PL en toute liberté

Tag :

Linux

Fil des billets

Notes Linux Mint 12 64 bits

Après avoir publié ce billet sur mon installation de Linux Mint 12 sur mon Asus K53E, je suis passé à la version 64 bits pour voir si ça vaut la peine (http://doc.ubuntu-fr.org/ubuntu_64bits)

Je n'ai pas fait de grands tests, seulement quelques-uns en lien avec le traitement vidéo.

Pour la même job, je gagne avec la 64 bits:

  • 10-15 % encodage avec Arista (avi en mp4);
  • 10% encodage avec Handbrake (avi en m4v);
  • 29 % création d'une présentation (diaporama de photos) .vob avec Imagination.

Donc, rien de très spectaculaire, mais ça va plus vite, donc je reste sur la 64 bits.

Scratch

Le logiciel Scratch (programmation pour les enfants) n'est pas disponible en version 64 bits. On doit donc utiliser une des fonctions de Linux qui est de pouvoir installer des applications 32 bits sur un système 64 bits. Pour ce faire, c'est la librairie ia32-libs qui doit être installée (elle est installé par défaut sur la Linux Mint 12 et Ubuntu 11.10).

On doit installer une librairie 32 bits nommée libv4l-0:i386 nécessaire à Scratch. Ensuite on installe Scratch avec la ligne de commande: sudo dpkg -i --force-architecture scratch_i386.deb.

Création d'un lanceur

Gnome 3.2 ne permet plus, via le menu contextuel, de créer un lanceur sur le bureau. Voici la commande pour en créer un:

  • gnome-desktop-item-edit --create-new ~/Bureau

Applications au démarrage

Gnome 3.2 n'offre plus non plus le menu pour gérer les applications démarrées lors de l'entrée dans notre session. La commande pour les gérer est:

  • gnome-session-properties

Calendrier Google dans Gnome-Shell

Il est possible d'utiliser le calendrier de Google en lieu et place d'Evolution dans l'interface de Gnome 3.2 (en cliquant sur la date dans la barre Gnome).

Installation des dépendances:

  • sudo apt-get install git-core python-gtk2 python-dbus python-gdata python-iso8601 python-gnomekeyring

On récupère les fichiers python (ceci crée un répertoire à l'endroit où est exécuté la commande):

  • git clone https://github.com/vintitres/gnome-shell-google-calendar.git

On se connecte à notre compte Google via le menu «Comptes en ligne» (dans les Paramètres système). On exécute le fichier ./gnome-shell-google-calendar.py présent dans le répertoire téléchargé. On peut ajouter cette application dans les applications à lancer au démarrage:

  • gnome-session-properties, la commande à inscrire: python /chemin/vers/gnome-shell-google-calendar.py (que l'on doit exécuter au moins une fois pour que ça fonctionne).

Pour ouvrir le calendrier Google dans Firefox lorsqu'on clique sur «Ouvrir le calendrier» (barre Gnome), on peut utiliser cette commande (source):

  • gsettings set org.gnome.desktop.default-applications.office.calendar exec "firefox 'https://www.google.com/calendar'"

Handbrake

Cet outil d'encodage vidéo (très intéressant pour l'encodage pour les mobiles) n'est pas disponible dans la liste des paquets par défaut, on doit donc ajouter un dépôt ppa:

  • sudo add-apt-repository ppa:stebbins/handbrake-snapshots
  • sudo apt-get update
  • sudo apt-get install handbrake-gtk

Améliorer la gestion de l'énergie

Il parait que Jupiter (http://doc.ubuntu-fr.org/jupiter) peut améliorer la gestion de l'énergie sous Linux. J'ai donc installé la chose pour voir.

Courriel Exchange dans Thunderbird

Davmail (http://doc.ubuntu-fr.org/davmail) me permet d'avoir accès à mon courrier de C.S. en utilisant mon client Thunderbird. J'installe et configure donc.

Hibernation

Mise à jour du 20 mars.

