PL en toute liberté

Tag :

Parent

Fil des billets

J'aime vraiment pas la glace

Bon, les conditions météorologiques des derniers jours ont créé, ici en Beauce, une couche de glace assez importante dans les stationnements par exemple. Et comme j'ai dit, j'aime la glace dans du Baileys seulement.

Hier soir, voulant faire plaisir à mes filles, je suis aller voir les petits feux d'artifices à leur école. Petite fête d'avant les fêtes.

20 cm de neige d'un blanc uniforme couvre le sol, tout est blanc, c'est très beau (j'aime les paysages d'hiver et le froid frette) je joue au bon mari en disant à ma douce de faire attention, car on ne se doute pas que...vlam pirouette slouche!!! mes deux pieds perdent le contact avec le sol que j'aime tant quand j'ai besoin du frottement pour me déplacer. Me voilà donc en chute libre avec en tête l'idée que les probabilités sont très bonnes que ça va faire mal et que je vais regretter ma présence en ces lieux. Je pense aussi à ma honte à venir de faire rire les petits boutchous et les mamans qui, d'un oeil étonné, se demandent pourquoi leur mari n'est pas présent lui aussi, comme ce bon papa que voilà. Je le sais moi pourquoi ils ne sont pas là les autres papas, ils déglacent leur entrée. Plus que quelques cm avant le contact de mon derrière avec ce sol plus solide que je le souhaiterais en cet instant. Est-ce que la neige amortira ma chute suffisamment pour prévenir des dégâts physiques? Hum... bien de l'espoir en ces fractions de secondes. BOUM! Badaboum! Crack! ouch!

Voilà, c'est fait, je suis sur le dos, ma douce me demande: Es-tu correct? Euhhiiiiiiiiihaaaaaaaaaaa, la face pleine de neige qui s'est mis à virvoleter autour de moi, je répond: Non! Je me relève, le souffle presque coupé, AYOYE, mon dos, un couteau s'insère dans mon rein droit, ça y est, je souffre. M*&?*%$&?&?

Bon, ça va pas bien du tout, que fais-je? Mon chiro, il travaille peut être ce soir. J'appelle donc, OUI! Merci, il est là et il peut me prendre ce soir. Tout le problème réside dans comment se rendre à l'auto, je dois traverser le terrain (100 m) où la glace attend de me donner un autre coup, question de m'achever. Prends ton temps Pierre, y a pas le feu, ce n'est qu'un couteau dans ton dos.

Je vois dans la figure de la réceptionniste que mon non verbal est assez fort. Mon chiro a répété 100 fois le mot doucement en me demandant de me déplacer sur sa table de torture. Crouch! Ok, ça bien bougé me dit mon sauveur. Mais la douleur est encore là, oui oui le couteau a fait un 180°.

Retour à la maison en me disant que ma prochaine voiture sera à transmission automatique, car à chaque pression sur l'embrayage me rappelle à quel point je suis con.

Au moins, quand je ne bouge pas la douleur cesse. Le problème est que mon chiro m'a dit de bouger! En plus il m'a dit d'utiliser mon ennemi, la glace, pour éviter que l'inflammation ne prenne trop d'importance.

Un homme normal serait mort comme dirait mon ami PC.

Attention à la glace cachée sous le manteau blanc pré-Nouelle chers lecteurs!


Pas pour moi cette TV

Lors de ma séance de zapette de ce lundi soir, je suis tombé sur l'émission http://artv.ca/emissions/cest-juste-de-la-tv.html

Les petits bouts que j'ai regardés ici et là depuis quelques semaines m'ont donné le goût de rester à l'écoute durant quelques minutes. On a parlé ce soir de ce que les parents ne veulent pas que leurs enfants écoutent. Hum... intéressant d'écouter les points de vue sur Bob l'éponge ou encore à propos des vidéos clips violent ou trop sexy.

J'avoue avoir été très surpris de savoir que Occupation double était une des émissions les plus écoutées par les 2-11 ans. 2 à 11 ans!?!?!?!? Bon, ça veut peut être dire que Pruneau et Canelle veulent encore passer à la TV et ils se sont inscrits à cette émission.

Et là, AYOYE! On présente des séquences de cette émission (et de Loft patente) où on voit des hommes se faire fouetter (à 19h24), se faire mettre de la crème fouettée sur le bout de fesse que laisse paraître le genre style comme de string en cuir qu'il porte gentiment. On joue également au voyeur en regardant un couple (avec qui on veut bâtir un pays comme dit si bien mon fédéraliste de collègue) se pratiquer à avoir des enfants qu'ils devront par la suite éduquer à ne pas faire ça devant tout le monde... Hi!!! On est loin en *&?&?%?&%*& de Bob l'éponge en ti-péché.

