PL en toute liberté

Tag :

RECIT

Fil des billets

Robotique dans la 03-12

Grossssssse journée aujourd'hui. J'étais journaliste pour la journée lors de la compétition de robotique de la région 03-12. Consulter les traces de la journée. Mon portable a travaillé fort en traitement vidéo (du format AVI au FLV) ;o)

J'ai fait plusieurs petits vidéos et quelques photos qui permettent, je l'espère, de voir ce qui se passe lors d'une telle journée. Des vidéos plus complets seront également publiés (ainsi qu'un DVD) dans les prochaines semaines.

Une journée réussie où tout le monde a eu du plaisir, même le journaliste de TQS ;o)

Félicitations à toutes l'équipe des animateurs de la région, vous êtes vraiment cool!


Une question à 100$

Si vous lisez le présent billet, on vous pose une question ici. Prenez 2 min pour y répondre, je vous en remercie.


C'est ben clair

C'est ben clair que ce billet de Gilles a été interprété par certains lecteurs. Je laisse Gilles remettre les choses en perspective. Édition: Voici la réponse de Gilles.

C'est ben clair que j'ai une opinion sur les TIC. Ça ne veut pas dire que je veux avoir raison.

C'est ben clair que certaines personnes aimeraient que toutes les évaluations de la situation des TIC dans les classes soient positives. Pas besoin d'être un docteur en évaluaiton pour voir que les TIC ne sont pas très populaires en apprentissage. Il faut juste se promener dans les écoles et regarder dans les classes.

C'est ben clair qu'en ne questionnant pas ce qui se fait avec les TIC, on n'aura pas de «mauvaises» réponses. Je me questionne d'ailleurs sur mes formations qui sont ouvertes à tous. Cependant, seuls les enseignants désirant (je ne peux pas obliger les gens) être accompagnés dans leur développement de la compétence TIC sont présents et actifs.

C'est ben clair qu'on ne comprend pas la compétence TIC tous de la même façon. Utiliser et intégrer les TIC sont parfois utilisés comme synonymes. Dans ce cas, un travail sur le fond est nécessaire avant d'aller plus loin.

C'est ben clair que la compétence TIC n'est pas un concept statique, il évolue au même titre que les TIC. Les TIC d'il y a 10 ans ne sont peut être pas les meilleures TIC pour répondre aux besoins d'aujourd'hui.

C'est ben clair que ce n'est pas l'outil qui est important, mais bien ce qu'on en fait. De là, la pédagogie avant la technologie. Ce qui ne veut pas dire qu'on doive tout faire avec un seul outil X.

C'est ben clair que les outils TIC n'ont pas tous le même potentiel pédagogique pour le développement de compétences. Résoudre des problèmes de mathématique avec un éditeur de texte, est plus compliqué qu'avec Geonext par exemple.

C'est ben clair que, comme enseignant, on a à développer les compétences du programme de formation, non pas former sur un logiciel X (qui peut être fait dans un cours à option par exemple) qui sera peut être utilisé dans le futur emploi de l'élève. Sinon, la liste des apprentissages viendrait d'être allongée un ti-peu.

C'est ben clair que d'essayer de faire les choses autrement que durant les dernières 10 années peut causer des maux de têtes. Mais si on continue dans la même veine, qu'est-ce qui changera? Je vois mon travail comme un outil que la société s'est donné pour faire bouger les choses. Si plusieurs éléments sont en mouvement, il sera peut être plus facle de déterminer lesquels sont dans une direction porteuse?

C'est ben clair qu'on peut prendre des phrases ici et là et leur faire dire plein de choses et que tout le monde a le droit à ses opinions. Le respect est alors, selon moi, le plus important quand le but est de construire.


Vouloir ratrapper l'air et comprendre la critique

Nous voilà déjà le 9 septembre... ça va vite... très vite.