En lisant sur le Asus K53E, j'ai constaté que certains utilisateurs avaient un problème à mettre en veille ou à hiberner leur portable sous Ubuntu 11.10. J'ai essayer sur le mien, et moi aussi il y a un problème. J'ai donc copié un fichier /etc/pm/sleep.d/20_miseveille (et donné les permissions d'éxécution) contenant ceci (source):


#!/bin/sh
#inspired by http://art.ubuntuforums.org/showpost.php?p=9744970&postcount=19
#...and http://thecodecentral.com/2011/01/18/fix-ubuntu-10-10-suspendhibernate-not-working-bug    
# tidied by tqzzaa :)

VERSION=1.1
DEV_LIST=/tmp/usb-dev-list
DRIVERS_DIR=/sys/bus/pci/drivers
DRIVERS="ehci xhci" # ehci_hcd, xhci_hcd
HEX="[[:xdigit:]]"
MAX_BIND_ATTEMPTS=2
BIND_WAIT=0.1

unbindDev() {
  echo -n > $DEV_LIST 2>/dev/null
  for driver in $DRIVERS; do
    DDIR=$DRIVERS_DIR/${driver}_hcd
    for dev in `ls $DDIR 2>/dev/null | egrep "^$HEX+:$HEX+:$HEX"`; do
      echo -n "$dev" > $DDIR/unbind
      echo "$driver $dev" >> $DEV_LIST
    done
  done
}

bindDev() {
  if [ -s $DEV_LIST ]; then
    while read driver dev; do
      DDIR=$DRIVERS_DIR/${driver}_hcd
      while [ $((MAX_BIND_ATTEMPTS)) -gt 0 ]; do
          echo -n "$dev" > $DDIR/bind
          if [ ! -L "$DDIR/$dev" ]; then
            sleep $BIND_WAIT
          else
            break
          fi
          MAX_BIND_ATTEMPTS=$((MAX_BIND_ATTEMPTS-1))
      done  
    done < $DEV_LIST
  fi
  rm $DEV_LIST 2>/dev/null
}

case "$1" in
  hibernate|suspend) unbindDev;;
  resume|thaw)       bindDev;;
esac

Voilà pour mes petites notes d'aujourd'hui.


Interface graphique sous Linux

Depuis une douzaine d'années, j'ai utilisé quelques environnement de bureau comme KDE, Gnome 2.x, XFCE.

J'ai choisi Ubuntu il y a quelques années déjà comme système d'exploitation sur mes postes de travail. Pourquoi Ubuntu? Pour sa simplicité d'installation, sa stabilité et sa documentation très complète.

Ubuntu a mis à l'épreuve la capacité de changement de ses utilisateurs en laissant de côté le vieillissant Gnome 2.x au profit de sa propre interface graphique Unity. Très différent dans presque tous les aspects du bureau. Suffisamment pour que les utilisateurs habitués (ha l'habitude, j'y reviens plus bas) aux bons vieux menus à la Windows (barre au bas ou en haut de l'écran) délaissent Ubuntu pour Linux Mint (exemple de nouvelle traitant de ce transfert).

Puis, Gnome publie sa version 3 qui elle aussi «met à jour» la structure de son interface, qui prend de plus en plus des allures d'Android et d'iOS (interface pour les mobiles).

Linux Mint, pour sa version 12, a donc créé des extensions pour Gnome (MGSE) 3 qui permettent aux «nostalgiques» de retrouver un peu de leurs habitudes. À mon avis c'est une très bonne idée d'exploiter les extensions de Gnome 3 (au lieu de tout recréer) pour offrir aux utilisateurs la possibilité de configurer plus finement leur interface de travail. De plus, en ne faisant qu'ajouter des extensions à un projet comme Gnome 3 on profite d'une communauté plus grande pour le support et les futurs développements.

Et maintenant, suite aux trolls pressions des utilisateurs (ne voulant lâcher les menus classiques) voilà un fork de Gnome 3 nommé Cinnamon (par Linux Mint). Cinnamon est donc un retour à l'interface Gnome 2.x avec quelques éléments de Gnome 3. Ici aussi on parle maintenant d'un environnement propre à l'équipe de Linux Mint (installable sur plusieurs distributions de linux), elle devra donc supporter (tout comme Ubuntu avec Unity) les mises à jour, les trous de sécurité, etc.

Ouf! Et reouf! Je ne suis pas certain que l'équipe d'Ubntu avait prévu une si grande saga suite à son choix de développer son environnement de bureau Unity. Mais une chose est certaine maintenant, les reproches des utilisateurs Linux envers les habitudes trop solides des Windowsiens sont maintenant applicables à nous aussi (les linuxiens). Oui on s'habitue, et oui il nous est difficile de s'adapter à un nouvel environnement de travail.