Ces émissions ne sont pas écoutées chez moi et j'en suis heureux pas possible après avoir vu ces courtes séquences.

En passant, est-il possible de se désabonner de TVA et de TQS?


Sur le coup

Marianne: Maman! Je me suis entrer une punaise dans le pied aujourd'hui.

Maman: Ayoye! Ça dû faire mal sur le coup?

Marianne: Pas sur le cou maman (avec un soupir), sur le pied j'ai dit.

:-D


Promenade avec Magalie

Un peu avant la pluie d'hier soir, j'ai invité Magalie à venir marcher avec moi dans notre rue. Nous avons apporté notre appareil photo pour garder des traces de notre moment en duo.

Quelques fleurs printanières sur le chemin.

«Papa, prends moi en photo avec ce paysage.»

Finalement, Magalie a planté un érable sur le terrain.

Encore un beau moment avec ma grande fille, qui ne cesse de me surprendre.


En 11.9 mots

Conjuguer sa vie au présent imparfait plutôt qu'au passé parfait.


Un grand geste par une petite fille

De retour d'une journée de travail à Québec, ma douce me dit que Magalie a fait quelque chose de grand aujourd'hui.

«Ha oui!» je lui répond en pensant à un beau projet scolaire, car avec Magalie (et Marianne) c'est courant.

Magalie m'explique donc la situation.

«Ben, c'est que dans ma classe il y a un garçon qui fait rire de lui tout le temps. Les autres font des niaiseries comme de ne pas vouloir s'assoir à côté de lui pour ne pas attraper de pouls, rire de ses réponses, le traiter de noms, etc. Moi papa ça me dérange parce que ce garçon est très gentil quand on le connait.»

«Est-ce que c'est un garçon qui est avec vous depuis la maternelle?»

«Non, il est arrivé un peu avant Noël. Je trouve ça injuste pour lui que les autres fassent ça. J'ai demandé à mes amis (deux autres filles de la classe) si elles m'appuieraient si j'essayais de l'aider. Elles ont embarqué avec moi. J'ai été voir l'enseignante pour lui parler ce mon idée (sur les conseils de maman) pour pouvoir prendre la parole devant le groupe et essayer d'expliquer aux autres élèves de la classe que c'est pas correct de faire ça à ce garçon.»

Ho! Mon petit coeur de papa est déjà sans mot et entrain de battre un peu plus fort.

«Tu as pensé à faire ça?»

«Oui, et j'ai parlé devant les autres aujourd'hui pour leur expliquer que ce garçon est comme nous, que si on se mettait à sa place est-ce qu'on aimerait ça, qu'il est très intelligent et gentil. Que c'est bébé d'agir comme ça.»

Ça y est, une larme.

«Ouf! Viens ici que je te fasse un câlin ma grande. Je manque de mots, mais je suis très fier de toi. Tu sais que ce garçon se souviendra toute sa vie de ce que tu as fais. Et les autres aussi. Il est possible que tu aies changé des choses dans sa (leur) vie. Tu as changé le monde à ta façon.»

Je prend quelques respirations. Pendant ce temps, je me souviens de mon rêve de prof de voir un jour des élèves prendre la parole en classe pour réveiller ceux qui ne comprennent pas ce qu'ils font là. De voir des jeunes se surpasser pour aider les autres, et ainsi prendre conscience de ce que c'est de vivre ensemble.

Quand on est parent, on espère que les valeurs que l'on essaie de transmettre à nos enfants soient comprises et intégrées. Mais je ne croyais pas avoir la chance de voir un élément observable (déformation professionnelle) aussi fulgurant un jour.

Magalie, ma grande fille, je t'aime.


Bloquer, ça sert à rien

Cette nouvelle nous dit que:

"Sur le Net, la contrainte pour protéger les jeunes est quasi impossible"

Il faut, selon le rapport de M. David Assouline (un billet sur le rapport), éduquer et encore éduquer.