On dirait qu'à chaque année cette période de l'année m'échappe. On voit arriver l'automne/hiver et il faut préparer l'extérieure de la maison, entrer le bois de chauffage, planifier/démarrer les projets de l'année dans mon travail, évaluer/continuer ceux de l'an passé, vivre les hauts et les bas de nos filles qui débutent une nouvelle année...

Je cours après quoi? Gilles m'a écrit qu'il est bien sans rien faire. Je crois que j'aimerais ça moi aussi ;o)

Y parait que tu es trop comme ça et comme ceci

Être critiqué ce n'est jamais facile, et encore plus en cette prériode on dirait. Comme on met tellement d'énergie dans ce qu'on fait et on y croit à la puisance 10, se retrouver avec une petite roche dans son soulier est suffisant pour faire monter la pression. Une chose positive dans ça est qu'on se rend compte que l'image que l'on projette n'est jamais la réalité. Surtout quand la majeure partie de cette image est virtuelle.

Virtuelle? Je m'explique. Quand j'enseignais les élèves pouvaient se faire une très bonne idée de ce que j'étais comme prof. Ils étaient là, avec moi dans la classe, ils voyaient et comprenaient mon non-verbal, ils pouvaient me demander de clarifier mes paroles, ils pouvaient comprendre mes petites blagues faisant références à des événements passées... en fait ils avaient d'autres éléments que le livre de cours, que mes notes de cours, que ce que les autres élèves disaient de moi pour se faire une idée du bonhomme.

Mais aujourd'hui, qu'ont les gens du milieu pour se faire une idée de qui je suis professionnellement? Ne travaillant régulièrement en réel qu'avec Pierre C, les autres personnes n'ont majoritairement que de l'informations trouvées sur le web (site web, blogue, courriel...) et peut être un peu des impressions de d'autres personnes m'ayant croisé (formation, colloque, réunion...). De là la création d'une image qui peut être difforme de la réalité car l'interprétation du lecteur est très présente. Et je crois qu'on ne peut y échapper (lire ceci).

Comment éviter cette déformation? Je ne sais pas. Mais je porterai davantage d'attention à ma communication dans les prochains mois. Peut être que le pourquoi de nos actions n'est pas clair? Peut être même que nos actions ne sont pas bien comprises?

En passant, les critiques auxquelles je fait référence ne sont pas bien méchantes. Mais comme je veux bien faire mon travail, je crois important de mettre en place un protocole de «critique constructive» qui me permettrait de m'améliorer.

Comme quoi avoir une vie virtuelle a ses désavantages ;o) mais cette vie est tellement intéressante/stimulante/enrichissante que je ne suis pas prêt de l'abondonner. Je suis désolé pour ceux que ça chatouille ;o) Mais vous pouvez toujours changer de canal comme on dit.


Ouf, fatigue

Une rencontre nationale du RÉCIT c'est toujours intéressant. Mais celle-ci a été spéciale pour moi.

D'abord j'ai eu le plaisir de coanimer un atelier avec Pierre Drouin (CS Baie-James) sur le multimédia dans SPIP. Pierre est une personne très rigoureuse et j'ai appris beaucoup en sa compagnie.

Puis un autre atelier avec Gilles, sur les blogues. C'est toujours fascinant de voir l'énergie de Gilles quand il anime un atelier. Gilles, tu es mon idole. On a eu une bonne question durant l'atelier: «Est-ce que le spam sur les blogues peuvent décourager des profs à bloguer?» Ma réponse fut: possiblement, mais quand on s'installe un outil dynamique sur le web, on doit mettre du temps pour sa gestion (mise à jour, spam, publier...). Et de plus, comme j'ai écrit ici, les TIC c'est pas simple!

Enfin, Jean Nadeau m'accompagnait pour animer un atelier de travail sur le mandat du RÉCIT. Merci Jean, ce fut encore une très belle complicité.

Afin d'aider un animateur dans le besoin, nous avons (enfin surtout Pierre C) monté un serveur pédagogique. Non sans problème! Mais PC a dompté le PC.

