PL en toute liberté

Tag :

Actualité

Fil des billets

2013.34

Il y en a moins qu'il y a 10 ans, mais il reste encore des enseignants qui cherchent le fameux cahier de l'élève pour développer la compétence TIC. Il n'y a pas de recette toute faite, vous devez trouver les outils, vos outils, pour aider à l'apprentissage de vos élèves. Ce qui implique un peu de temps en effet.

Terminé la saison 2 de «Person of interest». C'est vraiment bon!

«Trône de fer», là c'est ordinaire. Très déçu de cette série qui a pourtant eu du succès (enfin je crois).

Le samedi 2 novembre passera à l'histoire de la famille Lachance. Trois génération de Lachance pour construire ce camion jouet. Magalie a réalisé les plans dans sa démarche technologique pour son cours de science et technologie 4e secondaire. Son grand-papa a fourni les outils et l'expertise d'assemblage. Son papa a pris des photos et touché un peu à tout ;o) Vraiment un beau samedi PM.

camion_projet_magalie2013.jpg

Un dimanche ensoleillé pour terminer la préparation pour l'hiver. On a recouvert les arbustes ainsi que la roulotte, changé l'huile de la souffleuse à neige, rangé le matériel d'été. Tout ça en plus de retirer les décorations d'Halloween. On sera prêt pour celles de Noël ;o)

J'ai un tinami de Montréal qui se promènera avec un sac brun sur la tête suite à l'élection de Denis Coderre à la mairie ;o)


2013.4

Encore une fois, de la pluie au mois de janvier, je n'aime pas ça bon!

Bruce Willis et Sigourney Weaver ont dû perdre un pari pour jouer dans ce navet!

Je vais peut être en acheté un (Chromebook) pour voir si c'est pas mal. Car les enseignants n'ont (ne prennent) pas le temps (intérêt?) d'apprendre à gérer leur appareil (iPad ou ordinateur), donc un appareil le plus simple/dénudé possible pourrait peut être aider à faire un peu de TIC. Qui sais?

Est-ce que cette compagnie canadienne (Blackberry) va s'en sortir? J'aimerais bien! Dommage que je vienne de changer de cellulaire :o(

Une belle fête à Québec pour GG, HG, SG et ML. Merci à HL pour le calendrier personnalisé.

Shutter Island, belle performance de Leonardo dans ce film qu'il faut voir au moins deux fois pour tout voir.

Super Bowl XLVII, ce qui semble être dominé au départ, peut soudainement devenir serré. C'est ça le football!

Le dialogue de sourds se poursuit donc... Selon moi, choisir une technologie devrait dépasser le concept de mode ou d'image (le paraître). Et oui la question du logiciel libre devrait faire partie du choix (pas nécessairement être toujours LE choix). Un ordinateur, ça fait encore du très bon travail. Qu'on se le dise.


Le multitâche

Bien que certains de mes amis trouvent que j'ai maturé en ce qui concerne ma légendaire capacité à passer du neutre à la colère, hier soir j'ai vécu l'exception qui confirme la règle.

Il y a de plus en plus testeurs de gadgets un peu partout à la tivi, radio, Web, etc. Ces personnes, qui peuvent effectivement m'aider à faire des choix, devraient resuivre leur cours de science du secondaire afin d'être en mesure de se créer un protocole rigoureux pour réaliser leurs tests. Ce qui permettrait peut être, selon la bonne volonté des gens, à (au moins) montrer une objectivité minimale.

Petit cours sur les gadgets multitâche pour vous très chers accros à une marque fruitière. D'abord, si le multitâche est possible avec l'appareil que vous avez entre les mains (toutes mes félicitations!), cela signifie que le système n'arrêtera pas l'application en cours si vous en démarrez une autre. Ce qui peut, après quelques démarrages de logiciels, embourber votre appareil (mémoire vive et processeur). Il faut donc, tout comme sur un ordinateur, être attentif à la somme des processus (comprendre un peu ce qui se passe).

