le peuple des connecteurs» et «A new kind of science». Gilles m'a tordu un bras à Duchesnay pour que je commande immédiatement le premier (que je n'aurai que dans 3-4 semaines) et je viens de commander le second (qui part de loin).

Ce sera donc ma lecture estival. Que de bonheur que de se débrancher de l'ordinateur mais de lire sur le sujet ;o) en camping avec ma petite famille.

À suivre... et à commenter.

Mise à jour

Voici quelques citations du billet de Gilles qui me font réfléchir.

Plutôt que de se plaindre et de revendiquer, plutôt que d'exiger que les instances centrales règlent leurs problèmes, ils agissent par eux-mêmes. En agissant sur leur environnement local, ils changent le monde globalement.

Hum... je crois que je suis de ceux qui appliquent cette philosophie.

«Le monde est un programme » nous lance ce dernier et, ainsi, ébranle toutes nos conceptions scientifiques. Par exemple, pour lui, un programme informatique peut se substituer aux équations de la physique. Terminé le calcul différentiel et intégral pour expliquer le monde car il suffit de trouver les bonnes lignes de codes qui le simulent !

J'ai hâte mois aussi de lire ce livre, l'informatique à la place de la mathématique complexe, idée porteuse.

«...Nous appliquons le principe de délocalisation en travaillant où nous avons choisi de vivre et non l'inverse. » p. 199

Ho! Ça c'est moi. Jamais la ville ;o)

« Les informaticiens doivent « penser réseau » dès le plus bas niveau, exactement comme le fait l'évolution. Ils doivent imiter les artistes, qui pensent leur oeuvre et la réalisent eux-mêmes. ». (p. 236)

J'ai bien hâte de voir ce qui ressortira de notre projet sur des langages comme Squeak ou Logo.


Retour sur le spam blogual

J'ai écrit ceci il y a trois semaines à propos du spam sur mon blogue. Depuis j'ai donc installé SpamClear et un fichier .htaccess contenant une liste d'IP spammeuses (j'ai ajouté cette adresse dans mon menu de droite de mon blogue). Cette page est éditable par tous, donc si vous avez des IP spammeuses qui ne sont pas dans la liste, vous pouvez les ajouter. Ensemble nous vainquerons les spammeurs.

Donc avec Spamplemousse, Spamclear et ce fichier .htaccess il ne passe presque (il y en a eu 1 qui n'était pas bien méchant par contre) plus de spam sur mon blogue. J'espère que ça va continuer dans ce sens.

Je développe/supporte l'application WikiNiMST dans le cadre de mes fonctions d'animateur RÉCIT. Cette application est de plus en plus utilisée, donc les spammeurs s'y attaquent depuis peu. J'ai donc inséré un captcha (une question à répondre avant de pouvoir poster son commentaire) qui ralenti l'ardeur des robots spammeurs. Mais comme ce ne sont pas tous des robots qui spamment, je teste en ce moment un anti-spam par mots interdits (la liste de b2evolution, près de 4500 mots/adresses). Si ça fonctionne bien je publierai cette option dans la version 6.06 de WikiNiMST.

Pour ma part je ne veux pas laisser gagner les spammeurs, c'est-à-dire fermer mes commentaires/trackbacks car ces fonctions sont pour moi le coeur de nos connections. Alors si nous, les connecteurs, mettons un peu de temps pour «combattre», la somme de nos combats fera la différence et on pourra continuer nos connections.


Ouf, fatigue

Une rencontre nationale du RÉCIT c'est toujours intéressant. Mais celle-ci a été spéciale pour moi.

D'abord j'ai eu le plaisir de coanimer un atelier avec Pierre Drouin (CS Baie-James) sur le multimédia dans SPIP. Pierre est une personne très rigoureuse et j'ai appris beaucoup en sa compagnie.

Puis un autre atelier avec Gilles, sur les blogues. C'est toujours fascinant de voir l'énergie de Gilles quand il anime un atelier. Gilles, tu es mon idole. On a eu une bonne question durant l'atelier: «Est-ce que le spam sur les blogues peuvent décourager des profs à bloguer?» Ma réponse fut: possiblement, mais quand on s'installe un outil dynamique sur le web, on doit mettre du temps pour sa gestion (mise à jour, spam, publier...). Et de plus, comme j'ai écrit ici, les TIC c'est pas simple!

