PL en toute liberté

Catégorie :

Logiciel libre

Fil des billets

Ubuntu et le plugiciel Sylverlight

Je sais, Sylverlight (il fait un peu la même chose que le plugiciel Flash, mais Micro$oft voulait avoir sa propre mauvaise application) est comme à peu près tout ce que fait Micro$oft depuis quelques années, pas très utilisé. Dans ma vie numérique, il n'y a qu'un site qui utilise ce plugin. L'outil photo du site de la pharmacie près de chez nous (en fait il semble que ce soit le même outil pour les grandes chaînes de pharmacie).

Il est devenu très simple de se faire un album photos (différentes tailles, couverture rigide ou souple, etc) en ligne directement de son salon. Mais pas en Linux! Triste pour quelqu'un qui ne veut que la paix dans le monde ;o)

Donc, le fameux Sylverlight n'a pas de version pour Linux, donc les sites de création d'album photos ci-haut mentionnés ne fonctionnent pas pour moi (je rappelle que je n'ai pas Windows mais bien Ubuntu sur ma machine).

Petite recherche Web me donne deux référence intéressantes. La première est un vieux projet de Sylverlight libre appelé Moonlight. Mais il semble mort. Puis un autre lien m'amène à un projet du nom de Pipelight http://doc.ubuntu-fr.org/pipelight. Plus récent et il semble qu'il sera intégré dans la prochaine version d'Ubuntu.

On installe donc cette application avec les lignes de commandes habituelles pour un PPA.

sudo add-apt-repository ppa:pipelight/stable
sudo apt-get update
sudo apt-get install pipelight
sudo pipelight-plugin --enable silverlight

La dernière ligne est pour activer le dit plugiciel (on doit fermer notre navigateur lors de l'installation).

Je visite donc mon site de création d'album photos pour vérifier que ça fonctionne... et non :o( Ça me dit que leur outil ne fonctionne pas en Linux. Oui mais j'ai cette patente d'installé alors pourquoi

Non? C'est pas possible qu'en 2014 on vérifie encore le «User agent» de mon navigateur pour me donner ou non accès à l'application!

J'installe donc une extensions à Firefox (mon navigateur préféré) qui me permet de cacher le fait que je sois en Ubuntu.

Je retourne tester la chose et voilà que ça fonctionne! C'est conformé, il existe encore des programmeurs Web qui bloquent leur site de cette façon!?!?!?

Mais bon, me voilà en possibilité de faire mes albums en Ubuntu.

Résumé pour faire fonctionner les sites utilisant Sylverlight sous Ubuntu:

  1. Installer pipelight
  2. Installer l'extension User agent switcher (pour Firefox, pour Chrome ou Chromium) pour les sites qui gèrent mal l'accès des utilisateurs.

Notes Linux Mint 12 64 bits

Après avoir publié ce billet sur mon installation de Linux Mint 12 sur mon Asus K53E, je suis passé à la version 64 bits pour voir si ça vaut la peine (http://doc.ubuntu-fr.org/ubuntu_64bits)

Je n'ai pas fait de grands tests, seulement quelques-uns en lien avec le traitement vidéo.

Pour la même job, je gagne avec la 64 bits:

  • 10-15 % encodage avec Arista (avi en mp4);
  • 10% encodage avec Handbrake (avi en m4v);
  • 29 % création d'une présentation (diaporama de photos) .vob avec Imagination.

Donc, rien de très spectaculaire, mais ça va plus vite, donc je reste sur la 64 bits.

Scratch

Le logiciel Scratch (programmation pour les enfants) n'est pas disponible en version 64 bits. On doit donc utiliser une des fonctions de Linux qui est de pouvoir installer des applications 32 bits sur un système 64 bits. Pour ce faire, c'est la librairie ia32-libs qui doit être installée (elle est installé par défaut sur la Linux Mint 12 et Ubuntu 11.10).

On doit installer une librairie 32 bits nommée libv4l-0:i386 nécessaire à Scratch. Ensuite on installe Scratch avec la ligne de commande: sudo dpkg -i --force-architecture scratch_i386.deb.

Création d'un lanceur

Gnome 3.2 ne permet plus, via le menu contextuel, de créer un lanceur sur le bureau. Voici la commande pour en créer un:

  • gnome-desktop-item-edit --create-new ~/Bureau

Applications au démarrage

Gnome 3.2 n'offre plus non plus le menu pour gérer les applications démarrées lors de l'entrée dans notre session. La commande pour les gérer est:

  • gnome-session-properties

Calendrier Google dans Gnome-Shell

Il est possible d'utiliser le calendrier de Google en lieu et place d'Evolution dans l'interface de Gnome 3.2 (en cliquant sur la date dans la barre Gnome).