Ça exige donc à l'utilisateur de contrôler sa technologie, pas à la technologie de contrôler l'utilisateur.

Chers testeurs/chroniqueurs, je suis moi aussi capable de faire planter tous mes appareils multitâches. Mais jamais je ne dirai que c'est la faute de l'appareil, car c'est un code 18.

Ça fait du bien ;o)


Poser également la question aux scientifiques

Je viens de publier ce statut sur EnDirect:

Scientifiques et média sur Agence science presse: http://recit.org/ul/1iy #MST (en plus du comédien, demander au scientifique SVP).

Il me manquait quelques caractères pour dire que je trouve ça très étrange que les médias vont chercher davantage l'opinion de nos comédiens, chanteurs, réalisateurs... que celle de scientifiques. Quoi qu'il peut être plus utile pour un média d'avoir un artiste populaire à son bulletin de nouvelles qu'un scientifique inconnu par le public. Mais qu'en est-il du contenu?

Comme citoyen, je trouve difficile d'avoir l'information sur les différents aspects d'un sujet afin de me faire une tête. Les scientifiques pourraient-ils (elles) m'aider? Probablement, mais il faudrait pour ça qu'on leur donne également la parole.


Effet de l'Internet sur le cerveau

Est-ce que l'Internet a un effet sur le cerveau? Nous rend-il stupide?

C'est en lisant ce texte de l'Agence Science-presse que je me suis posé quelques questions:

Y a-t-il une étude sur l'impact de la télévision sur le cerveau? Du téléphone (ma grand-mère préférait écrire à ses amies, avec le timbre et tout, que de les appeler)? Des tabloïdes? Écouter un politicien (je sais c'est un peu méchant)?

Je crois qu'il sera assez difficile pour les scientifiques d'isoler la variable Internet par rapport aux autres stimuli de nos vies.

Je crois également que tout ce qui nous entoure a des effets sur notre cerveau, même l'absence de chose.

Mais bon, il faut bien que ces chercheurs gagnent leur pain.

J'ai une proposition à leur faire, mesurer si les effets sont les mêmes pour les internautes qui «produisent» (un peu plus quand même que de retweeter un bon tweet) par rapport aux «consommateurs» du Web. Produire du «nouveau» contenu (recycler l'information) demande , je crois, d'utiliser son cerveau pour structurer cette information différemment un peu plus que de suivre ses réseaux sociaux.

Mon instinct me dit que je suis dans la bonne direction dans ma vision des TIC, les exploiter pour créer, pas juste pour consommer. Voir notre site sur la taxonomie de Bloom. Mais je peux me tromper.

À suivre...

Mise à jour: un autre texte sur l'étude de M. Carr.


Pourquoi Linux en 2010?

Je sais que le titre du billet aura comme conséquence que peu de gens liront le billet, car le mot linux fait encore (de moins en moins) peur en 2010. On dirait que les gens croient qu'un système sous Linux c'est une page noir avec des lignes de commandes incompréhensibles et qu'on ne peut rien faire avec l'ordinateur. Ça l'a déjà été, tout comme Windows.

Donc pour les courageux, voici une petite réflexion (qui m'est venu en lisant cet article) sur le pourquoi choisir d'utiliser un OS libre sur son poste.

Il y a encore et toujours (surtout, je dirais) la philosophie derrière le logiciel libre. À ce propos je vous suggère la lecture de ce livre (Libre accès) qui explique bien cette philosophie. Je continue de croire que le savoir, contenu dans un logiciel ou autres, n'appartient pas à une compagnie ou des individus. Mais bien à l'humanité.

Il y a aussi le choix de mettre nos $$ en licences de logiciels ou de les investir dans les compétences de personnes d'ici. Le libre ne veut pas dire gratuit, c'est vrai, mais comme consommateur (comme société) on peut au moins choisir où on dépense notre argent.