Enfin, Jean Nadeau m'accompagnait pour animer un atelier de travail sur le mandat du RÉCIT. Merci Jean, ce fut encore une très belle complicité.

Afin d'aider un animateur dans le besoin, nous avons (enfin surtout Pierre C) monté un serveur pédagogique. Non sans problème! Mais PC a dompté le PC.

Je suis toujours surpris de me faire dire des compliments par mes collègues. Merci à M. Roux (le jeune homme) et à Claude Lamb (l'autre jeune homme) de leur bons mots à mon endroit. C'est apprécié à sa juste valeur.

Et les soirées! Ho! Ce fut encore une fois très stimulant et relaxant de prendre du temps pour jaser avec des amis. Merci les mauvais garnements.

Finalement, en écrivant ceci je me suis rendu compte que ce fut une session de travail profitable à tous les points de vue.

J'ai besoin d'un peu de repos avant le CLLAP de la semaine prochaine.


Duchesnay sous la pluie

Il fallait s'y attendre, il pleut à Duchesnay pour une des rares fois lors de notre passage. On a quand même beaucoup de plaisir, comme toujours.

À se souvenir: tracteur et pas de casque (podcast).

Je donne un atelier avec mon ami Gilles dans quelques minutes sur les blogues. Voici la présentation.

J'ai appris qu'il y a un outil en ligne qui peut faire du traitement sonore. Je dois communiquer avec Pierre Drouin pour en savoir plus.

Un site national sera créé sous peu sur le sujet du multimédia (audio, vidéo, image, texte) avec comme but d'aider le RÉCIT à démarrer des projets avec des élèves. Le site test est ici. En fait SPIP a été choisi pour l'instant (ça peut changer) car plusieurs personnes ont déjà travaillé à l'intégration du multimédia (son et vidéo). On peut donc facilement intégrer un mp3 (ou ogg) dans un article et un lecteur permet d'écouter en ligne le fichier. Même chose avec les vidéos en flv. Je dois recommuniquer avec Pierre Drouin pour avoir ses notes sur l'atelier qu'on a donné sur le sujet car plusieurs bonnes idées on été discutées.

À suivre...

Mise à jour 9h37: Notre atelier commencera en retard. Et je viens de commander le livre dont parle Gilles.


Recensement 2006

Je viens de terminer de répondre au questionnaire du recensement 2006 sur le web. Vous pourrez accéder à mes réponses dans 92 ans ;o)

Première surprise, j'ai gagné le gros formulaire.

Deuxième surprise: Pas moyen de compléter le formulaire web avec Firefox sous Linux ni Mac :o( Safari a été nécessaire pour ce faire. Ils me disent que je n'ai pas un navigateur complatible 128 bits de chiffrement. Étrange.

C'était mon premier recensement. Toute une première ;o)

À la prochaine fois.

Mise à jour, 20h20: Miguel en avait parlé du non accès en Linux au recensement.

Mise à jour du 10 mai: Avec Konqueror on peut, en modifiant l'identité (IE 6.0 Win XP) du navigateur (konq-plugins), accéder au formulaire. Merci à Pete ;o)


Le chiffre 7 décrypté

J'ai reçu de Éric Dionne cette note aujourd'hui et comme je veux la garder, la voici:

Origine de la barre du chiffre sept ! 7 Encore aujourd'hui, de nombreuses personnes, en écrivant le chiffre 7 utilisent une barre supplémentaire horizontale au milieu du chiffre. La plupart des typographies l'ont fait disparaître aujourd'hui Mais savez-vous pourquoi cette barre a survécu jusqu'à nos jours ? Il faut remonter bien loin, aux temps bibliques : Lorsque Moïse eut gravi le mont Sinaï, et que les 10 commandements lui furent dictés, il redescendit vers son peuple et leur lut, à haute et forte voix, chaque commandement.

Arrivé au septième commandement, il annonça : « Tu ne commettras point d'adultère. Tu ne désireras pas la femme de ton prochain » Et là... de nombreuses voix s'élevèrent parmi le peuple lui criant : "Barre le sept, barre le sept, barre le sept !!!"

