Retour au travail moins intense que les années passées où ça commençait par un camp TIC. J'ai pu faire du ménage dans mon portable et sur le serveur, question de commencer bien «classé».

Encore le TBI : http://www.ledevoir.com/societe/education/385701/bilan-noir-pour-le-tableau-blanc-dans-les-ecoles Je n'ai jamais cru à la stratégie tout le monde pareil quand on parle de TIC (voir ce billet de 2011). Le TBI/TNI ne pouvait pas «sauver» l'éducation. La tablette non plus en passant. Pour ce qui est de la formation, ce n'est pas avec 1 ou 2 journées de formation par année qu'un enseignant pourra exploiter adéquatement (favoriser les apprentissages) des TIC en classe. On peut bien demander aux enseignants de mettre du temps personnel sur leur formation, mais je ne suis pas certain que ça fonctionnera. Aie-je une solution? Pas vraiment, mais tout comme pour la langue (ce n'est peut être pas le meilleur exemple de réussite :o( ), les TIC doivent devenir un enjeux de société pour provoquer un changement plus positif.

Le Conseil supérieur de l'Éducation a publié cette semaine l'avis sur l'enseignement des sciences auquel j'ai collaboré. Je crois qu'il est important pour une société de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier en ce qui concerne l'éducation. Depuis quelques années on met beaucoup l'accent sur la langue, sur la culture. La science et technologie mérite pour plusieurs raisons une place importante également.

Mon ami Gilles est «presqu'à» la retraite. Je te souhaite bonne chance dans ton projet d'échecs (le jeu) à l'école et dans tous tes autres projets.

Merci à Jocelyn Dagenais pour avoir publié la conférence de Pierre Couillard au GRMS 2013. Bravo Pierre!

Bois de chauffage entré plus tôt cette année, c'est toujours plaisant quand cette tâche est faite. Reste à finir celui de l'an prochain.

Saison 7 de Dexter débutée, ho! Vraiment pas pire pour l'instant (1/2 de la saison d'écoutée). Merci à ma tite-soeur pour le prêt.