PL en toute liberté

Tag :

Science

Fil des billets

2013.24

Retour au travail moins intense que les années passées où ça commençait par un camp TIC. J'ai pu faire du ménage dans mon portable et sur le serveur, question de commencer bien «classé».

Encore le TBI : http://www.ledevoir.com/societe/education/385701/bilan-noir-pour-le-tableau-blanc-dans-les-ecoles Je n'ai jamais cru à la stratégie tout le monde pareil quand on parle de TIC (voir ce billet de 2011). Le TBI/TNI ne pouvait pas «sauver» l'éducation. La tablette non plus en passant. Pour ce qui est de la formation, ce n'est pas avec 1 ou 2 journées de formation par année qu'un enseignant pourra exploiter adéquatement (favoriser les apprentissages) des TIC en classe. On peut bien demander aux enseignants de mettre du temps personnel sur leur formation, mais je ne suis pas certain que ça fonctionnera. Aie-je une solution? Pas vraiment, mais tout comme pour la langue (ce n'est peut être pas le meilleur exemple de réussite :o( ), les TIC doivent devenir un enjeux de société pour provoquer un changement plus positif.

Le Conseil supérieur de l'Éducation a publié cette semaine l'avis sur l'enseignement des sciences auquel j'ai collaboré. Je crois qu'il est important pour une société de ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier en ce qui concerne l'éducation. Depuis quelques années on met beaucoup l'accent sur la langue, sur la culture. La science et technologie mérite pour plusieurs raisons une place importante également.

Mon ami Gilles est «presqu'à» la retraite. Je te souhaite bonne chance dans ton projet d'échecs (le jeu) à l'école et dans tous tes autres projets.

Merci à Jocelyn Dagenais pour avoir publié la conférence de Pierre Couillard au GRMS 2013. Bravo Pierre!

Bois de chauffage entré plus tôt cette année, c'est toujours plaisant quand cette tâche est faite. Reste à finir celui de l'an prochain.

Saison 7 de Dexter débutée, ho! Vraiment pas pire pour l'instant (1/2 de la saison d'écoutée). Merci à ma tite-soeur pour le prêt.


Poser également la question aux scientifiques

Je viens de publier ce statut sur EnDirect:

Scientifiques et média sur Agence science presse: http://recit.org/ul/1iy #MST (en plus du comédien, demander au scientifique SVP).

Il me manquait quelques caractères pour dire que je trouve ça très étrange que les médias vont chercher davantage l'opinion de nos comédiens, chanteurs, réalisateurs... que celle de scientifiques. Quoi qu'il peut être plus utile pour un média d'avoir un artiste populaire à son bulletin de nouvelles qu'un scientifique inconnu par le public. Mais qu'en est-il du contenu?

Comme citoyen, je trouve difficile d'avoir l'information sur les différents aspects d'un sujet afin de me faire une tête. Les scientifiques pourraient-ils (elles) m'aider? Probablement, mais il faudrait pour ça qu'on leur donne également la parole.


Je prends le temps...

... de bloguer sur une belle rencontre du comité élargi de science et technologie qui avait pour but de travailler sur le programme de physique et de chimie.

D'abord les gens étaient en forme et la rencontre fut, pour moi en tout cas, très profitable et agréable. Du travail en sous-groupe ça peut, je dis bien peut, donner des résultats. Ce qui fut le cas.

Ensuite j'ai découvert un hôtel très intéressant, l'Hôtel de l'Institut (Saint-Denis). Une école où on joue/participe à la contextualisation des apprentissages pour des étudiants en hôtellerie. J'ai aimé les voir apprendre et j'ai salivé en voyant leur bouffe aussi ;o). Les chambres sont très bien avec leur balcon permettant bien des discussions informelles.

Pour ce qui est du programme comme tel, ce ne sera pas un programme (à l'image des précédents) avec le mot TIC intégré à toutes les pages, mais je crois qu'il y a des pistes d'intégration intéressantes. Le tout est d'aider/former/supporter le lecteur à y voir le potentiel. Je crois que les logiciels Squeak et Scratch (nos derniers dada pour faire réfléchir/apprendre les apprenants) pourront être exploités pour modélliser des concepts, objets, etc.