Et voilà… l'origine de la barre du sept !

Ne connaissant pas l'auteur :o( si vous le/la connaissez, n'hésitez pas à me le faire savoir.


Ma vie en Ubuntu Dapper Beta

Ouais, moi, un des utilisateurs/défenseurs de la Mandriva, je suis présentement en Ubuntu pour des raisons de matériel très récent. Comment ça se passe?

Installation: Installation en mode texte. L'outil de partitionnement moins ergonomique (ça peut faire peur même). Carte graphique ATI non reconnue directement, je dois installer des drivers fglrx en mode texte après l'installation du système.

Gestion de l'interface graphique: Je suis en Gnome, très beau/performant d'ailleurs. J'apprends à apprécier nautilus.

Logiciels: L'installeur de logiciels travaille bien, on peut ajouter des sources en mode GUI plus facilement que sous Mandriva. Plusieurs mises à jour par jour, la Beta avance bien. Tous mes besoins sont comblés en logiciels pour l'instant.

Ce qui marche et qui me surprend: Mes boutons HP (Aide, volume, muet, calculatrice). L'hibernation dans la swap. L'accélération 3D qui donne une fluidité intéressante aux animation utilisant OpenGL.

Ce qui ne marche pas ou mal: Ma carte interne WiFi, il semble qu'elle n'est pas PCI mais PCI-E et ça pose problème Elle fonctionne maintenant. Le niveau de la batterie est lu au démarrage seulement, pas de rafraîchissement. Mais ceci est peut être dû à un problème matériel, on cherche. Les applications KDE ne sont pas traduites à 100%. Tous traduits OK depuis le 22 mai 06.

Donc pour l'instant Mandriva ne me manque pas. J'ai un système qui fonctionne bien et qui fait ce que je faisais avec Mandriva sur mon Thinkpad G40. Reste à voir la suite...

PS: Un écran de 17" (1680x1050) pour quelqu'un qui travaille plusieurs heures par jour sur son portable, c'est essentiel!


Marianne dans le bois

Marianne, ma petite dernière, aime beaucoup la nature. Aller prendre une marche avec son papa la rend très heureuse. Voici quelques traces de notre marche de ce matin.



Bourgeons

Bougeons

fleur rouge

fleur jaune

fougères

Dois-je l'écrire?

J'ai assisté à l'atelier de Gilles sur les blogue et je me souviens d'une de ses mises en garde: avant de cliquer sur «Envoyer» on doit être conscient que ça peut poser problème. Les écrits restent... et peuvent être exploités contre nous :o(

Il existe un écart grandissant entre ceux qui exploitent/intègrent les TIC et les autres. Alors l'incompréhension entre ces deux solitudes (trop facile) est de plus en plus profonde.

Les TIC permettent de diffuser son opinion, ses idées à un large public. Et ça fait peur aux autres.

L'information par la masse dérange car elle provient de partout (pas de n'importe qui). Les autres en ragent.

Avoir ses opinions et les défendre (sa vision du monde) est un concept à développer en éducation, mais peut être que son application n'est pas souhaitée tant que ça.

J'en suis à me poser des questions: comment diminuer cet écart? Formation, certainement. Mais comment? Sur quoi? On prend beaucoup de temps pour former sur des logiciels, est-ce la bonne chose à faire? Quelles sont les différences entre ceux nous (oui je m'inclus dans ceux qui intègrent) et les autres? Pourquoi j'accepte qu'on remette mes idées/opinions en question? Qu'on me critique ouvertement (même si ça me fait quelque chose)? La perfection n'existe pas, mais peut-on se mettre en mode apprentissage?

Oui je suis encore ébranlé par ce qui s'est passé cette semaine à un de mes amis. Non je ne suis pas prêt de le digérer (malgré le fait que mon ami soit serein avec ce qui se passe).

Mes valeurs ont été chiffonnées.


Triste journée

Très triste, je suis tout croche, vraiment ébranlé en ce jeudi matin. Un ami a des problèmes et je ne peux rien faire. Je n'ai pas toute l'information mais je crois que la liberté d'expression est en cause. Écrire ce qu'on pense peut nous faire du tort, qu'on se le dise. Permanence ou non.