Il y a l'ouverture, celle de choisir ses outils, celle de ne pas se faire enfermer dans un logiciel ou une application 2.0, celle de pouvoir faire ce qu'on veut avec notre ordinateur (pas de restriction xyz), celle qui permet à l'utilisateur d'être autonome avec sa machine, celle qui augmente la pérennité de nos données/documents. Le modèle économique de plusieurs compagnies en informatique est d'enfermer les consommateurs dans leurs griffes. Il faut au moins en être conscient.

Pour celles et ceux qui ont comme priorité l'esthétisme du système, Ubuntu est devenu très «clean» et offre une interface 3D très hot!

Il y a encore bien des raisons, chaque utilisateur d'un système Linux a sa propre liste, mais si j'avais une autre raison à donner ce serait que pour utiliser/gérer un ordinateur sous Ubuntu par exemple, ça prend moins de compétences en informatique que pour Windows. Eh oui! Moins.

Sous Ubuntu on n'a pas à se préoccuper des virus, spywares, et autres patentes (qui demandent beaucoup de compétences/connaissances) qui une fois sur notre poste nous ferons dépenser bien des sous chez le réparateur (qui lui a les compétences nécessaires). Et, à observer les utilisateurs Windows autour de moi, ça n'en prend pas mal de compétences pour se prémunir de ces problèmes. Petit exemple, vous naviguez sur le Web et tout à coup une fenêtre s'ouvre. On vous parle dans un langage incompréhensible, mais ça ressemble à une fenêtre officielle de Microsoft, alors vous vous dites que ça doit être ok. Erreur! passer par Go et ne réclamer pas 200$, donnez-le à votre technicien préféré, qui vous aime beaucoup, de plus en plus même.

Sous Ubuntu, un ralentissement du système avec le temps n'est pas une chose dite "normale" comme sous Windows. On n'a donc pas à savoir comment éviter/réparer la chose.

La phrase suivante, dite par un vendeur d'ordinateurs et technicien réparateur, en dit long sur la chose:

Si tous les gens installaient Linux sur leur poste, je ne travaillerais plus.

En fait, il travaillerait encore (après avoir appris d'autres connaissances), mais il ferait de l'installation/formation au lieu de réparation plate et sans défi.

Finalement, comme il n'y a pas que des débutants, un système comme Ubuntu, qui les cible, permet aux plus aventureux de faire tout ce que Linux offre. Même d'utiliser les lignes de commandes, ces choses considérées comme très complexes, mais ho! combien puissantes.


Le cynisme

Cet article où lucien Bouchard et Mario Dumont nous parle du cynisme politique me fait réaliser quelque chose à propos de ma vision de mon travail.

Surtout ce petit bout plein de positivisme:

On peut être en désaccord, un peu découragé. On peut s'indigner. Mais il faut réagir ! Sinon, c'est renoncer aux lendemains. Le cynisme, c'est largement un prétexte pour ne rien faire.

Je rencontre bien des gens qui sont très cyniques face au système d'éducation, face à l'intégration des TIC, face à leur impact dans leur milieu. Je comprend qu'il est simple de tomber dans le "ça marche pas", mais pour ma part j'aime mieux voir les réussites ici et là (il y a plein de liens que j'aurais pu placer ici, mais afin de ne pas en oublier je préfère ne pas en mettre) et de continuer à freiner l'immobilisme.

Un jour un ami a dit une phrase qui m'a fait réagir:

Nous avons une responsabilité.

Voilà pourquoi, entre autres, je continue à croire que ce que je fais sert à quelque chose, même s'il est très difficile d'en mesurer les impacts.


Mes olympiques 2010

J'ai pris des notes durant les Jeux olympiques (du 12 au 28 février) d'hiver de Vancouver. Les voici donc, question de me rappeler.

