PL en toute liberté

Tag :

Sur la route

Fil des billets

2013.32

Person of Interest : j'aime les personnages et les intrigues.

Belle semaine où j'ai renoué avec la formation en robotique et le groupe de didactique des sciences à l'Université Laval. Toujours un plaisir de partager avec de futurs maîtres.

Ma douce vieilli de très belle et bonne façon. Elle est trop chou!

J'ai trouvé le clone de Michael Jackson dans le film Duo d'enfer (Sandra Bullock). Pas chic.

Ma plus grande a commencé ses cours de conduite... ouf! Une autre étape de vie. Je réussi à atteindre mon but, vieillir.

Mon bébé mouche fait de la natation de compétition et en plus elle adore ça. Vraiment heureux pour elle.

Notre projet de réno débute par la prise d'un rendez-vous avec un architecte. J'ai hâte que ça commence pour vrai.

Ça faisait longtemps que je n'avais pas joué avec l'installation d'Ubuntu, je suis maintenant en 13.10.


2013.29

Petit voyage à Rimouski, une des villes que j'aime bien. Une marche sur le bord du fleuve ça redonne des couleurs ;o)

Il fait beau en ti-péché! Ça fait du bien.

Belle, très belle fin de semaine à Montmagny (L'Oiselière) avec mon pepa, ma meman, ma tite-soeur est ses enfants. Nous en avons profité au max. Toujours agréable de faire du spa, du sauna, de la piscine, de prendre un café en jasant de tout et de rien... Mes filles (incluant la maman) sont très heureuses de faire de l'hôtel ;o)

Iron Man 3, belle présence de Ben Kingsley, très drôle.


2013.15

Je suis toujours aussi désolé de voir le déséquilibre du nombre hommes/femmes (50 pour 1) dans le bacc en enseignement au primaire. Le pire, c'est qu'on dirait que personne s'en préoccupe :o(

<Gilles> Enfin l'autoroute 50 se rend directement à Gatineau! Ce qui m'a permis de souper avec mes amis Gilles et Marie au très cool Lala Bistro. Grosse/grave discussion autour d'un sujet qui tient à coeur Gilles, l'éducation. Comme il l'a publié ici, pour lui rien ne change dans notre système sur le point d'exploser. Il espère que cette explosion arrivera le plus tôt possible, afin qu'enfin l'École serve à quelque chose, soit moins plate.

De là, je prend un peu le micro pour mettre en perspective le poids d'un seul formateur (même de 100) dans ce système (c'est mon côté optimiste qui me guide ici ;o)). Bien qu'il n'y a rien de parfait en ce monde de la formation continue, on ne peut pas fermer les yeux sur ces enseignants qui ont fait un bon bout de chemin (dans le programme de formation, en intégration des TIC...) depuis quelques années. Le nombre de ces enseignants n'est pas suffisant pour Gilles, mais que puis-je vraiment m'attendre de quelques heures de formation par année? Dans mon cas, on parle de formations de 5-6 heures avec une vingtaine d'enseignants. Que réussissons-nous à apprendre (changer) en 5-6 heures? Ça me rappelle ce billet de Gilles qui donne 45 heures comme cible.

Évaluer la formation continue, voilà un beau défi. Je vais tenter de trouver quelqu'un qui s'y connaît pour en jaser, car si on porte une évaluation trop négative, ça peut décourager la plus solide des personnes.

Merci Gilles pour la discussion, mais comme je t'ai dit, ma stratégie sera différente de la tienne. Est-ce que je ferai un billet dans 30 ans avec le constat que rien n'a changé? Possible, mais une chose est certaine, ce n'est pas parce que j'aurai abandonné (je t'écoute sur ce point, tu vois?).

Une petite pensée pour la douce Marie qui jongle très bien avec les opinions de son amoureux ;o) </Gilles>

Mes sympathies à la famille Turmel encore, elle vient de perdre un beau-frère.

