Depuis quelque semaines je «blogue», de ce fait je suis d'autres carnetiers qui me suivent à leur tour... Enfin un cercle vicieux positif ;o)

Bien que je doive continuer à explorer les avantages/inconvénients des carnets, je me permet ici d'identifier quelques éléments importants:

  1. Le carnet permet une co-construction de mes idées en les mettant en contact avec celles des autres. Mais le wiki offre un avantage pour la co-construction d'un texte commun. Comme par exemple : Symposium science-techno au primaire, où on a vu après quelques commentaires à ce billet de Mario tout de go qu'on peut perdre le fil assez facilement (en tout cas moi). Un wiki, peut être, aidera à mieux cerner les objectifs/buts du symposium, car le texte évoluera au lieu de s'allonger (vous me suivez?).
  2. Un carnet offre (sinon, il manque quelque chose d'important) un fil RSS (ou atom ou ...) des billets. Certains moteurs de carnet (dont DotClear que j'utilise et Movable Type qui est également populaire) offrent en plus un fil RSS des commentaires laissés aux billets. Ce dernier fil est très important pour faciliter le suivi de l'évolution de mon «réseau carnetier». Car sinon, je dois faire le tour des carnets et chercher les nouveaux commentaires, ce qui peut être une tâche longue et pénible. Mais avec un fil des commentaires directement envoyé dans mon courrier, là on suit le fil ;o)
  3. Se permettre d'émettre une idée/opinion, c'est rafraîchissant pour le cerveau. Car en société, il y a des hiérarchies que l'on ne retrouvent pas nécessairement sur le web. Oui oui, il y a des règles d'éthiques, mais, selon moi (je sais, je suis encore idéaliste), dans la «carnetosphère-des-internautes-apprenants» nous formons un réseau, pas une pyramide (hiérarchie).
  4. Un carnet est personnel. À l'adresse de mon carnet il n'y a que moi qui écrit des billets. C'est très différent comme approche si on compare à un wiki ou à un site commun (ex.: LinuxÉdu-Québec). Mes billets n'ont pas à être approuvés par d'autres personnes (ce qui est normal soit dit en passant en ce qui concerne un site commun ou un wiki). Je peux donc parler de tout et de rien, cela n'implique que moi. Et les visiteurs commentent ou non les billets, cela n'implique qu'eux. Oui GIlles, c'est un peu du nombrilisme. Mais comment permettre notre identité personnelle de grandir si on ne l'explore pas?
  5. Un carnet, un wiki, un site commun, est un élément public. On doit donc être conscient que ce qui y est écrit peut être lu par les autres. Mais encore pire, on peut être critiqué. Je dis «pire», mais je sais essentiel, et pas seulement par ceux qui pensent comme moi. Ce qui implique que le carnet n'est pas ouvert qu'à mes amis, mais à tous. Les intranet enferment les gens alors que le but est de s'ouvrir (en tout cas pour moi). Ce qui se rapproche de ce que Ben disait ici.

Bon assez, je reviendrai sur le sujet car il me reste des choses à apprendre. Youppi! ;o)