Installation des dépendances:

  • sudo apt-get install git-core python-gtk2 python-dbus python-gdata python-iso8601 python-gnomekeyring

On récupère les fichiers python (ceci crée un répertoire à l'endroit où est exécuté la commande):

  • git clone https://github.com/vintitres/gnome-shell-google-calendar.git

On se connecte à notre compte Google via le menu «Comptes en ligne» (dans les Paramètres système). On exécute le fichier ./gnome-shell-google-calendar.py présent dans le répertoire téléchargé. On peut ajouter cette application dans les applications à lancer au démarrage:

  • gnome-session-properties, la commande à inscrire: python /chemin/vers/gnome-shell-google-calendar.py (que l'on doit exécuter au moins une fois pour que ça fonctionne).

Pour ouvrir le calendrier Google dans Firefox lorsqu'on clique sur «Ouvrir le calendrier» (barre Gnome), on peut utiliser cette commande (source):

  • gsettings set org.gnome.desktop.default-applications.office.calendar exec "firefox 'https://www.google.com/calendar'"

Handbrake

Cet outil d'encodage vidéo (très intéressant pour l'encodage pour les mobiles) n'est pas disponible dans la liste des paquets par défaut, on doit donc ajouter un dépôt ppa:

  • sudo add-apt-repository ppa:stebbins/handbrake-snapshots
  • sudo apt-get update
  • sudo apt-get install handbrake-gtk

Améliorer la gestion de l'énergie

Il parait que Jupiter (http://doc.ubuntu-fr.org/jupiter) peut améliorer la gestion de l'énergie sous Linux. J'ai donc installé la chose pour voir.

Courriel Exchange dans Thunderbird

Davmail (http://doc.ubuntu-fr.org/davmail) me permet d'avoir accès à mon courrier de C.S. en utilisant mon client Thunderbird. J'installe et configure donc.

Hibernation

Mise à jour du 20 mars.

En lisant sur le Asus K53E, j'ai constaté que certains utilisateurs avaient un problème à mettre en veille ou à hiberner leur portable sous Ubuntu 11.10. J'ai essayer sur le mien, et moi aussi il y a un problème. J'ai donc copié un fichier /etc/pm/sleep.d/20_miseveille (et donné les permissions d'éxécution) contenant ceci (source):


#!/bin/sh
#inspired by http://art.ubuntuforums.org/showpost.php?p=9744970&postcount=19
#...and http://thecodecentral.com/2011/01/18/fix-ubuntu-10-10-suspendhibernate-not-working-bug    
# tidied by tqzzaa :)

VERSION=1.1
DEV_LIST=/tmp/usb-dev-list
DRIVERS_DIR=/sys/bus/pci/drivers
DRIVERS="ehci xhci" # ehci_hcd, xhci_hcd
HEX="[[:xdigit:]]"
MAX_BIND_ATTEMPTS=2
BIND_WAIT=0.1

unbindDev() {
  echo -n > $DEV_LIST 2>/dev/null
  for driver in $DRIVERS; do
    DDIR=$DRIVERS_DIR/${driver}_hcd
    for dev in `ls $DDIR 2>/dev/null | egrep "^$HEX+:$HEX+:$HEX"`; do
      echo -n "$dev" > $DDIR/unbind
      echo "$driver $dev" >> $DEV_LIST
    done
  done
}

bindDev() {
  if [ -s $DEV_LIST ]; then
    while read driver dev; do
      DDIR=$DRIVERS_DIR/${driver}_hcd
      while [ $((MAX_BIND_ATTEMPTS)) -gt 0 ]; do
          echo -n "$dev" > $DDIR/bind
          if [ ! -L "$DDIR/$dev" ]; then
            sleep $BIND_WAIT
          else
            break
          fi
          MAX_BIND_ATTEMPTS=$((MAX_BIND_ATTEMPTS-1))
      done  
    done < $DEV_LIST
  fi
  rm $DEV_LIST 2>/dev/null
}

case "$1" in
  hibernate|suspend) unbindDev;;
  resume|thaw)       bindDev;;
esac

Voilà pour mes petites notes d'aujourd'hui.


Linux Mint 12 sur ASUS K53E

Ça faisait longtemps que je n'ai pas documenté mes installations de Linux sur un ordinateur. Comme je viens de me procurer un nouveau portable, c'est une bonne raison pour récidiver.

Donc, la machine: Asus K53E, Intel Penthium B960 2,2 GHz, 4 Go Ram, 750 Go disque dur, écran 15" (1366x768), webcam intégrée, pavé numérique. http://fr.asus.com/Notebooks/Versatile_Performance/K53E/

La distribution: Linux Mint 12 http://www.linuxmint.com/ . Pourquoi? Elle permet d'ajuster son interface utilisateur à notre goût, ce que Unity (Ubuntu) ne permet plus vraiment :o( Comme c'est une Ubuntu 11.10 qui est en dessous de Mint, l'installation devrait fonctionner sur une Ubuntu également.

