Je ne m'en cache pas, j'aime bien les outils 2.0 de Google. Cette compagnie utilise et faite une «certaine» promotion du logiciel libre.

Une de ses prochaines décisions sera le choix ou non d'un format libre pour Youtube. Ce texte explique les dessous de l'affaire.

Google est un géant, ce n'est plus à prouver (lire ce texte pour mieux comprendre). Google pourrait devenir encore plus (ne pas lire ici plus riche) en faisant le «bon» choix pour les utilisateurs. Que fera la compagnie «Google is not evil»?

À suivre...