Bon, ok c'est dit. Nous sommes humains ;o)

Mes quelques essais de Unity, Gnome 3, Cinnamon, MATE (un fork de Gnome 2.x), j'ai choisi Gnome 3 (sous Ubuntu). Et oui je m'y suis habitué! J'aime son «look clean» (dépouillé) et efficace (rapide, stable). Je trouve maintenant le menu à la Windows un peu plate à utiliser. Mais bon, comme on peut configurer assez finement son environnement graphique (avec ce site entre autres), il y en a pour tous les goûts et habitudes sous Linux. Voilà une des forces du libre, laisser choisir l'utilisateur.


Un cadeau de pré-noël

Voilà, c'est fait, j'ai succombé à la maladie des téléphones «intelligents». Je me suis procuré un Samsung Galaxy S vibrant.

Pourquoi ce téléphone?

Tout simplement parce qu'il est motorisé par Android (sources sous licence libre) et qu'il offre des fonctionnalités très puissantes. En plus, son look n'a rien à envier aux compétiteurs.

Je n'ai pas encore fait le tour complet du proprio, mais déjà je peux dire que j'aime cette bébelle.

Voir ma page wiki pour mes notes (applications installées, bizounnages, etc). Si vous avez un lecteur de code QR, voici le code qui vous mènera sur la page: QR

Vous avez un tel appareil (ou autres sous Android)? Laissez-moi savoir quelles applications je devrais installer dans les commentaires ci-dessous.

Mon coup de coeur en date du 22 novembre 2010: Google Sky Map. Pour un gars dans la lune comme moi, ce cherche étoile 2010 est très cool.

Mon coup de gueule en date du 22 novembre 2010: Utilise l'ancienne version 2.1 de Android, j'ai hâte à la mise à jour vers la 2.2.

Je continue à expérimenter mon nouveau jouet techno ;o)

Galaxy


Augmenter la taille d'un disque VirtualBox

J'utilise le logiciel libre de virtualisation VirtualBox dans mon Ubuntu 10.04 afin d'avoir accès à des applications Windows (robotique, Internet Explorer, Sketchup, etc).

À l'époque j'avais créé un disque virtuel de 10 Go pour installer Windows XP. Voilà que mon disque est plein! Inflaware comme dirait mon collègue ;o)

Je me mets donc en mode résolution de problème. Après avoir fouillé et rien trouvé dans l'application VirtualBox pour trouver un option qui fait ça, j'ai mis ma compétence de recherche Web à l'épreuve. J'ai bien trouvé quelques liens avec des procédures (ici, ici ou ici) , mais aucune ne fonctionnait pour moi (ou encore je ne comprenais pas ce que je devais faire). J'ai réussi à avoir un disque virtuel de 20 Go, mais Windows ne voyait pas plus de 10 Go (taille de départ du disque).

Donc voici mes manipulations.

Ubuntu 10.04 comme système hôte. Version 3.2.10 de VirtualVBox. Windows XP comme système virtualisé.

Dans VirtualBox, arrêter tous les systèmes virtuels et créer un nouveau disque virtuel de la taille désirée, disons 20 Go.

Nouveau

On doit maintenant copier/cloner le système fonctionnel du disque trop petit (XP.vdi) vers le nouveau disque (XP_gros.vdi), pour ce faire voici la ligne de commande à lancer depuis le répertoire où se trouvent les .vdi (dans mon cas /home/pierrel/.VirtualBox/HardDisks ):

VBoxManage clonehd XP.vdi --existing XP_gros.vdi

où il ne faut pas oublier le critère --existing qui indique que le disque XP_gros.vdi existe.

Après quelques minutes, le disque est cloné.

On se rend dans VirtualBox, dans la configuration du nouveau disque (XP_gros), dans Stockage, pour sélectionner le disque XP_gros.vdi dans la liste des disques virtuels.

associer

À cette étape le nouveau système devrait fonctionner. Dans mon cas tout était ok, sauf que windows ne voyait pas le disque de 20 Go. On doit donc modifier la partition du disque de Windows virtualisé. Télécharger l'image iso de gparted-live ici. Nous aurons besoin de cet outil pour redimensionner le disque du Windows XP virtualisé.

Démarrer le nouveau système (avec le grand disque). L'idée est maintenant de faire redémarrer le système XP sur le CD, où on va utiliser l'image iso de Gparted-live. On doit pour ce faire, sélectionner l'image iso de gparted-live en cliquant avec le bouton droit de la souris sur l'icône du disque en bas à droit de la fenêtre de VirtualBox (où le système XP est démarré).

optique

On redémarre le système XP virtualisé. Si tout est ok, on voit gparted démarrer (voir ce tuto). On redimensionne alors le disque de Windws (10 Go) pour qu'il prenne toute la place disponible (20 Go).