Cher ami, saches que je serai là pour t'aider quand tu veux. Dans n'importe quoi. Tu sais où me trouver.

Quand on se sort la tête au-dessus du troupeau, on risque d'avoir une balle de m... dans face.

Triste journée :o(


Un système Linux parfait?

Titre provocateur ;o) Mais cette semaine j'ai travaillé fort pour trouver un système (lire distribution Linux) qui fonctionne sur mon nouveau portable (HP Compaq nx9420).

Je ne peux pas chiâler sur la machine, très hot! Écran 17", clavier complet, plein de connecteurs, processeur Centrino duo (linux voit deux processeur de 1.83 GHz), 1 Go de RAM, 100 Go de DD, plus mince et léger que mon ancien, un charme quoi.

Seul problème, il est très récent et les drivers pour la carte de son ne sont pas encore dans la Mandriva (même la Cooker). Donc sans le son il n'y a point de plaisir, j'ai testé la dernière de Ubuntu (oui oui Ubuntu, la distrib qui se prétend pour les débutants et que je considère personnellement pour les utilisateurs intermédiares), la 6.06 beta. Pourquoi? C'est elle qui a le noyau le plus récent, donc plus de chance de bien travailler avec mon matériel.

Après quelques heures de recherches/actions j'ai réussi à faire fonctionner presque tout mon matériel, il manque la carte sans-fil intégrée. Donc je suis en Ubuntu Dapper beta. Serai-je suffisammemnt accro pour ne pas revenir à Mandriva (car cette distrib fonctionnera d'ici peu sur mon portable) dans les prochains mois? À suivre...

Est-ce que tout marche en Ubuntu? Non. Kino plante dès que je veux importer des séquences vidéos de ma caméra numérique. La carte PCMCIA n'est pas levé en l'insérant apr le boot. Il y a des parties de KDE qui ne sont pas traduites. Videolan Client ne peut pas lire des flv.

Donc du nouveau matériel, bien que très performant, fait développer la patience quand on veut le faire tourner en Linux.


Mise à jour du 4 mai 06: Kino ne plante pas si on utilise GDM au lieu de XVideo pour l'affichage. Donc le serveur X (version 7.0.0) pose un problème ici. Au moins, Kino est utilisable.


Spam, attaqué de tous les côtés

Est-ce que le côté obscur de la force vainquera sur le web? Je suis spammé quotidiennement (50 spam) depuis 1 mois. Et je dois dire que ça me fais réfléchir sur les outils de collaboration sur le web, sur Dotclear en particulier.

Dotclear est une excellent outil pour blogguer. Mais quand on est victime de spam sans arrêt, la patience est mise à l'épreuve. Voulant garder cet outil, je cherche des moyens de diminuer le spam qui réussi à passer dans mes commentaires/pisteurs.

OK, lâches pas mon Pierre, on essaie de bloquer ces méchants garnements. J'ai installé Spamplemousse il y a quelque temps, il réussi à bloquer 95% des spam (on doit ajouter des mots spam de temps à autre) tout en laissant passer (depuis ma mise à jour de Spamplemousse) les vrais commentaires.

Pour essayer de bloquer le 5% qui restent, j'ai installé ce matin un autre filtre (Spam Clear) à l'aide de cet article. Reste à l'entraîner.

J'utilise aussi un .htaccess dans la racine de mon blogue pour bloquer les IP les plus tenaces. Voici le contenu de mon fichier:

Deny from 216.195.32.244
Deny from 213.164.107.105
Deny from 68.87.71.185
Deny from 62.197.126.10
Deny from 222.113.122.188
Deny from 195.225.176.160
Deny from 204.228.216.182
Deny from 216.139.221.43
Deny from 218.189.215.166
Deny from 85.255.117.250
Deny from 213.164.97.78

Apache, le serveur web où est installé mon Dotclear, bloque donc l'accès à mon site aux robots/humains provenant de ces adresses IP. Le nombre de spam a diminué de 80%.

Je vais donc faire des tests sur ces commentaires ci-dessous pour valider le tout.

À suivre...