Le logiciel (simulateur de physique) Algodoo est maintenant gratuit! Youppi! Quand on connaît les budgets des CS, ça va faire du bien d'avoir un logiciel de ce calibre qui peut être installé sur les postes des élèves. Je me colle dans ce logiciel 100% science et technologie dans les prochaines semaines.

M. Lagacé met le doigt sur quelque chose ici:

J'ai déjà écrit sur ce que j'estime être dans le fond de l'air québécois, une puissante haine de soi. Le Québécois, bien souvent, ne peut pas simplement faire le constat que sa société doit s'améliorer à tel ou tel chapitre. Non, on tombe souvent dans l'excès: «Maudit qu'on est caves, maudit qu'on est tatas.» J'haïs ce discours-là.

Je préfère moi aussi tenter d'améliorer des éléments ici et là que de tout vouloir jeter. Et si on commençait par réfléchir à l'évaluation dans notre École?


2013.11

Je me sens toujours un peu mal quand mes propos servent à faire de la publicité pour des produits payants. Ce n'est pas dans mes valeurs.

Plus ça change... Microsoft: Québec renouvellera sans appel d'offres http://recit.org/ul/4om Dire qu'il y en a qui pensait qu'avec le PQ ça serait tellement différent!

Photo de mon grand-père maternel avec sa belle-maman et autres Godbout/Fortin. IMG_2_Processed_pl.resized.jpg

Je suis vraiment carnivore. Un bon steak au Keg, en bonne compagnie en plus, ça vaut le détour! kegmars13.resized.jpg

Une visite en famille du Salon du VR de Québec, question de débuter le magasinage du futur jouet estival de la famille. La visite du plus gros motorisé sur place (350 000$) ne m'a pas vraiment impressionné, le luxe et moi ça fait deux je crois. Dommage que mes parents n'ont pas pu venir rêver avec nous.


2013.8

Argo et Lincoln, je dois voir. Ainsi que Die Hard 5 ;o)

Enfin de la neige, on sort les raquettes! Mais on ne s'habille pas trop, très doux.

Bon petit vin pour un samedi soir.

Planification de la relâche. Les agendas sont plus compliqués à gérer, plus les années s'écoulent.

Il est toujours intéressant d'aller rencontrer des futurs maîtres (Université Laval) et de leur jaser de TIC.

Si une personne n'a pas faim, ce n'est pas en lui présentant un menu que ça viendra.


2013.7

Saison 2 de Sherlock dévorée. Vraiment très bon. Vite la saison 3!

Ça va faire du bien de ne pas avoir de dodos à l'extérieur pour les prochains jours.

Merci à Rosamaria pour les bons mots à mon égard. Ça fait du bien!

Je participerai à ce EdCamp: http://edcamp.wikispaces.com/edcamp+Qu%C3%A9bec Question de me donner du temps pour apprendre.

Très bonne petite recette de filet de porc. J'ai même réussi la sauce!

Ma soeur me partage ces «10 choses que l'école n'apprend pas» (par Bill Gates). De mon côté j'appelle ça «L'École asceptisée», très loin de la vie.

Tablette Ubuntu, je vais en avoir une! Promis. Ha oui, en passant, je fais déjà tout ça sur mon portable ;o)

Une pensée à mes amis RR et FB dans ces épreuves. La santé est une richesse.


Conférence sur le logiciel libre

La commission scolaire des Îles-de-la-Madeleine est en réflexion autour du logiciel libre. On m'a demandé, j'étais déjà sur place pour une formation TIC en MST, de faire une conférence sur le sujet.

Hum... très différent de faire une conférence et de former... en tout cas pour moi.

J'ai accepté d'essayer de faire réfléchir les gens sur le sujet. Tout en leur expliquant brièvement ce qu'est le logiciel libre.

J'ai abordé le sujet par les valeurs éducatives. Voici ma présentation.