Je ne me souviens pas vraiment des jeux de Turin en 2006. Je crois que c'est parce que les olympiques ça ne m'a jamais vraiment attirés. J'ai toujours trouvé qu'on voit plus de reprises que les véritables compétitions.

Voilà que le Canada accueille les jeux d'hiver et que, ho surprise, ce n'est pas Radio-Canada qui a les droits télévisuels (on le savait depuis longtemps, mais ça frappe encore plus quand le 1 2 3 go est lancé). On peut donc naviguer entre 2 postes (V et RDS en français, CTV et TSN en anglais) pour ne rien manquer ou encore choisir un sport plus intéressant.

Ces jeux ont débuté lentement pour moi. Je n'ai même pas écouté la cérémonie d'ouverture. Puis, je suis tombé (comme la favorite Maltais) sur la descente «snow board cross» où on a encore (il me semble que c'est toujours la même chose avec les athlètes canadiens. On est déçu.) manqué notre coup. Rien pour m'aider à écouter d'autres compétitions.

Navigation (appelée aussi zapping) oblige, je glisse sur une descente de skeleton. Quel nom bizarre. Les descripteurs nous annoncent que la favorite est canadienne et qu'elle descend sous peu. Ok, on reste là pour voir ces personnes un peu folles descendre tête première à plus de 140 km/h sur de la glace. Ça y est, Mellisa Hollingsworth réussi à faire ancrer mon idée que le Canada n'est pas dans le coup :o(

J'ai manqué la descente d'Alexandre Bilodeau qui a gagné la première médaille d'or canadienne lors de jeux en sol canadien. J'ai bien entendu réussi à la voir en reprise. Ce fut un moment déclencheur pour moi, ça m'a donné le gout de suivre d'un peu plus près ces jeux.

Il y a eu le fameux curling. Ce sport aussi lent que le baseball qui fait rire de lui de par ses joueurs qui peuvent être bedonnnants. L'analyste de RDS a réussi a m'expliquer le jeu, les stratégies, les difficultés, la «game» quoi. Ce qui m'a permis d'avoir du plaisir à regarder ces hommes et ces femmes pousser ces pierres et balayer le chemin vers leur cible variante. Pour moi, signe de mon âge peut être, ce fut la découverte de ces jeux. Tellement que je me suis surpris a écouter la finale des hommes au complet, un samedi soir!!!

Un sport de malade comme le skeleton peut être agréable à suivre aussi, surtout quand on considère que les participants sont tous à moins d'une seconde derrière le meneur après quatre descentes. Serré au possible.

Et finalement le hockey, ce sport que j'ai délaissé au fil des ans à voir ces millionnaires travailler fort seulement lors de leur dernière année de contrat ou une partie sur deux en série. Les olympiques ont le mérite de rendre importantes toutes les parties ou presque. Le canada partait favori pour la médaille d'or, mais une partie contre les États-Unis perdue 5-3 a fait naitre un doute sur ces que ces joueurs avaient le gout de faire comme effort.

La Russie, que l'on voyait en finale eux aussi, s'est fait étourdir 7-3 contre l'équipe Canada qui, ayant peur d'une défaite humiliante, a joué toute une partie de hockey.

Voir un olympien se battre contre lui-même, contre la piste, contre les autres compétiteurs est une chose régulière. Mais qu'une patineuse ait en plus a surmonter l'insupportable peine de perdre sa mère, la c'est surhumain. Je n'ai pas été capable de regarder les prestations de Joannie Rochette en direct. J'espère que le retour à la normale ne sera pas trop difficile pour elle.

J.J. Anderson était un inconnu pour moi. Je vois un très bon reportage sur ce «snow boarder», ce qui me donne le gout de suivre de plus près cette compétition. Il monte. Il monte. Ho il fait la finale. 0,75 s d'écart après sa première descente. Hi! Il se lance. Ça descend bien. J'ai en tête les chutes/erreurs de bien d'autres canadiens. Je croise les doigts. Ho. Hi. Il rattrape son adversaire qui semblait imbattable après ses courses préliminaires parfaites. Il gagne sa médaille d'or. Wow! Bravo à vous M. Anderson.