C'est un rapport d'information mais pas uniquement. Il y aura des propositions pour aider le législateur à prendre des mesures. On essaiera surtout d'encourager la pédagogie, l'éducation. Car même si on a besoin de développer le contrôle parental par exemple, je mise surtout sur l'éducation et la pédagogie pour permettre aux jeunes de faire preuve de responsabilité. Sur le Net, la contrainte est quasi impossible. Et puis au-delà de 16 ans, voire de 13 disent certains, les mesures de protections parentales sont inutiles.

Il est étrange de constater que dans le (du moins dans quelques endroits au Québec) milieu de l'éducation, le premier réflex est de bloquer au lieu d'éduquer.


En 11.2 mots

Les enfants nous obligent à se rappeler l'étincelle de jadis.


Qu'est-ce qui est en danger?

La «réforme» met-elle en péril l'avenir de mes enfants ou l'avenir du système d'éducation* actuel?

Je me pose la question, car si la réforme prouve quelque chose c'est bien la difficulté qu'a le système à gérer le son processus d'apprentissage**.



Notes:

*: Ministère (à temps partiel), commissions scolaires (autonomes), directions régionales, syndicats, média (oui ils font partie du système), conseillers pédagogiques, enseignants, parents, comités XYZ, enfants, politiciens (incluant les anciens), maisons d'éditions, universitaires...

**: L'apprentissage consiste à acquérir ou à modifier une représentation de l'environnement.

Mise à jour du 01/02/08: M. Guité frappe ici.


Enfin, un samedi matin cool

Quand j'étais plus jeune, disons 20 ans, j'écoutais avec scepticisme les gens de mon âge actuel (38) parler de la vitesse de la vie. Que tout passe rapidement, trop rapidement, blablabla... Quand j'étais jeune, j'avais tort de rire dans ma barbe de ces «p'tits vieux» qui tentaient de philosopher sur la rapidité relative du temps. Je m'en excuse auprès de ces personnes qui avaient plus de samedis matins derrière la cravate.

En date du novembre 2007, je suis de ceux qui philosophent sur cette vitesse de la vie. Je me suis surpris hier soir à le faire avec la gardienne de mes enfants qui a un gros 16 ans. Je vieillis, YES!

Donc, comme le titre l'indique, j'ai un peu de temps en ce samedi matin pour lire mes journaux et bloguer sur quelques-uns des sujets suivants.

1) La quantité d'informations sur la page d'accueil d'un site web.

J'ai encore discuté avec des gens qui trouvent que des sites web avec une page d'accueil contenant beaucoup d'informations (voulant permettre d'atteindre le contenu dans le moins de clics possible) rebutent les internautes « débutants ». Voici la page frontispice de La Presse de ce matin :

page accueil

Qu'on ne vienne pas me dire que cette page est simple à décoder. En plus, le clic pour se rendre à l'information ne fonctionne pas ;o) Je crois, bien humblement, que c'est une compétence à développer que celle de décoder de l'information dans une page (papier ou web). Et ce n'est pas en ne mettant que deux icônes (je caricature) dans une page qu'on favorisera son développement.

2) M. Foglia hait les chars. Moi ce sont les conducteurs qui me préoccupent.

Je ne veux pas contredire les propos du chroniqueur (propos très vrais), mais ce n'est pas la technologie (l'auto) que l'on doit mettre au banc des accusés, mais bien l'utilisateur. Dans le cas de la fillette de 3 ans, on nous dit (encore) que les garçons sont de bons petits gars, que ce n'est qu'une erreur, etc. Oui oui, nous en sommes tous des bons petits gars, jusqu'au moment où on ne réfléchit plus et qu'on pose ce type de geste. Faites attention à mes filles très chers conducteurs, je n'ai malheureusement pas le pardon facile.

3) La fameuse dictée est abordée ici par une journaliste qui semble s'être informée minimalement.

Mme Brigitte Breton explique (à la ministre à temps partiel de l'éducation) que la dictée n'est pas une activité proscrite par le programme de formation et que le temps consacré au français s'est vu augmenter dans ce renouveau pédagogique tant décrié.

Une question me turlupine en lisant ce texte: pourquoi la dictée semble être LA solution aux problèmes de phrenssè (milles excuses Gilles pour le manque de respect dans ce dernier mot, et peut-être ailleurs aussi )? Serait-ce qu'étant jeune, on a tous trouvé difficile cet exercice matinal? Et que pour apprendre, la souffrance est une bonne stratégie?

On touche ici à un des nos problèmes, les gens font davantage confiance à leurs intuitions en ce qui a trait à l'apprentissage/éducation, qu'aux gens dont c'est la profession.

4) Allez les filles, sortons dehors.