En redémarrant XP_gros, Windows verra maintenant les 20 Go d'espace.

Voilà!


Conférence sur le logiciel libre

La commission scolaire des Îles-de-la-Madeleine est en réflexion autour du logiciel libre. On m'a demandé, j'étais déjà sur place pour une formation TIC en MST, de faire une conférence sur le sujet.

Hum... très différent de faire une conférence et de former... en tout cas pour moi.

J'ai accepté d'essayer de faire réfléchir les gens sur le sujet. Tout en leur expliquant brièvement ce qu'est le logiciel libre.

J'ai abordé le sujet par les valeurs éducatives. Voici ma présentation.

Un auditeur m'a fait ce commentaire:

C'est une très bonne présentation. Je vais maintenant me préoccuper un peu plus du libre, car ces valeurs sont les miennes aussi. Tu aurais dû dire avant le pourquoi de ton choix du logiciel libre.

Ma réponse:

Merci bien, mais personne ne me l'avais demandée avant.

À part un code 18 avec mon portable en début de présentation, j'ai bien aimé faire une telle conférence. Merci à Brigitte Carrier pour l'invitation.


Pourquoi Linux en 2010?

Je sais que le titre du billet aura comme conséquence que peu de gens liront le billet, car le mot linux fait encore (de moins en moins) peur en 2010. On dirait que les gens croient qu'un système sous Linux c'est une page noir avec des lignes de commandes incompréhensibles et qu'on ne peut rien faire avec l'ordinateur. Ça l'a déjà été, tout comme Windows.

Donc pour les courageux, voici une petite réflexion (qui m'est venu en lisant cet article) sur le pourquoi choisir d'utiliser un OS libre sur son poste.

Il y a encore et toujours (surtout, je dirais) la philosophie derrière le logiciel libre. À ce propos je vous suggère la lecture de ce livre (Libre accès) qui explique bien cette philosophie. Je continue de croire que le savoir, contenu dans un logiciel ou autres, n'appartient pas à une compagnie ou des individus. Mais bien à l'humanité.

Il y a aussi le choix de mettre nos $$ en licences de logiciels ou de les investir dans les compétences de personnes d'ici. Le libre ne veut pas dire gratuit, c'est vrai, mais comme consommateur (comme société) on peut au moins choisir où on dépense notre argent.

Il y a l'ouverture, celle de choisir ses outils, celle de ne pas se faire enfermer dans un logiciel ou une application 2.0, celle de pouvoir faire ce qu'on veut avec notre ordinateur (pas de restriction xyz), celle qui permet à l'utilisateur d'être autonome avec sa machine, celle qui augmente la pérennité de nos données/documents. Le modèle économique de plusieurs compagnies en informatique est d'enfermer les consommateurs dans leurs griffes. Il faut au moins en être conscient.

Pour celles et ceux qui ont comme priorité l'esthétisme du système, Ubuntu est devenu très «clean» et offre une interface 3D très hot!

Il y a encore bien des raisons, chaque utilisateur d'un système Linux a sa propre liste, mais si j'avais une autre raison à donner ce serait que pour utiliser/gérer un ordinateur sous Ubuntu par exemple, ça prend moins de compétences en informatique que pour Windows. Eh oui! Moins.

Sous Ubuntu on n'a pas à se préoccuper des virus, spywares, et autres patentes (qui demandent beaucoup de compétences/connaissances) qui une fois sur notre poste nous ferons dépenser bien des sous chez le réparateur (qui lui a les compétences nécessaires). Et, à observer les utilisateurs Windows autour de moi, ça n'en prend pas mal de compétences pour se prémunir de ces problèmes. Petit exemple, vous naviguez sur le Web et tout à coup une fenêtre s'ouvre. On vous parle dans un langage incompréhensible, mais ça ressemble à une fenêtre officielle de Microsoft, alors vous vous dites que ça doit être ok. Erreur! passer par Go et ne réclamer pas 200$, donnez-le à votre technicien préféré, qui vous aime beaucoup, de plus en plus même.

Sous Ubuntu, un ralentissement du système avec le temps n'est pas une chose dite "normale" comme sous Windows. On n'a donc pas à savoir comment éviter/réparer la chose.

La phrase suivante, dite par un vendeur d'ordinateurs et technicien réparateur, en dit long sur la chose:

Si tous les gens installaient Linux sur leur poste, je ne travaillerais plus.