Finale de hockey j'ai donné un spectacle à ma douce (crier aux joueurs de se réveiller en disant certains mots non légaux, lever les jambes en l'air comme pour aider le gardien de but à arrêter les lancers, crier go go go pour faire sortir la rondelle de la zone, etc) et ce dans le but de pouvoir contrôler un peu le stress. Bien que les USA ont mieux joué selon moi, le Canada a été opportuniste et a pu gagner cette partie qui est déjà passée à l'Histoire.

La cérémonie de clôture a été inégale en qualité. Très bon discours du DG des jeux de Vancouver. Un moyen du chef du CIO. Bonne musique de Nickelback et de Simple Plan. Moyen pour les autres. On dirait qu'on voulait réveiller les gens après les discours (Nickelback) et qu'on a voulu les endormir doucement par la suite.

Et voilà mes notes pour ces jeux. Prochain rendez-vous, Londres en 2012.


No comprendo

Et ce n'est pas d'hier!

Cette nouvelle, on dirait le «Jour de la marmotte» (quel bon film), me laisse encore et encore sur une sensation de dégoût. Le mot est peut être fort mais ceux que j'aurais voulu écrire l'étaient encore bien plus.

Je ne comprends pas pourquoi ces décisions de choisir le monopole amaricain (ou les autres grands et généreux fournisseurs de logiciels fermés et coûteux), comme disait le grand philosophe Elvis Gratton avec un bel accent, ne révoltent (ou du moins questionnent) pas la population du Québec. Population pourtant positionnée assez à gauche.

  • Est-ce un manque de connaissance envers le logiciel libre?
  • Est-ce que les gens aux pouvoirs, et les gravitons*, aiment trop le pouvoir et les $$ des grosses compagnies de logiciels?
  • Est-ce un manque de volonté d'apprendre autre chose, donc de travailler?
  • Est-ce parce que c'est pas leur argent qu'ils dépensent, mais le mien, le votre?
  • Est-ce parce les menus ne sont pas situés au même endroit?
  • Est-ce parce qu'il n'y a pas de publicité à la tivi qui dit que «c'est mon idée le logiciel libre»?

Je suis conscient que le logiciel libre a fait de grands pas depuis 10 ans. Je sais que le meilleur reste à venir dans ce dossier. Par contre, je n'aime pas voir ces décideurs mal conseillés dépenser ces sommes (qui vont vers d'autres pays) alors que de l'autre côté ils me vident de plus en plus les poches pour des services de moins en moins bons.

À vendre: terrain de 1 667 441 km2, contenant plus de 7 800 000 habitants. M. Bill et les autres, êtes-vous intéressés? Vous en détenez déjà une bonne partie.

  • gravitons: gens qui gravitent autour du pouvoir.

Un choix qui en dira long

Je ne m'en cache pas, j'aime bien les outils 2.0 de Google. Cette compagnie utilise et faite une «certaine» promotion du logiciel libre.

Une de ses prochaines décisions sera le choix ou non d'un format libre pour Youtube. Ce texte explique les dessous de l'affaire.

Google est un géant, ce n'est plus à prouver (lire ce texte pour mieux comprendre). Google pourrait devenir encore plus (ne pas lire ici plus riche) en faisant le «bon» choix pour les utilisateurs. Que fera la compagnie «Google is not evil»?

À suivre...


Course 64 bits

Une course, où il faudrait aller plus loin pour valider le tout plus sérieusement, entre 2 mondes, 4 OS. J'ai été un peu surpris! Merci à Tux Radar


Karmic RC

Ça y est, la 9.10 RC est disponible! Tout comme Window$ 1 oups 7.

http://releases.ubuntu.com/releases/9.10/

Bien des mise à jour dans les derniers jours sur mon installation qui fonctionne ma fois fort bien. Ubuntu c'est vraiment bien comme OS. Et il est populaire selon cet article.