Je suis toujours surpris de me faire dire des compliments par mes collègues. Merci à M. Roux (le jeune homme) et à Claude Lamb (l'autre jeune homme) de leur bons mots à mon endroit. C'est apprécié à sa juste valeur.

Et les soirées! Ho! Ce fut encore une fois très stimulant et relaxant de prendre du temps pour jaser avec des amis. Merci les mauvais garnements.

Finalement, en écrivant ceci je me suis rendu compte que ce fut une session de travail profitable à tous les points de vue.

J'ai besoin d'un peu de repos avant le CLLAP de la semaine prochaine.


Duchesnay sous la pluie

Il fallait s'y attendre, il pleut à Duchesnay pour une des rares fois lors de notre passage. On a quand même beaucoup de plaisir, comme toujours.

À se souvenir: tracteur et pas de casque (podcast).

Je donne un atelier avec mon ami Gilles dans quelques minutes sur les blogues. Voici la présentation.

J'ai appris qu'il y a un outil en ligne qui peut faire du traitement sonore. Je dois communiquer avec Pierre Drouin pour en savoir plus.

Un site national sera créé sous peu sur le sujet du multimédia (audio, vidéo, image, texte) avec comme but d'aider le RÉCIT à démarrer des projets avec des élèves. Le site test est ici. En fait SPIP a été choisi pour l'instant (ça peut changer) car plusieurs personnes ont déjà travaillé à l'intégration du multimédia (son et vidéo). On peut donc facilement intégrer un mp3 (ou ogg) dans un article et un lecteur permet d'écouter en ligne le fichier. Même chose avec les vidéos en flv. Je dois recommuniquer avec Pierre Drouin pour avoir ses notes sur l'atelier qu'on a donné sur le sujet car plusieurs bonnes idées on été discutées.

À suivre...

Mise à jour 9h37: Notre atelier commencera en retard. Et je viens de commander le livre dont parle Gilles.


Un peu de positif

J'ai joué au gars positif ici. Mais le printemps m'est plus gris qu'à l'habitude :o( On dirait qu'il faut réexpliquer encore et encore ce que veux dire intégrer les TIC. On dirait que les débutants sont plus débutants qu'avant. L'écart entre ceux qui intègrent les TIC et les analphabétic se creuse de jour en jour. Arrrrrrrggggggg!!!!!!! Et en plus, je ne peux pas dire que cet écart ne se vit pas à l'intérieur du RÉCIT :o( Je réalise que la motivation est quelque chose de très fragile.

Bon ok, bonne nouvelle mon ami, que je nommerai quand ce sera officiel ou qu'il le fasse lui même, s'est touvé un nouveau job très cool. Je suis très heureux pour lui, il pourra, selon ses premières impressions, travailler selon ses valeurs. Cool!

Autre bonne nouvelle, Gilles a apprécié le geste du prix CHAPO.

Une rencontre avec l'Agence Science-Presse sur les blogues aura lieu la semaine prochaine. J'ai hâte de voir si on pourra avoir des projets communs.

Il semblerait (selon le temps de chacun) que LinuxÉdu-Québec.org se refasse une beauté dans les prochaines semaines et que les buts du site (de la communauté) soient revus.

Louis a trouvé une technologie full hot y parait. Reste à voir c'est quoi. J'attends Louis ;o)

La robotique semble continuer à prendre de l'ampleur dans la CS des Phares. Julie s'est trouvé de beaux défis. À suivre...

Le CampTIC de la région 03-12 aura lieu (enfin je crois) encore cet été à Duchesnay. Ce sera encore une très bonne semaine pour les TIC.

Je suis, malgré ces quelques points positifs, en *&?%*$?&!!%$ (c'est pour les enfants qui lisent ;o) )


Outil et contenu

Deux projets ont pris beaucoup de mon temps depuis le début février: WikiNiMST et Doc MST. J'espère que ça pourra aider d'autres personnes.