Un auditeur m'a fait ce commentaire:

C'est une très bonne présentation. Je vais maintenant me préoccuper un peu plus du libre, car ces valeurs sont les miennes aussi. Tu aurais dû dire avant le pourquoi de ton choix du logiciel libre.

Ma réponse:

Merci bien, mais personne ne me l'avais demandée avant.

À part un code 18 avec mon portable en début de présentation, j'ai bien aimé faire une telle conférence. Merci à Brigitte Carrier pour l'invitation.


Îles-de-la-Madeleine, photos

Voici quelques photos prises aux Îles en octobre 2010.


À mon tour

Après Pierre et Gilles, voici mes notes.

Le lieu: contrairement à Gilles j'aime bien le Delta de Sherbrooke. Il est vrai que les salles sont petites, mais je les préfère aux classes d'une polyvalente (ce que l'AQUOPS sera peut être obligé de faire pour sauver des coûts).

L'ambiance: Très motivante, je repars du colloque avec plein d'idées et de nouveaux contacts (pour un connecteur c'est important).

Mes ateliers: MétaTIC, c'est une nouvelle porte pour intégrer les TIC (merci à Judith et Jean). Web 2.0, beaucoup d'intérêts. Ubuntu, la liberté augmente (merci à Éric Noël). Ultra-portable, une veille est en marche (merci à Pascal Lapalme et à tous ceux qui 'ont prêté un UP pour les montrer).

Improvisation: J'ai même animé avec Pascal Lapalme un atelier non prévu (l'animateur ne s'est pas présenté) à 1 min d'avis. Le sujet était les TIC et la géométrie, on s'en est quand même pas si mal tiré ;o)

Nouveaux projets: des articles dans la revue du GRMS (Envol), des entrevues sur le Web 2.0, des SAÉ de robotique à publier (accoler une licence libre), des formations MétaTIC dans quelques colloques et CS et de la documentation à poursuivre, utilisation du GPS en mathématique, science et technologie.

Je retiens: les compliments sur mon animation dans mes ateliers, ça fait vraiment du bien d'en recevoir.

Je développerai: cette phrase (dans ce billet): ... la pédagogie est humaine, elle n'est pas logicielle ou matérielle.

À l'an prochain.


Préparation pour l'AQUOPS

Le colloque 2009 de l'AQUOPS approche, donc je dois me préparer pour les ateliers que je donnerai.

Mon plan de match: Journée MétaTIC, Ubuntu Linux, les ultra-portables, Web 2.0, un «install-fest», des rencontres ++, etc.

Tout comme en 2008, j'aurai un colloque assez chargé pour ne pas m'ennuyer ;o) J'ai hâte de revoir mes ti-zamis TICeux et de régler tous les problèmes du monde, éducation compris ;o)

Au plaisir de vous rencontrer également, oui oui, vous qui me lisez.


20 janvier 2009

Une journée historique mon Pierre, un président «noir» entre en poste à Washington aujourd'hui. En fait, sa couleur ne m'importe pas beaucoup, c'est plus la couleur de ses mots qui me fait penser que les politiciens auront enfin un modèle à suivre. La barre est haute, car M. Obama (pas encore président au moment d'écrire ce billet) sait émouvoir son auditoire, ce que nos politiciens ne font plus depuis des lustres.

Donc, où es-tu aujourd'hui Pierre? À Mont-Joli pour une formation de deux jours en robotique avec ton collègue/tinami Pierre Couillard et la charmante/compétente Julie Bérubé. Lors de ton voyage en Jeep (merci ma douce pour me prêter «ton appartenance») hier, tu es arrêté diner avec ton tinami Martin Bérubé qui est devenu très heureux dans sa nouvelle vie de cégepien ;o) Il a neigé un peu, ce qui a rendu la chaussée glissante. Le 4x4 fut apprécié.