J'ai choisi Ubuntu, pas Windows 7! Ce que bien des gens ne feront pas selon ce sondage.

Pour ceux qui veulent ne pas rencontrer des portes fermées, essayer le libre!

Mise à jour: Pidgin fait maintenant des appels vocaux et vidéos via Jabber (Gmail chat)! On peut aussi connecter/gérer son iPod Touch grâce à Virtualbox.


Virus A H1N1

Que d'encre et et 0101010 à propos de ce virus et de son vaccin.

À qui se fier? Les informations se contredisent ici et là.

Vais-je me faire vacciner? Vais-je faire vacciner mes filles?

Il faut que je m'informe un peu plus.

Voici quelques liens que je consulterai plus en détails:

Mise à jour: Quand on sait ceci, on peut se demander si le vaccin sera aussi bon qu'on le prétend.

Mise à jour du 19/10/09: Un autre scientifique inquiet.


Sens unique

Un jour...

Groupe A: On fait un événement pour faire connaître les bidules.

Groupe B: Ho non! Vous ne pouvez pas faire ce type d'événement pro-bidules. Nous sommes contre. Si vous le faite, on va briser vos bidules.

Groupe A: Bon ok, sous la pression des briseux de bidules, on ne fera pas cet événement.

Un autre jour, plus tard...

Groupe B: On fait un événement autour des gogosses.

Groupe A: Hein? Quoi? Pour les gogosses? C'est trop axé sur les gogosses à poils, nous n'irons pas à votre événement.

Groupe B: Pardon! Trop de poils? Nous demandons des excuses.

Ben là!

Si on a censuré les bidules grâce la peur, pourquoi laissons-nous les gogosses à poils avoir leur événement? Je déteste la double mesure.


Désolant, en manque de mots

...mais pas de maux!

Une décision: Le ministère de l'Éducation remplace ses logiciels sans appel d'offres... qui fait jaser... et qui ne peut être prise que par un gouvernement irresponsable.

Je ne sais pas pourquoi, plus la compagnie est grosse, moins critique est l'esprit des décideurs.

Voici, en plus des commentaires au bas de l'article, deux réactions qui méritent d'être lues:

PédagoTIC: Le ministère de l'Éducation remplace ses logiciels sans appel d'offres

Crise, investissements et avenir...

Ma conclusion: quand une personne se fait dire qu'il conduit LA meilleure voiture au monde depuis des années par le fabriquant, et que cette personne n'essaie pas d'autres voitures, comment fait-elle pour savoir que c'est vrai? Si vous n'avez pas essayé sérieusement d'autres logiciels que ceux de M$, ne venez pas me faire la morale SVP.

Et ne me sortez pas SVP l'argument de la gaugauche du libre, il y a pas mal de bui$ne$$ qui migrent vers ces solutions, et pas que des OSBL!

Assez...


Manifestation 101

Pierre, si un jour tu veux manifester pour la paix, n'oublies surtout pas tes armes.

On dirait que c'est ce que les manifestants se sont dit hier.

Désolé les gars, mais je ne suis pas de votre côté ce matin.


L'alimentation et la santé

J'ai eu ce livre en cadeau il y a 1 an. Sa lecture m'a fait changé certaines de mes habitudes alimentaires (quand les 40000 km approchent...) et m'a donné des arguments pour justifier nos choix de parent en ce qui concerne la bouffe familiale (quoi que nos filles sont assez souple sur le sujet, nous sommes chanceux. C'est la faute de leur mère.)

Je viens de lire cet article et ça m'a donné le goût d'acheter le dernier né: La santé par le plaisir de bien manger.

On l'entend quelques fois celle-là:

Si votre tante a vécu jusqu'à 95 ans en fumant un paquet par jour, tant mieux pour elle! Mais son cas demeure statistique, et votre propre santé demeure une question de prévention, et non le résultat d'une « génétique chanceuse ».