Installation (durée totale 60 min, peut être plus long selon votre connexion internet):

On met le DVD... on boot dessus... on vérifie que son matériel est bien reconnu... on clique sur «Installer Linux Mint»... on sélectionne «installer Linux Mint à côté de Windows» si on veut garder Windows en dual boot ou sinon «Remplacer Windows par Linux Mint» si on veut seulement la paix... on suit les instruction... on reboot... on fait les mises à jour ainsi que la prise en charge linguistique (qui n'est pas finalisée après l'installation)... on installe un noyau pouvant gérer plus de 3,2 Go de Ram http://doc.ubuntu-fr.org/kernel_32bits_pae ... on installe ses logiciels préférés qui ne sont pas installés au départ (Skype, Acrobat Reader, Geogebra, Scratch, Cmap, etc)... on s'amuse.

Le seul irritant est que lors de l'installation, les locales «fr» de Firefox ne sont pas installées, on doit donc le faire (firefox-locale-fr). Puis on doit par la suite aller activer la langue dans les extensions (add-ons) de Firefox pour avoir notre navigateur en français. Petit bogue de Mint je crois.

  • Mise à jour: cet irritant n'arrive pas si on fait, avant de démarrer Firefox, la «prise en charge des langues» (Paramètres systèmes) en premier. La langue française (l'extension Firefox) s'installe correctement.

Me voilà avec une machine très très réactive, où tout le matériel du Asus est reconnu sans pilote propriétaire. Donc si vous désirez une machine domestique sur laquelle vous voulez installer Linux, je vous propose le Asus K53E.

Note: pour celles et ceux qui n'aiment pas l'interace Linux Mint par défaut (un Gnome 3 à la sauce Mint), il exite un fork de Gnome 3 nommé Cinnamon ou encore un fork de Gnome 2 nommé Mate, qui peuvent être installés et utilisés avec Linux Mint 12.

Voici la sortie du lspci pour identifier le matériel:

  • 00:00.0 Host bridge: Intel Corporation 2nd Generation Core Processor Family DRAM Controller (rev 09)
  • 00:02.0 VGA compatible controller: Intel Corporation 2nd Generation Core Processor Family Integrated Graphics Controller (rev 09)
  • 00:16.0 Communication controller: Intel Corporation 6 Series/C200 Series Chipset Family MEI Controller #1 (rev 04)
  • 00:1a.0 USB Controller: Intel Corporation 6 Series/C200 Series Chipset Family USB Enhanced Host Controller #2 (rev 05)
  • 00:1b.0 Audio device: Intel Corporation 6 Series/C200 Series Chipset Family High Definition Audio Controller (rev 05)
  • 00:1c.0 PCI bridge: Intel Corporation 6 Series/C200 Series Chipset Family PCI Express Root Port 1 (rev b5)
  • 00:1c.1 PCI bridge: Intel Corporation 6 Series/C200 Series Chipset Family PCI Express Root Port 2 (rev b5)
  • 00:1c.3 PCI bridge: Intel Corporation 6 Series/C200 Series Chipset Family PCI Express Root Port 4 (rev b5)
  • 00:1c.5 PCI bridge: Intel Corporation 6 Series/C200 Series Chipset Family PCI Express Root Port 6 (rev b5)
  • 00:1d.0 USB Controller: Intel Corporation 6 Series/C200 Series Chipset Family USB Enhanced Host Controller #1 (rev 05)
  • 00:1f.0 ISA bridge: Intel Corporation HM65 Express Chipset Family LPC Controller (rev 05)
  • 00:1f.2 SATA controller: Intel Corporation 6 Series/C200 Series Chipset Family 6 port SATA AHCI Controller (rev 05)
  • 00:1f.3 SMBus: Intel Corporation 6 Series/C200 Series Chipset Family SMBus Controller (rev 05)
  • 02:00.0 Network controller: Atheros Communications Inc. AR9285 Wireless Network Adapter (PCI-Express) (rev 01)
  • 03:00.0 USB Controller: ASMedia Technology Inc. ASM1042 SuperSpeed USB Host Controller
  • 04:00.0 Ethernet controller: Atheros Communications AR8151 v2.0 Gigabit Ethernet (rev c0)

Interface graphique sous Linux

Depuis une douzaine d'années, j'ai utilisé quelques environnement de bureau comme KDE, Gnome 2.x, XFCE.

J'ai choisi Ubuntu il y a quelques années déjà comme système d'exploitation sur mes postes de travail. Pourquoi Ubuntu? Pour sa simplicité d'installation, sa stabilité et sa documentation très complète.

Ubuntu a mis à l'épreuve la capacité de changement de ses utilisateurs en laissant de côté le vieillissant Gnome 2.x au profit de sa propre interface graphique Unity. Très différent dans presque tous les aspects du bureau. Suffisamment pour que les utilisateurs habitués (ha l'habitude, j'y reviens plus bas) aux bons vieux menus à la Windows (barre au bas ou en haut de l'écran) délaissent Ubuntu pour Linux Mint (exemple de nouvelle traitant de ce transfert).

Puis, Gnome publie sa version 3 qui elle aussi «met à jour» la structure de son interface, qui prend de plus en plus des allures d'Android et d'iOS (interface pour les mobiles).