En fait, il travaillerait encore (après avoir appris d'autres connaissances), mais il ferait de l'installation/formation au lieu de réparation plate et sans défi.

Finalement, comme il n'y a pas que des débutants, un système comme Ubuntu, qui les cible, permet aux plus aventureux de faire tout ce que Linux offre. Même d'utiliser les lignes de commandes, ces choses considérées comme très complexes, mais ho! combien puissantes.


No comprendo

Et ce n'est pas d'hier!

Cette nouvelle, on dirait le «Jour de la marmotte» (quel bon film), me laisse encore et encore sur une sensation de dégoût. Le mot est peut être fort mais ceux que j'aurais voulu écrire l'étaient encore bien plus.

Je ne comprends pas pourquoi ces décisions de choisir le monopole amaricain (ou les autres grands et généreux fournisseurs de logiciels fermés et coûteux), comme disait le grand philosophe Elvis Gratton avec un bel accent, ne révoltent (ou du moins questionnent) pas la population du Québec. Population pourtant positionnée assez à gauche.

  • Est-ce un manque de connaissance envers le logiciel libre?
  • Est-ce que les gens aux pouvoirs, et les gravitons*, aiment trop le pouvoir et les $$ des grosses compagnies de logiciels?
  • Est-ce un manque de volonté d'apprendre autre chose, donc de travailler?
  • Est-ce parce que c'est pas leur argent qu'ils dépensent, mais le mien, le votre?
  • Est-ce parce les menus ne sont pas situés au même endroit?
  • Est-ce parce qu'il n'y a pas de publicité à la tivi qui dit que «c'est mon idée le logiciel libre»?

Je suis conscient que le logiciel libre a fait de grands pas depuis 10 ans. Je sais que le meilleur reste à venir dans ce dossier. Par contre, je n'aime pas voir ces décideurs mal conseillés dépenser ces sommes (qui vont vers d'autres pays) alors que de l'autre côté ils me vident de plus en plus les poches pour des services de moins en moins bons.

À vendre: terrain de 1 667 441 km2, contenant plus de 7 800 000 habitants. M. Bill et les autres, êtes-vous intéressés? Vous en détenez déjà une bonne partie.

  • gravitons: gens qui gravitent autour du pouvoir.

Le tou de Tou.tv ne veut pas dire pour Tout le monde

Édition du 1er février 16h30: Tou.tv fonctionne maintenant sans aucun problème avec Linux! Le problème a été réglé à la source! Wow! Bravo Radio-Canada! Et merci RC au nom de tous les «linuxiens» canadiens.

Merci @walrus pour l'info.


Édition du 2 février: Il y a des vidéos (ici, ici, ici) qui ne peuvent pas être vu sans le script GreaseMonkey. Pourquoi? Le code n'a peut être pas été réparé partout? À suivre...

En fouillant un peu le code source des pages, la différence entre les vidéos qui ne fonctionnent pas et ceux qui fonctionnent est la ligne suivante:

Fonctionne pas: if (toutv.releaseUrl != '') {

} //

Fonctionne:

if (toutv.releaseUrl != '') { so.addVariable("releaseURL", toutv.getRelease()); }

Donc la fameuse ligne commentée qui posait problème avant hier est maintenant disparue dans quelques pages?!?!?


Et oui, Radio-Canada m'a encore interdit du contenu que je paie avec mes taxes. Le site Tou.tv ne permet pas à un système d'exploitation libre de lire les vidéos de son site.

Bêtise!

Des gens compétents ont trouvé ce qui n'allait pas, car après tout le site est basé sur Flash que Linux supporte; une ligne de code commentée dans la page. Oui oui, un petit // de trop qui me bloque l'accès à ce contenu.

Et bien ces gens compétents ont programmer un petit script qui corrige cette erreur (j'imagine que c'est une erreur). Merci à M. Rodriguez!

Pour moi ça fonctionne avec Ubuntu 9.10, Firefox 3.6 et Greasemonkey 0.8.20091209.4.

Note: ne pas oublier l'étoile dans l'adresse à inclure: http://www.tou.tv/*

Pour les plus audacieux, voir cette page qui explique en détails ce qui se passe.

Il est dommage de devoir trafiquer les pages Web de notre société d'état pour accéder au contenu.