Mais faisons attention aux gentils conducteurs.

PS: Je n'ai pas lu le FT.


Faire semblant

Hier soir, en zappant entre les mauvais jeux du Canadiens, j'ai entendu un comédien québécois dire:

L'école doit filtrer la vie, les jeunes ne devraient pas avoir accès à un ordinateur car il y a des choses très mal qui sont accessibles sur Internet.

Bon, ce n'est pas le verbatim, ma mémoire n'est pas très bonne, mais disons que c'est ce que j'en ai compris.

Ho! De quoi ça parle? Un débat sur «Est-ce que les technologies abrutissent les jeunes?» Hi! Toute une question (relier 3 concepts comme les jeunes, l'abrutissement et les TIC est selon moi aussi tordu que d'essayer de relier intelligence, vieux et passer à la tivi). Et là je me demande en quoi ce comédien est sur le panel? Mais bon...

Donc, selon lui, il faut faire de l'école un lieu où les jeunes sont isolés des côtés noirs de la société, de la vraie vie quoi, avec ses qualités et ses défauts. J'ai été un peu ébranlé par la vision, mais je me suis posé une question: quel % de la société pense comme lui? Quel % des enseignants pense comme lui?

Je ne suis pas de ceux-là. Pour moi, une école qui «interdit» au lieu d'éduquer passe au côté de sa mission. Car une école ne peut pas faire semblant que l'Internet (avec son bon comme son mauvais), la violence, les abus, la sexualité chez les jeunes, la malbouffe, la drogue, les Têtes à claques... n'existent pas en isolant (créant un monde artificiel) les jeunes de la société. L'école doit préparer les jeunes à «dealer» avec le côté obscur de la force, et pour ce faire ces côtés obscurs doivent au moins être nommées/discutés/analysés... Enfin, c'est ma petite vision de parent et d'enseignant.

J'ai manqué un bon bout du débat (le Canadiens remonte), mais l'animateur de Méchant contraste a très bien défendu mon honneur ;o) Car je suis un de ces abrutis (avec un cerveau en jello selon une des participantes) qui a joué à des jeux vidéo, qui a écouter de la musique heavy metal, qui a écouté la tivi rempli de violence, qui utilise Internet depuis 10 ans, qui... intègre les TIC dans sa vie quoi!

Finalement, je me suis rendu compte que pour moi un site web est autant réel (bien que dans la «virtualité») qu'un livre.


Papa, à quoi tu rêves?

Me demandent mes poules.

«À quoi je rêve? Hum... à plein de choses, mais il y en a une qui me tient à coeur, votre avenir.» répond leur papa avec une petite larme naissante sur le coin de son oeil.

«C'est quoi un avenir?» Demande l'ainée.

Le papa, un peu surpris par la question, prend une seconde et quart pour réfléchir. Il essaya donc une réponse:

«Euh... un avenir c'est comme une boîte à outils... plutôt comme un coffre aux trésors (elles n'ont que 9 et 5 ans après tout). Un coffre qui contient des potions magiques pouvant vous aider à affronter les gros méchants que vous rencontrerez durant votre belle histoire. Ce n'est pas n'importe quelle potion qui fonctionne sur les méchants, à chaque méchant sa potion. Les méchants aussi s'améliorent/changent.» philosophe papa.

«Il y a aussi des clés qui pourront, peut être, vous ouvrir les portes des plus beaux châteaux que vous désirerez visiter. Ce coffre, maman et papa vous aident à le remplir, mais ne peuvent pas le faire à votre place. Vous devez faire des expériences pour créer vos potions et ramasser le plus de clés possible.» ajoute-t-il.

«Est-ce que mon coffre est beau?» demande le bébé mouche.

«Bien sûr qu'il est beau, tu as déjà de très bonnes potions magiques et de nombreuses clés.» dit papa en faisant un câlin à son bébé.

«Où on peut trouver d'autres clés papa?» demande la grande fille qui veut un câlin aussi.

Belle porte ici pour le conseiller en moi ;o)

«Il y a des clés partout autour de toi. Dans les livres, à la télé, au cinéma, dans les tiroirs de tes parents et amis. Mais il y a un lieu où tu pourras trouver plusieurs clés et des nouvelles recettes de potions: à l'école. Une école comme celle présentée dans ce petit vidéo. Une école qui te prépare à vivre ton histoire avec le plus beau coffre possible.»

«Tu sais papa, on va à l'ordinateur quelques fois nous aussi.» me signale ma fille de 3e année.