Linux Mint, pour sa version 12, a donc créé des extensions pour Gnome (MGSE) 3 qui permettent aux «nostalgiques» de retrouver un peu de leurs habitudes. À mon avis c'est une très bonne idée d'exploiter les extensions de Gnome 3 (au lieu de tout recréer) pour offrir aux utilisateurs la possibilité de configurer plus finement leur interface de travail. De plus, en ne faisant qu'ajouter des extensions à un projet comme Gnome 3 on profite d'une communauté plus grande pour le support et les futurs développements.

Et maintenant, suite aux trolls pressions des utilisateurs (ne voulant lâcher les menus classiques) voilà un fork de Gnome 3 nommé Cinnamon (par Linux Mint). Cinnamon est donc un retour à l'interface Gnome 2.x avec quelques éléments de Gnome 3. Ici aussi on parle maintenant d'un environnement propre à l'équipe de Linux Mint (installable sur plusieurs distributions de linux), elle devra donc supporter (tout comme Ubuntu avec Unity) les mises à jour, les trous de sécurité, etc.

Ouf! Et reouf! Je ne suis pas certain que l'équipe d'Ubntu avait prévu une si grande saga suite à son choix de développer son environnement de bureau Unity. Mais une chose est certaine maintenant, les reproches des utilisateurs Linux envers les habitudes trop solides des Windowsiens sont maintenant applicables à nous aussi (les linuxiens). Oui on s'habitue, et oui il nous est difficile de s'adapter à un nouvel environnement de travail.

Bon, ok c'est dit. Nous sommes humains ;o)

Mes quelques essais de Unity, Gnome 3, Cinnamon, MATE (un fork de Gnome 2.x), j'ai choisi Gnome 3 (sous Ubuntu). Et oui je m'y suis habitué! J'aime son «look clean» (dépouillé) et efficace (rapide, stable). Je trouve maintenant le menu à la Windows un peu plate à utiliser. Mais bon, comme on peut configurer assez finement son environnement graphique (avec ce site entre autres), il y en a pour tous les goûts et habitudes sous Linux. Voilà une des forces du libre, laisser choisir l'utilisateur.


WikiniMST mobile

Voilà donc, juste avant les fêtes, la version 10.12 du WikiniMST (l'outil de wiki que je développe depuis quelques années déjà).

Dans cette version j'ai ajouté une fonction qui permet de se créer un site optimisé pour les mobiles (petit écran), et ce assez simplement (tout est relatif comme toujours).

La procédure se trouve à cette adresse: http://recitmst.qc.ca/wikinimst/WikiniMSTMobile/v.

Une version pour mobile de cette page se trouve ici: http://m.recitmst.qc.ca/Wikinimstmobile

Ça ne révolutionne rien, juste que ça me simplifie à moi (pour mon travail) la création de contenu accessible pour les mobiles. Une fois le wiki installé et configuré, on peut se créer des pages et des pages de contenu (avec images, liens, documents joints, etc) optimisées pour les petits écrans. Rien à faire, les images se redimensionnent à 300px de large, la détection du mobile est automatique, etc.

Bonne mobilité!

PS: Si vous utilisez SPIP comme gestionnaire de contenu, le plugin iSPIP permet de rendre votre site compatible avec les mobiles. Pour ce qui est de Dotclear (moteur du présent blogue), il y a cette démarche.


Augmenter la taille d'un disque VirtualBox

J'utilise le logiciel libre de virtualisation VirtualBox dans mon Ubuntu 10.04 afin d'avoir accès à des applications Windows (robotique, Internet Explorer, Sketchup, etc).

À l'époque j'avais créé un disque virtuel de 10 Go pour installer Windows XP. Voilà que mon disque est plein! Inflaware comme dirait mon collègue ;o)

Je me mets donc en mode résolution de problème. Après avoir fouillé et rien trouvé dans l'application VirtualBox pour trouver un option qui fait ça, j'ai mis ma compétence de recherche Web à l'épreuve. J'ai bien trouvé quelques liens avec des procédures (ici, ici ou ici) , mais aucune ne fonctionnait pour moi (ou encore je ne comprenais pas ce que je devais faire). J'ai réussi à avoir un disque virtuel de 20 Go, mais Windows ne voyait pas plus de 10 Go (taille de départ du disque).

Donc voici mes manipulations.

Ubuntu 10.04 comme système hôte. Version 3.2.10 de VirtualVBox. Windows XP comme système virtualisé.

Dans VirtualBox, arrêter tous les systèmes virtuels et créer un nouveau disque virtuel de la taille désirée, disons 20 Go.

Nouveau

On doit maintenant copier/cloner le système fonctionnel du disque trop petit (XP.vdi) vers le nouveau disque (XP_gros.vdi), pour ce faire voici la ligne de commande à lancer depuis le répertoire où se trouvent les .vdi (dans mon cas /home/pierrel/.VirtualBox/HardDisks ):

VBoxManage clonehd XP.vdi --existing XP_gros.vdi

où il ne faut pas oublier le critère --existing qui indique que le disque XP_gros.vdi existe.