Karmic RC

Ça y est, la 9.10 RC est disponible! Tout comme Window$ 1 oups 7.

http://releases.ubuntu.com/releases/9.10/

Bien des mise à jour dans les derniers jours sur mon installation qui fonctionne ma fois fort bien. Ubuntu c'est vraiment bien comme OS. Et il est populaire selon cet article.

J'ai choisi Ubuntu, pas Windows 7! Ce que bien des gens ne feront pas selon ce sondage.

Pour ceux qui veulent ne pas rencontrer des portes fermées, essayer le libre!

Mise à jour: Pidgin fait maintenant des appels vocaux et vidéos via Jabber (Gmail chat)! On peut aussi connecter/gérer son iPod Touch grâce à Virtualbox.


karmic beta

Un petit deux heures devant moi, une semaine plus tranquille au bureau, une version beta d'Ubuntu Karmic (9.10), des sauvegardes de mes documents, voilà ce qui me manquait pour vivre un install fest seul avec moi-même ;o)

Je me suis donc lancé dans une installation toute fraîche d'Ubuntu Karmic Beta sur mon portable de travail. J'avais la version 8.04 qui fonctionnait bien, mais je voulais avoir les derniers bidules (beaucoup depuis la 8.04) de la 9.10 avant la fin octobre.

Voici quelques points à propos de mon installation:

  • Portable: HP Compaq nx9420
  • Durée de l'installation de base (le système prêt à être utilisé): 30 min environ
  • Durée de la configuration prête pour travailler (installation de mes ++ applications, retour à mes préférences systèmes, etc): 2h30 en tout
  • Configuration délicate: Thunderbird-ligthning (agenda dans Thunderbird) doit utiliser l'extension dans les dépôts, non pas celle utilisée dans ma 8.04.
  • Installé gecko-mediaplayer pour que les vidéos de Radio-Canada fonctionnent (merci Éric)
  • Installé grandr pour une meilleure gestion des écrans multiples.

Changements majeurs par rapport à la 8.04:

  • Durée du démarrage plus courte.
  • Logithèque Ubuntu complètement redessinée. J'aime moins :o(
  • La réactivité de ma machine semble améliorée (je ne tiens pas de statistique).
  • La dernière version beta de Skype pour Linux fonctionne très bien.

En fin de compte, presque tout semble très bien fonctionner, surtout après les mises à jour de ce matin où le système est presque tout traduit en français (ce qui est souvent le cas des versions beta).

À suivre...


Petit test de Moblin

Pierre Couillard a partagé sur ces fils RSS un article à propos de Moblin, une interface utilisateur (propulsée par Fedora) pour les ultra-portables.

J'ai donc essayé la chose sur mon eeePC juste par curiosité.

Voici mes impressions:

  1. La version testée est dites beta... hum... je dirais pré-alpha quand on ne peut pas choisir son clavier, si sa langue, ni faire quelque configuration que ce soit. Il manque bien des patentes encore.
  2. L'interface se rapproche de site Web 2.0 tout en s'éloignant d'une interface classique d'un système d'exploitation. C'est peut être bon pour les nouveaux, mais vraiment nouveaux utilisateurs d'ordinateurs, mais pour ceux qui sont habitué à des menus+icônes+fenêtres c'est pas certain.
  3. Le démarrage (sur la clé USB pour mon test) fut spectaculaire de rapidité.
  4. Je n'ai pas trouvé de suite bureautique, ni de bouton pour fermer le portable.
  5. Le navigateur est très épuré, un peu comme Google Chrome. J'aime bien.
  6. L'interface exploite bien la dimension réduite de mon écran (1024x600) et propose un look fort agréable à l'oeil.

Donc encore beaucoup de travail pour les développeurs mais ce sera sans aucun doute un système intéressant pour les ultra-portables. Ne serait-ce que pour avoir une expérience différente avec un ordinateur (un peu comme avec un ipod Touch). À suivre...




Ubuntu 8.04 et les vidéos de Radio-Canada

L'utilisation de codes propriétaires par notre société d'état préférée laisse les défenseurs de la liberté du code dans l'ignorance, car les vidéos de Radio-Canada sont inaccessibles sur Linux (en tout cas sur une config de base sans bizounnage).

Voici une petite recette, une des plus simples que j'ai trouvé et qui fonctionne, pour pouvoir consulter les vidéos de la RC (source).

  • Désinstaller le plugin mozilla-mplayer.
  • Installer les paquetages suivants: totem-mozilla totem-xine totem-plugins totem-plugins-extra
  • Installer l'extension Firefox: User Agent Switcher https://addons.mozilla.org/en-US/firefox/addon/5
  • Choisissez l'agent: Netscape 4.8 lorsque vous désirez visionner un vidéo.