Outil J'ai réalisé que WikiNiMST a beaucoup de potentiel pour pouvoir créer un site qui offre une souplesse suffisante pour répondre à une multitude de besoins (pas tous quand même). J'ai utilisé la modularité de WikiNi (la base de WikiNiMST) dans le but de transformer le wiki en «environnement de co-construction et de partage». Voir cette nouvelle pour consulter les modifications réalisées.

Contenu Un outil en soi n'est rien. Seules ses utilisations dans un contexte d'apprentissage donne du sens à l'application. Une équipe d'éducateurs a donné du sens à l'outil en créant Doc MST, une communauté virtuelle d'intérêt et de partage dans le Domaine de la Mathématique, de la Science et Technologie. Dans ce projet l'outil (WikiNiMST) sert à soutenir des personnes désirant intégrer les TIC dans l'apprentissage des élèves.

Pour en savoir plus sur le projet.

Vous êtes intéressé par le domaine de la MST? Vous avez de la documentation à partager/valider/construire? Inscrivez-vous dans Doc MST.


Bilan blogual de mi-année scolaire

Le début janvier est un temps propice pour regarder en arrière et dessiner demain. Donc le présent billet est un pré-pré-rapport sur mes expérimentations avec les blogues en éducation. Le tout ne se tient pas vraiment (c'est pour cette raison que je le publie sur mon bloguer perso), ce sont davantage des notes pour plus tard.

Caractéristiques des blogues

Débutons avec la page de Wikipédia sur le blogue. On y retouve des l'information mais aussi des questionnements très intéressants. J'y reviendrai sûrement.

Des petits textes (et capsule audio) personnels pour tenter de donner des caractéristiques des blogues: Stratégies et capsule audio.

Le blogue est un outil très intéressant pour l'écriture et l'objectivation des apprentissages ou d'une formation.

Mais encore faut-il trouver que c'est important d'écrire ou non.

Puis il y a des billets (blogues) à caractères scientifiques ou historiques qui peuvent être une piste à valider pour le développement des compétences disciplinaires (pas seulement lecture/écriture/évaluation): Changement climatique, Invention de l'écriture, Histoire du CO2, Mathématiqueries, Gestation des mammifères, Blogue de math.

Problèmes à bloguer

Bloguer n'est pas aussi simple que d'écouter la télé. Il y a des efforts à faire car on passe de consommateur à auteur. Ce qui est un changement plutôt complexe. D'abord je crois que la personnalité a un rôle à jouer dans le nombre de blogueurs potentiel. Ce qui expliquerait que dans un groupe donné, ce sont toujours les mêmes qui écrivent.

Écrire sur un blogue exige du temps et une certaine discipline, ce qui demande également un effort. On doit alors trouver un ou des avantages à bloguer afin de se convaincre que le temps/énergie investit sera rentable.

Un autre frein aux blogueurs est la multitude d'endroit où on peut écrire, ce qui amène donc une réflexion de l'outil à utiliser. Le blogue n'est pas toujours le meilleur outil pour communiquer.

Le côté technique (SPAM, sauvegarde des données...) est aussi un problème qui peut ralentir les ardeurs des auteurs.

Bloguer en équipe (à la même adresse) peut poser d'autres problèmes non liés au blogue comme tel mais bien au fait qu'en bloguant on met nos trippes sur la table (lire net) et ceci peut dégoûter le voisin (membre de l'équipe).

Finalement, le concept même de blogue a ses faiblesses (Durée de vie d'un billet, classement du blogue par date, manque de lien entre les billets...) qui peuvent sûrement être corrigées (selon les besoins de l'auteur). Mais je suis de ceux qui ne veulent pas tout faire avec un seul outil. Un choix d'outil éclairé est mon but.

Où sont les blogues?

Le nombre de blogues éducatifs (du moins écrit par des éducateurs) québécois n'est pas très élevé pour l'instant. Et ce malgré une augmentation du nombre d'auteurs dans la dernière année. Voici quelques billets qui annoncent la naissance ou l'existence de blogues à caractère éducatif.