Après quelques minutes, le disque est cloné.

On se rend dans VirtualBox, dans la configuration du nouveau disque (XP_gros), dans Stockage, pour sélectionner le disque XP_gros.vdi dans la liste des disques virtuels.

associer

À cette étape le nouveau système devrait fonctionner. Dans mon cas tout était ok, sauf que windows ne voyait pas le disque de 20 Go. On doit donc modifier la partition du disque de Windows virtualisé. Télécharger l'image iso de gparted-live ici. Nous aurons besoin de cet outil pour redimensionner le disque du Windows XP virtualisé.

Démarrer le nouveau système (avec le grand disque). L'idée est maintenant de faire redémarrer le système XP sur le CD, où on va utiliser l'image iso de Gparted-live. On doit pour ce faire, sélectionner l'image iso de gparted-live en cliquant avec le bouton droit de la souris sur l'icône du disque en bas à droit de la fenêtre de VirtualBox (où le système XP est démarré).

optique

On redémarre le système XP virtualisé. Si tout est ok, on voit gparted démarrer (voir ce tuto). On redimensionne alors le disque de Windws (10 Go) pour qu'il prenne toute la place disponible (20 Go).

En redémarrant XP_gros, Windows verra maintenant les 20 Go d'espace.

Voilà!


Conférence sur le logiciel libre

La commission scolaire des Îles-de-la-Madeleine est en réflexion autour du logiciel libre. On m'a demandé, j'étais déjà sur place pour une formation TIC en MST, de faire une conférence sur le sujet.

Hum... très différent de faire une conférence et de former... en tout cas pour moi.

J'ai accepté d'essayer de faire réfléchir les gens sur le sujet. Tout en leur expliquant brièvement ce qu'est le logiciel libre.

J'ai abordé le sujet par les valeurs éducatives. Voici ma présentation.

Un auditeur m'a fait ce commentaire:

C'est une très bonne présentation. Je vais maintenant me préoccuper un peu plus du libre, car ces valeurs sont les miennes aussi. Tu aurais dû dire avant le pourquoi de ton choix du logiciel libre.

Ma réponse:

Merci bien, mais personne ne me l'avais demandée avant.

À part un code 18 avec mon portable en début de présentation, j'ai bien aimé faire une telle conférence. Merci à Brigitte Carrier pour l'invitation.


Google Earth 5 sous Ubuntu 10.04

Suite à cette nouvelle, j'ai installé Google Earth 5.2.1 sur mon Ubuntu 10.04.

Petit problème, ça ne démarre pas! Après une grosse minute de recherche je trouve la solution ici.

On doit supprimer (ou renommer) les deux fichiers libstdc++.so.6 et libgcc_s.so.1 situés dans le répertoire où on a installé Google Earth.

Voilà. Ça faisait très longtemps que je n'avais pas fouillé pour faire fonctionner une application en Ubuntu :o( Google n'a pas pris le temps de bien tester son application avant de la publier? Dommage...


Changement d'un de mes outils

...de travail au quotidien.

Depuis plusieurs année, avant même que le terme Web 2.0 soit inventé (j'installais phpNuke en 2001 sur mon serveur, et de là le début de mes publications sur le Web), l'outil que j'utilise le plus dans une journée de travail est mon navigateur Web. Non loin derrière mon logiciel de courriel reste encore un outil, malgré la venue des autres outils de communication, que j'utilise énormément.

Je me rappelle de mes premiers pas sur l'Internet à la maison, vers 1996-1997, où j'ai appris à réinstaller Windows aux deux semaines considérant la quantité phénoménale de tests que je pouvais faire sur ma grosse machine de l'époque, un Penthium 200 MHz. Dans mes tests il y avait le recherche et l'installation d'un navigateur différent de IE (guerre des navigateurs). Je me souviens d'un d'entre eux nommé NeoPlanet (le N ressemblait beaucoup au Z de ZTélé). Puis il y a eu, pour moi, Netscape Navigator avec lequel j'ai appris à faire du HTML.

La suite Mozilla a été mon navigateur depuis ses débuts. J'ai eu du mal à passer à Firefox à l'époque, car on m'enlevait de l'interface unique pour l'éditeur HTML et le logiciel de courriel. Mais la vitesse, stabilité, m'ont fait adopter Firefox assez rapidement. Depuis 2002-2003 c'est mon outil privilégié pour mon travail, de vieilles pantoufles quoi!

Il y a une liste assez impressionnante de navigateurs Web, considérant que les internautes ne semblent pas vouloir en essayer d'autres que celui installé par défaut sur leur poste.

Ma curiosité m'a amené à essayer Chromium il y a quelques mois maintenant (début 2009), un navigateur libre supporté par Google. En aucun moment je n'ai eu envie de changer mon Firefox pour ce navigateur, pas encore mature bien que démontrant de belles qualités (rapidité, interface simple, respect des normes HTML, libre!).