Voilà pour ceux qui veulent déjouer les codes propriétaires de la RC.

Pour ceux qui veulent utiliser leur pouvoir de citoyen: http://www.radio-canada.ca/apropos/nousjoindre/index.shtml.

En passant, en utilisant le plugin de totem, les «trailers» sur le site de Apple fonctionnent.

Bon visionnement de vidéos à codes fermés!

Mise à jour: La solution n'est pas à toutes épreuves, le son était disparu ce matin :o(, en supprimant les cookies de RC et autres en liens, le son est revenu!?!?!?!? Je crois que l'idée d'André (faire pression) sera intéressante, à moins que Patrick ait trouvé un moyen de faire fonctionner le tout simplement.


Un peu de soleil

Ubuntu 8.04 est sortie depuis quelques jours, Youppi!!! Je crois que je vais attendre fin mai pour faire ma mise à jour, le temps que Firefox 3 soit stable.

Le hackage de RÉCIT MST (le site) m'a permis de trouvé un petit trou de sécurité dans le Cyberfolio. Merci les hackers.

Mon bizounnage avec des fils, DEL infrarouge et une manette Wii avance bien. Plus que quelques tests pour optimiser le tout.

J'ai suivi une formation de 3 heures assez pénible. Faire le tour de boutons dans une application, y a-t-il quelque chose de pire? Oui, si c'est une application de type «enseignement» :o(

Je vois que Gilles se laisse aller sur la documentation Scratch, une application de type «apprentissage».

Je vais mettre mon toit souple sous peu sur mon Jeep, de quoi décoiffer.

Finalement, je pourrai retravailler avec mon ami l'an prochain ;o) Vive Scratch!


Ça fait juste 7 ans qu'on le dit...

... mais nous ne sommes par une firme importante ;o)

Windows s'effondre, affirment des analystes

Ce que nous ne savions pas à l'époque est que les gens chercheraient à se procurer des petits, minis, tout minis, appareils qui se connectent à l'Internet. Ce qui n'aide pas une firme qui travaille très fort pour augmenter la puissance des ordinateurs de jour en jour. J'ai bien hâte de recevoir mon eeePC (sous Linux) pour tester/utiliser le tout.



«The game is over» (Jaques Gélinas, 2003)


Ce n'est plus nous qui en parlons

Il faut aller à des colloques (GRICS et AQUOPS) pour se faire parler du libre. Et non, ce n'est plus nous qui en parlons. Nous qui croyions prêcher dans le désert.

Une petite pub intéressante:




Merci à aKa


En 11.3 mots

La meilleure publicité pour le système Linux est sûrement Windows Vista.


Est-ce que j'aimerai ça?

L'interface graphique d'un ordinateur, selon sa configuration et sa disposition, permet à l'utilisateur de devenir (c'est un apprentissage non pas un instinct) efficace dans son utilisation. J'utilise depuis plusieurs années les bureaux multiples (comme Gilles en a déjà parlé) et je dois avouer que ça augmente de beaucoup mon efficacité (j'utilise toujours plusieurs applications en même temps).

Ce vidéo, bien qu'impressionnant, m'avait laissé perplexe sur l'utilité des bureaux 3D. Le vidéo ci-dessous, encore plus impressionnant au point de vue technique, n'atténue pas ma perplexité.

Un petit truc que que j'aimerais faire avec un environnement et que je ne suis pas capable de faire présentement, serait de prendre des notes derrière une page web (faire tourne mon navigateur et écrire derrière) ou d'un document/image/vidéo. Ces notes devraient aussi me permettre d'effectuer une recherche pour retrouver les objets annotés ayant le mot-clé patate par exemple.

Je sais que la fonction d'annotation existe (déjà vu un vidéo me la présentant mais je n'ai pas retrouvé le tout :o( ) mais j'ai bien hâte de l'avoir sur mon poste.

À suivre...


Linux et le bureau 3D

Suis-je un client potentiel pour ce type de bureau? Y parait que je suis un bébelleux, mais pas dans ce type de chose. Mais il est quand même très bien qu'on ait le choix. Non?


Pour aider un ami

Ubuntu est une distribution qui tente de rendre simple l'utilisation de GNU/Linux. Personnellement je trouve qu'elle réussi assez bien. Mais il faut dire qu'après 5 ans de travail avec cet environnement, j'ai développé certains trucs. Qu'en est-il pour un débutant? André Roux est donc mon cobaye pour le premier contact avec une installation de Ubuntu 6.06 LTS.