J'ai un petit point négatif (et j'en ai fait part aux auteurs) à propos de la version (de physique) que j'ai eu à analyser. Bien que la description de ce qu'est une SAÉ est très bien détaillés et complète (selon moi) dans le début du programme, les SAÉ données en exemple dans le document sont (au moins 2 sur 3) assez loin des critères énoncés. Une SAÉ n'est pas un problème, long ou pas, facile ou pas, où on a à placer quelques formules ensembles pour trouver une réponse. De plus, une SAÉ de 75 minutes (une activité serait alors le bon terme) a autant de sens qu'une voiture sans roue. Ça ne tient pas la route. Mais je suis confiant qu'elles seront améliorées d'ici la sortie officielle du programme.

J'ai utilisé ce schéma, déjà vieillissant, pour expliquer ma vision des SAÉ:

Des idées que j'ai eu lors de la rencontre pour créer des situations d'apprentissage, tâches complexes ou activités en physique:

  • Vélo: http://www2.fsg.ulaval.ca/opus/physique534/pdf/velo.pdf
  • Météo: baromètre, hygromètre, anémomètre... peut construire en atelier ces instruments de mesures impliquant des concepts de physique
  • Plus lourd en ski -> va plus vite?
  • Voir les défis génie inventif et autres.
  • Robotique: force, cinématique, accélération, déplacement, distance parcourue...
  • Sécurité routière, des tonneaux en voiture, arrêt selon la vitesse initiale, glace et frottement...
  • Expliquer pourquoi le prof de ce vidéo ose se mettre la tête face au pendule.
  • Optique: lumière et spectacle, illusion d'optique, phénomènes météo, instrument de mesure, pollution lumineuse, lunette astronomique et périscope...

On a même fait appel à ma compétence TIC quelques fois dans les deux jours. Une des questions était pour savoir si un forum de discussion pourrait être un outil qui «marche» pour les enseignants de chimie. La réponse a été brodée de sorte que ce soit les gens qui prennent la décision d'en créer un ou non. J'ai donc joué au consultant. Pas encore reçu de demande officielle. À suivre...

Finalement, j'ai eu beaucoup de plaisir à travailler avec les gens présents. Les discussions furent très enrichissantes pour moi. Merci.


Cellulaire et cancer

Tout en prenant un petit verre de vin, bon pour mon coeur, j'ai eu une discussion avec une amie à ce sujet: est-ce que le cellulaire peut causer le cancer?

J'ai pu valider une chose: on se fit beaucoup à ce qui se dit dans les médias. Parce que la question est posée, parce qu'il y a une étude sur le sujet, les gens se disent que le cellulaire est dangereux. Il faut aller plus loin dans l'analyse afin de se faire une tête sur les risques. Heureusement, le programme de formation va dans ce sens.

Donc, j'ai discuté de comment se fait la science, du but des médias, des ondes électromagnétiques, du corps humain, etc. Toute une leçon, croyez-moi ;o)

Si vous désirez lire sur la question, voir ce billet sur Science! On blogue. Les commentaires sont tout aussi intéressants/formateurs.

Un sujet qui peut sembler simple mais qui peut être une très belle occasion d'apprentissage.


En 11.8 mots

Toutes les traces, si on ose attendre suffisamment longtemps, s'éroderont.


En 11.7 mots

Changer d'idée 60 fois par seconde, mais quelle idée brillante!


Lire avec des yeux de poisson

C'est drôle, mais je pense qu'on pourrait mesurer une augmentation de l'esprit critique durant la journée du 1er avril.

Voici un texte à l'allure techno-scientifique (merci à Stéphane Dubé) qui m'a fait sourire. J'aimerais que les gens (moi inclus) lisent ce type de texte avec des yeux de poisson 365.25 jours par an.


Des étoiles, en veux-tu?

En v'la: Google Sky, WikiSky et The universe.

Des outils différents qui peuvent être très utiles pour introduire l'astronomie.


En 11.1 mots

L'ordinaire est simple d'atteinte, l'exceptionnel est plus énergivore.

PS: Inspiré par l'histoire en 6 mots d'Ernest Hemingway, je me lance dans le «en 11 mots». 11 = mon nombre fétiche, le .1 numérote mes billets de cette catégorie.