En fait, les deux tiers des personnes qui atteignent un âge avancé tout en conservant une bonne santé le doivent à de saines habitudes de vie, rappellent les auteurs.

Malheureusement ma génétique n'est pas assez hot pour m'amener à la sagesse sans que je ne l'aide, et l'alimentation est en toute logique un élément à examiner.

Le site du Dr Béliveau est intéressant également: http://www.richardbeliveau.org/. Voir, entre autres, les chroniques préventions.


20 janvier 2009

Une journée historique mon Pierre, un président «noir» entre en poste à Washington aujourd'hui. En fait, sa couleur ne m'importe pas beaucoup, c'est plus la couleur de ses mots qui me fait penser que les politiciens auront enfin un modèle à suivre. La barre est haute, car M. Obama (pas encore président au moment d'écrire ce billet) sait émouvoir son auditoire, ce que nos politiciens ne font plus depuis des lustres.

Donc, où es-tu aujourd'hui Pierre? À Mont-Joli pour une formation de deux jours en robotique avec ton collègue/tinami Pierre Couillard et la charmante/compétente Julie Bérubé. Lors de ton voyage en Jeep (merci ma douce pour me prêter «ton appartenance») hier, tu es arrêté diner avec ton tinami Martin Bérubé qui est devenu très heureux dans sa nouvelle vie de cégepien ;o) Il a neigé un peu, ce qui a rendu la chaussée glissante. Le 4x4 fut apprécié.

Après un souper (tôt, ce qui est n'est pas habituel) délicieux, une petite marche de santé sur le bord du fleuve a permis de faire descendre un peu cette bouffe gaspésienne (bien que selon les fifilles - Sylvie et Marie-Claire - de la gaspésie ce n'est pas encore la gaspésie ici ;o)).

Tu as passé un bonne nuit malgré que tu sois dans un motel (belle chambre en passant), le Gaspésianna. Le déjeuner, vers 7h, a servi à préparer un peu la journée avec Pierre, bien qu'on peut maintenant savoir ce que l'autre veut avec un simple regard en cours de formation ;o) C'est ça un vieux couple.

L'avant-midi passe très rapidement, comme toujours dans la première journée de formation en robotique. Des équipes sont en RCX et d'autres en NXT. Le local, un lab d'informatique dédié à la robotique, est parfait pour ce type de formation. Bien que la température fut un peu chaude.

Le diner, avec les participants à la formation, fut délicieux. Quand on est en bonne compagnie...

En PM les participants sont déjà des experts (sans trop s'en apercevoir), donc les défis sont assez simples pour eux. On peut alors aller un peu plus loin que prévu.

La journée se termine avec bien de la fatigue chez les participants et les formateurs ;o) donc la soirée fut tranquille. Petit jus de pomme avec Mme Bérubé puis un souper sur place (Gaspésianna). Encore de belles discussions sur divers sujets stimulent ma cellule.

Le 20 janvier a été pour moi une journée assez classique mais l'événement Obama offre de l'espoir à bien des gens partout dans le monde. Je suis chanceux de vivre cette journée. Reste maintenant à suivre si l'espoir deviendra contentement ou déception.


Dans l'actualité

À mon avis cette nomination est méritée: Golden Globes : Sélection posthume pour Heath Ledger

Une coalition au fédéral, je n'y crois plus non plus: Pas de coalition pour Ignatieff

Ouais, ça me fais douter sur les $$ à mettre de la part des gouvernements: Le talon d'Achille


Arbre de noël

Oui c'est un arbre de Noël! Pas un arbre des fêtes birouette de bateau de patente à pommette!

Jean Charest s'est tenu debout hier et je lui dis: bravo!

ArbreNoel

Ceci n'est pas un arbre des fêtes!


- page 1 de 4