Le 15 avril 2010 j'ai configuré mon système pour que le navigateur par défaut soit Chromium (version 5.0.376.0 (44292) Ubuntu). Pourquoi? Hum... Est-ce les nombreuses extensions de Chromium font une belle compétition à celles de Firefox? Est-ce la rapidité d'affichage des pages Web? Est-ce la possibilité de voir à peu près tous les vidéos (la gestion des codecs est meilleur avec Chromium sous Ubuntu, et Apple ne me demande pas d'installer leur logiciel Quicktime) diffusés sur le Web (Apple Trailers, Radio-Canada, Tout.tv, etc)? Est-ce la possibilité d'agrandir toutes les zones textes (TEXTAREA) d'un formulaire (très utile pour le Web 2.0)? Est-ce sa bonne performance (142/160 contre 101/160 pour Firefox 3.6.3) du respect du HTML 5 (nouvelle norme su Web), ce qui démontre un peu la rapidité d'ajustement du code par les développeurs? Ou encore du test Acid3 où Chromium fait 100/100 et Firefox 3.6.3 fait 94/100?

Chromium n'est pas parfait (gestion des favoris déficiente, des effets bizarres dans les TEXTAREA lors de sélection, configuration des onglets inexistante, etc) , mais je vais faire un bout de chemin avec cet outil. Question de mieux revenir, peut être, dans mes vieilles pantoufles Firefox avec les prochaines versions prometteuses.

PS: IE 8 fait 19/160 pour le HTML5 et 20/100 pour le Acid3! ;o)

Mise à jour: Pour télécharger la dernière version (build) de Chromium: http://build.chromium.org/buildbot/continuous/

Mise à jour du 21 avril: Chromium n'écrit plus le http:// de l'adresse URL consultée. Ceci a été considéré au départ pour un bogue, mais c'était voulu. Donc, comme je suis en Linux, et que j'utilise régulièrement le copier du serveur X (tout texte sélectionné est automatiquement copié dans la mémoire, sans faire de ctrl-C, et coller en un clic sur la roulette de la souris) et que Chromium ne me le permet plus (je n'ai pas le http:// de l'adresse), je devrai revenir à Firefox si Chromium ne corrige pas le tout :o( Je suis revenu à la version 5.0.372.0 (44060) pour profiter du http:// (version du 8 avril)!

Mise à jour #2 du 21 avril: Le bogue semble assigné. Je patiente...

Mise à jour 22 avril: La version d'aujourd'hui 5.0.384.0 (45276) Ubuntu a fait réapparaître le http://, sûrement en attendant que tous les bogues de copier-coller soient corrigés.


No comprendo

Et ce n'est pas d'hier!

Cette nouvelle, on dirait le «Jour de la marmotte» (quel bon film), me laisse encore et encore sur une sensation de dégoût. Le mot est peut être fort mais ceux que j'aurais voulu écrire l'étaient encore bien plus.

Je ne comprends pas pourquoi ces décisions de choisir le monopole amaricain (ou les autres grands et généreux fournisseurs de logiciels fermés et coûteux), comme disait le grand philosophe Elvis Gratton avec un bel accent, ne révoltent (ou du moins questionnent) pas la population du Québec. Population pourtant positionnée assez à gauche.

  • Est-ce un manque de connaissance envers le logiciel libre?
  • Est-ce que les gens aux pouvoirs, et les gravitons*, aiment trop le pouvoir et les $$ des grosses compagnies de logiciels?
  • Est-ce un manque de volonté d'apprendre autre chose, donc de travailler?
  • Est-ce parce que c'est pas leur argent qu'ils dépensent, mais le mien, le votre?
  • Est-ce parce les menus ne sont pas situés au même endroit?
  • Est-ce parce qu'il n'y a pas de publicité à la tivi qui dit que «c'est mon idée le logiciel libre»?

Je suis conscient que le logiciel libre a fait de grands pas depuis 10 ans. Je sais que le meilleur reste à venir dans ce dossier. Par contre, je n'aime pas voir ces décideurs mal conseillés dépenser ces sommes (qui vont vers d'autres pays) alors que de l'autre côté ils me vident de plus en plus les poches pour des services de moins en moins bons.

À vendre: terrain de 1 667 441 km2, contenant plus de 7 800 000 habitants. M. Bill et les autres, êtes-vous intéressés? Vous en détenez déjà une bonne partie.

  • gravitons: gens qui gravitent autour du pouvoir.

Karmic RC

Ça y est, la 9.10 RC est disponible! Tout comme Window$ 1 oups 7.

http://releases.ubuntu.com/releases/9.10/

Bien des mise à jour dans les derniers jours sur mon installation qui fonctionne ma fois fort bien. Ubuntu c'est vraiment bien comme OS. Et il est populaire selon cet article.

J'ai choisi Ubuntu, pas Windows 7! Ce que bien des gens ne feront pas selon ce sondage.

Pour ceux qui veulent ne pas rencontrer des portes fermées, essayer le libre!