Blogues d'équipe:

Les blogues personnels sont listés dans un outil qui regroupe plusieurs fils RSS (en passant, si vous en connaissez qui ne sont pas listés là, faites-moi le savoir SVP).

On a déjà discuté de la possibilité de créer un endroit où les éducateurs pourraient avoir un blogue gratuitement. Ceci pourrait-il augmenter significativement (ce mot est très important) le nombre de blogueurs de notre communauté?

Une initiative comme celle de l'Infobourg (Coups de coeur) peut-elle faire connaître/naître les blogues?

À suivre

Dans les prochains mois je devrai analyser les conditions gagnantes de la mise en place d'un blogue et également de faire des liens avec les fameuses communautés de pratique. Je consulterai également davantage les blogues d'élèves afin d'en faire ressortir là aussi les avantages et inconvénients (une entrevue avec les profs serait constructifs aussi).

Un bon tour des écrits (ex.: Opossum) sur le sujet devra aussi être fait afin d'avoir le plus d'informations possible. Je devrai de plus voir avec l'Agence Science-Presse pour de la collaboration.


Un autre blogue d'équipe

J'écrivais ici que:

Car pour l'instant je trouve que notre (ma) bloguosphère éducative québecoise n'augmente pas vraiment.

et voilà que je tombe sur ce blogue. Un blogue d'équipe «indépendant» d'une institution. Cool! Je ne veux pas trop m'avancer (mais le nom de domaine me donne un indice) mais je crois que c'est Daniel Ricard (animateur RÉCIT) qui a mis en place le projet. Bravo Daniel pour l'initiative.

J'ai déjà hâte de voir si ce groupe (plus petit que le RÉCIT) arrivera à maintenir un rythme intéressant (contrairement au Blogue du RÉCIT). Je contacterai sûrement Daniel pour une mise en commun des stratégies/résultats de nos expériences.


Blogue d'équipe, pas simple

Dans le cadre de mes mandats d'animateur au RÉCIT MST je me suis lancé dans un petite (très petite) étude de l'utilisation des blogues dans l'apprentissage. Quelques blogues d'élèves ont vu le jour depuis septembre dernier (une liste exhaustive de ces blogues/carnets sera créée pour mon rapport de mi-année), on aura donc la possibilité d'appuyer nos observations/conclusions avec des exemples concrets.

Le présent billet porte cependant sur le Blogue du RÉCIT. Un blogue qui a été mis en place initialement pour les divers projets du RÉCIT, comme par exemple le Camp TIC de la région 03-12. Par la suite, des auteurs se sont ajoutés un à un (je trouve difficile de vendre l'idée de l'écriture bloguesque aux animateurs du RÉCIT, c'est peut être mes stratégies de vente qui ne sont pas adéquates), ce qui a amené de très bons billets au cours des mois d'août à novembre.

Depuis quelques semaines l'équipe (c'est un blogue d'équipe) publie moins. Même que je me sens seul au monde ;o) Tellement que j'y pense à deux fois avant d'écrire un billet. Encore lui! Dirons les lecteurs. Pourquoi cette baisse de publication? Le mois de novembre est-il trop chargé pour les membres du blogue pour écrire un petit billet ou deux? N'est-ce pas la meilleur occasion d'écrire quand on est dans le jus? Ça permet de ralentir et de réfléchir sur nos actions. Est-ce que les TIC perdent en intérêt? Pourtant...

Écrire, je me rends bien compte, n'est pas dans les habitudes/routines des gens. Pourtant je crois fermement que laisser une trace de ses actions/apprentissages (et de se les faire commenter) aide à avancer et permet un développement de certaines compétences professionnelles. De plus, le Blogue du RÉCIT est une fenêtre intéressante pour faire connaître notre réseau par une clientèle que nous ne n'atteingnons pas autrement.