N.B.: Ce site est une ressource extraordinaire.

L'installation ne semble pas poser de problème à André, les boutons «Suivant» sont facilement cliquables ;o)

Mais c'est après un premier démarrage que des questions fusent. En voici quelques-unes avec une façon de solutionner (il y en a toujours de multiples) les problèmes.



Mes applications ne sont pas toutes en français

Comme on veut administrer le support linguistique, on doit se rendre dans le menu Système->Administration->Support linguistique.

Menu Admin

Puis, le mot de passe de l'utilisateur est demandé. Il y aura des paquetages d'installés. Par la suite on a à sélectionner Français dans la liste. Puis de mettre cette langue comme défaut.

Support linguistique

Voillà pour la langue. Il est possible que vous deviez vous déconnecter - reconnecter pour que les modifications soient prises en compte.



Je veux lire des .mov et .mp3

Mplayer est un lecteur multimédia très cool. Installons donc ce que nous avons besoin. Pour ce faire nous devons ajouter une source de paquetages distantes dans nos dépôts. Synaptic est l'outil pour ce faire. Système->Administration->Gestionnaire de paquets Synaptic.

Ouvrez »Dépôts» dans le menu »Catégories».

Menu Dépots

Puis «Ajouter». On sélectionne tous les dépôts présents.

Dépot Universe

Ajoutez aussi des dépôts personnalisés (ça peut être utile pour un maceux ;o)). Cliquez sur «Personnalisé» et entrez la ligne suivante:

deb http://medibuntu.sos-sts.com/repo/ dapper free non-free

D'autres dépôts sont disponibles ici.

On doit rafraîchir la liste des paquets disponibles en cliquant sur le bouton «Recharger» en haut à gauche.

On peut maintenant installer des nouveaux paquets. Voici des paquets intéressants (dites oui lorsqu'on vous demande pour installer des dépendances):

mplayer, vlc, w32codecs, gstreamer0.10-pitfdll, libk3b2-mp3, flashplugin-nonfree, gstreamer0.10-plugins-bad-multiverse

Voilà André, tu devrais pouvoir consommer des vidéos et du son sous ton Ubuntu.



Je veux Firefox 2.0

Firefox n'est pas en version 2.0 dans les dépôts de Ubuntu 6.06 :o( mais voici comment installer cette version. Téléchargez ce paquet: firefox-asher_2.0.0.1-0ubuntu1_i386.deb. Cliquez sur le .deb avec le bouton de doite et installez-le avec GDebi. Voilà, il y a un nouvel icône dans votre menu Applications-> Internet.



Je veux Squeak

Quelle belle idée! On se rend dans Synaptic, on installe squeak-vm et ses dépendances. En démarrant Squeak on vous demandera quelle image vous désirez utiliser. Je propose celle-ci. Décompressez l'archive (les fichiers .image) dans le répertoire Squeak (dans /home/utilisateur ). Pour franciser le tout, on doit effectuer un «update» après avoir démarré pour la première fois l'image. Enregistrez l'image après la mise à jour afin de garder la configuration.

Rappel: http://recitmst.qc.ca/squeaki/ pour plus de détails.

D'autres besoins André?

Le présent billet étant un didacticiel en évolution, je me permettrai de le modifier selon les questions d'André (ou de d'autres blogueurs). Merci de votre compréhension ;o)


Des logiciels Ubuntu intéressants

Tout en préparant un atelier pour l'AQUOPS 2007, j'ai trouvé ce site qui offre des paquetages Ubuntu très récents (plus que les dépôts officiels disons).

J'ai donc installé quelques applications trouvées sur ce site pour les tester. LiVES (édition vidéo), DeVeDe (créer ses DVD), glChess (jeu d'échecs), nautilus-image-converter (manipulations en lot d'images...très cool). Reste à acheter des DVD vierge et d'essayer d'en faire.

Note: La popularité d'Ubuntu ne cesse de grandir. Je dois avouer que je croyais que ce ne serait qu'un feu de paille. Un gars a le droit de se tromper ;o)

J'ai aussi essayé MakeHuman, un logiciel 3D pour créer des humains (ou autres races ;o)). Reste à mettre du temps pour créer une petite animation avec EKD (vu sur Framasoft).

Les fêtes approchent...


- page 1 de 2