Mise à jour: Pidgin fait maintenant des appels vocaux et vidéos via Jabber (Gmail chat)! On peut aussi connecter/gérer son iPod Touch grâce à Virtualbox.


karmic beta

Un petit deux heures devant moi, une semaine plus tranquille au bureau, une version beta d'Ubuntu Karmic (9.10), des sauvegardes de mes documents, voilà ce qui me manquait pour vivre un install fest seul avec moi-même ;o)

Je me suis donc lancé dans une installation toute fraîche d'Ubuntu Karmic Beta sur mon portable de travail. J'avais la version 8.04 qui fonctionnait bien, mais je voulais avoir les derniers bidules (beaucoup depuis la 8.04) de la 9.10 avant la fin octobre.

Voici quelques points à propos de mon installation:

  • Portable: HP Compaq nx9420
  • Durée de l'installation de base (le système prêt à être utilisé): 30 min environ
  • Durée de la configuration prête pour travailler (installation de mes ++ applications, retour à mes préférences systèmes, etc): 2h30 en tout
  • Configuration délicate: Thunderbird-ligthning (agenda dans Thunderbird) doit utiliser l'extension dans les dépôts, non pas celle utilisée dans ma 8.04.
  • Installé gecko-mediaplayer pour que les vidéos de Radio-Canada fonctionnent (merci Éric)
  • Installé grandr pour une meilleure gestion des écrans multiples.

Changements majeurs par rapport à la 8.04:

  • Durée du démarrage plus courte.
  • Logithèque Ubuntu complètement redessinée. J'aime moins :o(
  • La réactivité de ma machine semble améliorée (je ne tiens pas de statistique).
  • La dernière version beta de Skype pour Linux fonctionne très bien.

En fin de compte, presque tout semble très bien fonctionner, surtout après les mises à jour de ce matin où le système est presque tout traduit en français (ce qui est souvent le cas des versions beta).

À suivre...


Petit projet technique

... qui a pour but un projet pédagogique impliquant le Web 2.0.

J'ai déjà Twitté, je ne twitte plus. Mais j'aimerais recommencer d'une façon différente.

Différente? Oui oui. Ne pas utiliser les outils comme Twitter ou autres services du même type (propriétaire, fermé, anglophone, etc). Je ne veux pas faire de publicité (aux élèves surtout) dans le milieu scolaire de services sur lesquels nous (le milieu scolaire) n'avons pas de contrôle. Je ne veux pas non plus écouter tout le bruit présent habituellement sur Twitter. J'aimerais cibler un peu plus ma communauté.

Je connaissais Identi.ca (utilisant le logiciel Laconica), j'ai essayé en mai dernier d'installer la chose sur mes serveurs sans résultat concluant. Mes compétences n'étaient pas suffisantes.

Voilà donc la version 0.8.0 de Laconica, j'installe, ça marche presque parfaitement. J'ai aussi réussi à mettre en place un serveur Jabber sur un vserveur Ubuntu 9.04 (rien à faire sur une 8.04) grâce à ce tuto. J'ai quelques difficultés avec le pont Twitter (on peut envoyer nos notes vers Twitter et recevoir celles de nos amis Twitter) et l'option IM (poster à l'aide d'un client Jabber). Je teste avec quelques collègues.

Tout en fouillant pour trouver de l'aide, je trouve Status.net, (lire sur l'outil) le nouveau nom de Laconica, mais en version 0.8.1. Ho! J'installe donc cette version (en suivant les consignes du fichier Readme) et voilà que tout fonctionne. Cool! On avance.

Après quelques ajustements dans les CSS, un peu de traduction (qui n'est pas terminée), nous voilà avec un outil permettant de nous (le petit monde de l'éducation) créer une communauté: http://recit.org/endirect/ (EnDirect est le nom beta du service, si on trouve une meilleure idée ça pourra changer avant de faire connaître l'outil).

Encore une tentative pour freiner l'immobilisme.


Petit test de Moblin

Pierre Couillard a partagé sur ces fils RSS un article à propos de Moblin, une interface utilisateur (propulsée par Fedora) pour les ultra-portables.

J'ai donc essayé la chose sur mon eeePC juste par curiosité.

Voici mes impressions:

  1. La version testée est dites beta... hum... je dirais pré-alpha quand on ne peut pas choisir son clavier, si sa langue, ni faire quelque configuration que ce soit. Il manque bien des patentes encore.
  2. L'interface se rapproche de site Web 2.0 tout en s'éloignant d'une interface classique d'un système d'exploitation. C'est peut être bon pour les nouveaux, mais vraiment nouveaux utilisateurs d'ordinateurs, mais pour ceux qui sont habitué à des menus+icônes+fenêtres c'est pas certain.
  3. Le démarrage (sur la clé USB pour mon test) fut spectaculaire de rapidité.
  4. Je n'ai pas trouvé de suite bureautique, ni de bouton pour fermer le portable.
  5. Le navigateur est très épuré, un peu comme Google Chrome. J'aime bien.
  6. L'interface exploite bien la dimension réduite de mon écran (1024x600) et propose un look fort agréable à l'oeil.