J'ai un autre projet de blogue qui est mis sur la glace pour l'instant. J'attends de voir si les blogues continuerons d'augmenter en popularité avant de le lancer. Car pour l'instant je trouve que notre (ma) bloguosphère éducative québecoise n'augmente pas vraiment. Mais c'est peut être moi qui n'a pas fouillé suffisamment pour trouver de nouveaux blogueurs? Je donne ici en exemple les blogues de l'Agence Science-Presse qui ne semblent pas vouloir attirer beaucoup de commentateurs (mea-culpa, moi non plus je ni suis pas allé régulièrement)? C'est peut être dû au fait que le moteur de blogue n'est pas encore au point en ce qui concerne les fils RSS et quelques autres petits détails.

Comment agrandir notre groupe? Il y a cet outil qui a été démarré il y a quelques semaines. Puis cet autre outil qui syndique les fils RSS. Afin d'augmenter notre visibilité et les liens entre les blogueurs nous devrions «vendre» ces listes afin que d'autres personnes/groupes s'y joignent? Il y a aussi ce Carnaval. que je vais regarder de près dans les prochains jours.

Malgré ces dernières semaines moins intenses sur le Blogue du RÉCIT, je crois encore pertinent de maintenir ce projet en vie (en ligne). Mais si je continue encore à être aussi seul dans les prochains mois, je vais me concentrer sur mon blogue perso. Qui est peut être la vrai façon de bloguer? Chacun chez soi.


Changement climatique

Je me suis amusé ce matin à écrire ce billet sur le blogue du RÉCIT MST ;o) Jouer avec des archives météorologiques et avec OpenOffice.org Calc fut fort agréable.

En fait, je trouve intéressant de voir les scientifiques débattre (un exemple) à savoir si oui ou non l'activité humaine a une si grande influence sur les changements climatiques. Je lisais ce billet (la partie où on dit que l'éruption de volcans peut faire diminuer le niveau des océans (la température) et je me disais que le climat c'est très BIG comme sujet et on ne peut pas conclure trop rapidement.

En tout cas, selon ma petite recherche/analyse, la température moyenne du mois de novembre dans la ville de Québec aurait augmenté au cours des 120 dernières années.


Lundi matin sous le soleil

Vient de se terminer une très belle fin de semaine. Encore des feuilles j'ai ramassées. Star War III j'ai visionné. Bien le film j'ai trouvé. Bouclée est l'histoire de cette saga.

Ma plus petite a une infection des bronches :o( Ma blonde se sort à peine d'une grosse grippe. Arrrrrrrrrrrggggggggggg! L'hiver s'annonce long!

Je reviens d'une formation de 2 jours aux animateurs RÉCIT du Bas-du-Fleuve-Gaspésie. Nous avons fait un très bon tour du gestionnaire de contenu SPIP. Nous avons trouvé quelques squelettes intéressants, mais on se rend compte qu'il y a toujours du travail à faire pour mettre un squelette à sa main. Les «kits clé en main» qui fonctionnent dès l'installation sont très rares. Du jus de bras doit être pressé pour ajuster le tout. Une bonne idée est ressortie de cette formation, créé une liste de diffusion pour les utilisateurs/gestionnaires de SPIP. Nous en ferons l'annonce la semaine prochaine. http://recitmst.qc.ca:8080/listes/info/spip (pour ceux qui veulent s'abonner avant l'annonce ;o) )

Un autre élément assez intéressant j'ai vécu lors de cette formation, presque tous les participants ont eu des problèmes majeurs avec leur portable. En fait, le portable n'est pas en cause vous l'avez compris ;o) Quand dans une journée on attend 50% du temps que son ordinateur nous fasse l'honneur de répondre, c'est pas payant! Si au moins le OS installé était lui gratuit!

Je viens de terminer mes baggages. On s'en va sur la Côte-Nord pour la semaine. Baie-Comeau, Sept-Iles et Havre St-Pierre. 4 semaines /4 parti sur la route. Il est temps que ça ralentisse, car la fatigue physique (et mentale) s'empare de moi. Mais je promets que ce sera quand même très profitable comme semaine.

Je me répète, une sauvegarde de base de données n'est pas faite pour réparer des erreurs!


page 2 de 2 -