«OK, est-ce qu'on cherche des clés en chatouillant maman?» terminant la discussion ici afin de changer de sujet ;o)


Bonne fête maman

Ma mère est une femme extraordinaire. Elle a été un modèle pour moi quand j'étais petit (ça bien changé) et elle continue à l'être. Oui oui. Elle est à la retraite (bien méritée en passant) aujourd'hui et elle me démontre comment profiter de la vie (et ce sans être millionnaire). Merci à toi maman.

Bonne fête meman! On se voit demain.

Ton fiston préféré.

PS: Je n'ai pas de frère ;o)


Halloween 2006

Voici mes filles lors de la soirée de l'halloween 2006.

halloween

Vampire et licorne partent à la quête de bonbons dans les maisons de la beauce.

À noter qu'il nous reste des bonbons de l'halloween 2005!


Amour fois 4

Ces 4 yeux me rappellent que j'ai vraiment tout pour être heureux.



Yeux magalie

Yeux Marianne


Marianne dans le bois

Marianne, ma petite dernière, aime beaucoup la nature. Aller prendre une marche avec son papa la rend très heureuse. Voici quelques traces de notre marche de ce matin.



Bourgeons

Bougeons

fleur rouge

fleur jaune

fougères

Dire n'importe quoi et reporter

Après avoir dit et redit que le projet de loi 124 se voterait avant les fêtes, voilà donc qu'on reporte les travaux après les fêtes!?!?!?!?

Pourquoi les politiciens disent n'importe quoi? Et après ils ne comprennent pas pourquoi on les trouve bizzzzzzz!


MIse à jour(14h00): Une loi spéciale est encore possible cependant. Mais ça coûterais assez cher aux libéraux de faire cette manoeuvre plutôt croche.

Pour les négos avec l'éducation, on a un ultimatum! 18h00 est une heure à surveiller. Dans ce cas, je crains le pire.


Encore subjectif

Il y a eu un référendum avec une question claire ;o) sur le projet de loi 124. Ici 80% des installations en milieu familiale ont été votées. 95% de ceux-ci ont réjeté le projet de loi. 100% des installations ont été informées du référendum. 0% ont voté deux fois.

Bon, on apprend donc qu'il y a déblocage. En fait, la ministre ne fait que s'asseoir pour écouter, ce qu'elle ne voulait pas faire.

Une rumeur de mini-remaniement ministériel avec ça!


Cinderella Man

Il y a des films que j'ai trouvé difficile à regarder. Un de ceux-ci «Histoire de pen», un film québécois qui nous amène dans l'univers d'une prison. Très dur!

Je viens d'écouter Cinderella Man avec Russell Crowe qui nous présente la descente aux enfers d'un boxeur (un irlandais vivant au US) lors de la grande crise de 29. D'abord, lorsqu'il y a des enfants dans un film, on vient chercher le pepa en moi. Ici 3 enfants qui mangent peu, où la maladie est proche, qui ont peur d'être envoyé chez de la famille car leurs parents ne peuvent pas les nourir/chauffer convenablement. Ce film a réussi à me faire plisser des yeux tellement il est poignant. On voudrait utiliser la touche avance rapide pour voir la remonter des enfers.

Ensuite vient le retour de James Braddock (il a existé) à la boxe, lui qui a été mis sur la touche pour une main cassée se voit donner une 2e chance. Le retour est très intéressant, mais la suite du film a réussi à me mettre dans un étât de stress que j'aime bien quand je regarde un film. Pour ce qui est de la fin... ;o)

Donc le film réussi, bien que je n'ai pas vécu à cette époque, a dépeindre une misère poignante des années 30. De plus, c'est un très bon film de boxe. Rocky passe pour un film de Disney ;o)

À voir pour les amateurs de cinéma.


Je ne suis pas le seul à ne pas être objectif

J'ai écrit ce billet il y a quelques jours. Je viens d'écouter LCN (TVA) nous parler de ce cette nouvelle. Merde, l'animateur utilise des phrases hors contexte pour planter les CPE (je reste non oblectif). Parce que quelques personnes en milieu familiale ont eu de mauvaises expériences (et elles ont crié fort-> les médias les écoutent davantage en proportion) avec leur CPE, tous les CPE sont des mafieux à mettre au pas! Est-ce que Québecor veut se lancer dans une chaine de garderies? Chaine...tv... la poignez-vous? ;o)


- page 2 de 3 -