Donc encore beaucoup de travail pour les développeurs mais ce sera sans aucun doute un système intéressant pour les ultra-portables. Ne serait-ce que pour avoir une expérience différente avec un ordinateur (un peu comme avec un ipod Touch). À suivre...




Désolant, en manque de mots

...mais pas de maux!

Une décision: Le ministère de l'Éducation remplace ses logiciels sans appel d'offres... qui fait jaser... et qui ne peut être prise que par un gouvernement irresponsable.

Je ne sais pas pourquoi, plus la compagnie est grosse, moins critique est l'esprit des décideurs.

Voici, en plus des commentaires au bas de l'article, deux réactions qui méritent d'être lues:

PédagoTIC: Le ministère de l'Éducation remplace ses logiciels sans appel d'offres

Crise, investissements et avenir...

Ma conclusion: quand une personne se fait dire qu'il conduit LA meilleure voiture au monde depuis des années par le fabriquant, et que cette personne n'essaie pas d'autres voitures, comment fait-elle pour savoir que c'est vrai? Si vous n'avez pas essayé sérieusement d'autres logiciels que ceux de M$, ne venez pas me faire la morale SVP.

Et ne me sortez pas SVP l'argument de la gaugauche du libre, il y a pas mal de bui$ne$$ qui migrent vers ces solutions, et pas que des OSBL!

Assez...


Quelques petites patentes

Merci à Benoit pour Gobby, un outil texte pour collaborer dans un réseau local (ou sur le web avec un serveur sobby). Vraiment bien, ça permet de clavarder et coconstruire un document texte à plusieurs, sans utiliser la bande passante du Web (ce qui est bien dans un cas de formation comme le camp TIC ou les rencontres nationales du RÉCIT).

J'ai aussi fait le tour des plugins pour openOffice.org 3. Vraiment intéressant, je testerai plus tard quelques-uns afin de faire ma top list. L'idée des plugins (comme pour Firefox avec ses extensions) offre pas mal de souplesse à une application, et ce sans pour autant la rendre trop lourde).

Merci Pierre pour GooglUbuntu, un outil de recherche dans les différents sites reliés à Ubuntu.

J'utilise Pidgin (multi OS) comme logiciel de clavardage. En installant un plugin pour Skype on peut ainsi avoir dans le même outil nos contacts Skype et autres (Gmail, ICQ, AIM, IRC, MSN...). Ça évite les multiples fenêtres

Voilà!


Ubuntu 8.04 et les vidéos de Radio-Canada

L'utilisation de codes propriétaires par notre société d'état préférée laisse les défenseurs de la liberté du code dans l'ignorance, car les vidéos de Radio-Canada sont inaccessibles sur Linux (en tout cas sur une config de base sans bizounnage).

Voici une petite recette, une des plus simples que j'ai trouvé et qui fonctionne, pour pouvoir consulter les vidéos de la RC (source).

  • Désinstaller le plugin mozilla-mplayer.
  • Installer les paquetages suivants: totem-mozilla totem-xine totem-plugins totem-plugins-extra
  • Installer l'extension Firefox: User Agent Switcher https://addons.mozilla.org/en-US/firefox/addon/5
  • Choisissez l'agent: Netscape 4.8 lorsque vous désirez visionner un vidéo.

Voilà pour ceux qui veulent déjouer les codes propriétaires de la RC.

Pour ceux qui veulent utiliser leur pouvoir de citoyen: http://www.radio-canada.ca/apropos/nousjoindre/index.shtml.

En passant, en utilisant le plugin de totem, les «trailers» sur le site de Apple fonctionnent.

Bon visionnement de vidéos à codes fermés!

Mise à jour: La solution n'est pas à toutes épreuves, le son était disparu ce matin :o(, en supprimant les cookies de RC et autres en liens, le son est revenu!?!?!?!? Je crois que l'idée d'André (faire pression) sera intéressante, à moins que Patrick ait trouvé un moyen de faire fonctionner le tout simplement.


Ça fait juste 7 ans qu'on le dit...

... mais nous ne sommes par une firme importante ;o)

Windows s'effondre, affirment des analystes

Ce que nous ne savions pas à l'époque est que les gens chercheraient à se procurer des petits, minis, tout minis, appareils qui se connectent à l'Internet. Ce qui n'aide pas une firme qui travaille très fort pour augmenter la puissance des ordinateurs de jour en jour. J'ai bien hâte de recevoir mon eeePC (sous Linux) pour tester/utiliser le tout.



«The game is over» (Jaques Gélinas, 2003)


Ce n'est plus nous qui en parlons

Il faut aller à des colloques (GRICS et AQUOPS) pour se faire parler du libre. Et non, ce n'est plus nous qui en parlons. Nous qui croyions prêcher dans le désert.

Une petite pub intéressante:




Merci à aKa


En 11.3 mots

La meilleure publicité pour le système Linux est sûrement Windows Vista.


- page 1 de 3