Après un souper (tôt, ce qui est n'est pas habituel) délicieux, une petite marche de santé sur le bord du fleuve a permis de faire descendre un peu cette bouffe gaspésienne (bien que selon les fifilles - Sylvie et Marie-Claire - de la gaspésie ce n'est pas encore la gaspésie ici ;o)).

Tu as passé un bonne nuit malgré que tu sois dans un motel (belle chambre en passant), le Gaspésianna. Le déjeuner, vers 7h, a servi à préparer un peu la journée avec Pierre, bien qu'on peut maintenant savoir ce que l'autre veut avec un simple regard en cours de formation ;o) C'est ça un vieux couple.

L'avant-midi passe très rapidement, comme toujours dans la première journée de formation en robotique. Des équipes sont en RCX et d'autres en NXT. Le local, un lab d'informatique dédié à la robotique, est parfait pour ce type de formation. Bien que la température fut un peu chaude.

Le diner, avec les participants à la formation, fut délicieux. Quand on est en bonne compagnie...

En PM les participants sont déjà des experts (sans trop s'en apercevoir), donc les défis sont assez simples pour eux. On peut alors aller un peu plus loin que prévu.

La journée se termine avec bien de la fatigue chez les participants et les formateurs ;o) donc la soirée fut tranquille. Petit jus de pomme avec Mme Bérubé puis un souper sur place (Gaspésianna). Encore de belles discussions sur divers sujets stimulent ma cellule.

Le 20 janvier a été pour moi une journée assez classique mais l'événement Obama offre de l'espoir à bien des gens partout dans le monde. Je suis chanceux de vivre cette journée. Reste maintenant à suivre si l'espoir deviendra contentement ou déception.


On annonce un automne chaud

Ou du moins très rempli par des formations ici et là au Québec. J'aurai le plaisir d'aller aux Îles-de-la-Madeleine, dans Charlevoix, à Montréal (quelques fois), à Trois-Rivières, Saguenay-Lac-St-Jean, à Matane, à Rimouski, région de Québec... alouette. Juste à écrire ces endroits, le souffle me manque ;o)

Une nouveauté pour l'automne, les formations que l'on donne prennent une couleur «communication et communauté». Il semble que les enseignants veulent des (non plus un seul logiciel qui fait tout) idées/stratégies/outils à intégrer dans l'apprentissage de leurs élèves (non plus dans leur enseignement). Une des difficultés, pour moi du moins, est de présenter les possibilités des TIC aux enseignants sans pour autant leur faire peur. Il faut avouer que des possibilités, il y en a «une pis deux» (après 8 ans de recherches, on en a trouvées pas mal) comme disait ma meman. La quantité peut faire peur à certaines personnes, il faut donc trouver un moyen d'éviter ce piège.

On va tester ceci: on prend le projet du Camp TIC 03-12, on en ressort les TIC utilisées avant, pendant et après la formation. Après tout, la démarche pour un enseignant en classe est similaire à celle des animateurs RÉCIT avec les participants au camp. Pour voir ce que ça donne pour l'instant, cliquez ici.

Le schéma tente de se rapprocher des phases de l'apprentissage et d'expliciter ce qu'on peut faire avec les TIC pour les supporter. Est-ce que ça marchera? On verra bien, si on se plante, on aura à réajuster la formation en 2 minutes. Nous sommes prêts!

Une autre nouveauté pour cette année, le Web 2.0 devient un sujet qui intéresse de plus en plus les enseignants. Ils veulent en savoir un peu plus sur ce concept et comment ils peuvent l'exploiter en classe. De là la coloration «communauté» de nos formations en MST. Un premier texte sur le sujet. Cette effervescence autour du Web 2.0 et ses outils m'a forcé à lire les conditions d'utilisations de quelques outils afin de rassurer (ou non) les enseignants qui veulent les utiliser.

Je n'aurai pas le temps de m'ennuyer avant les fêtes avec tous ces déplacements (ma blonde non plus, elle est vraiment extraordinaire de me supporter).


Toute une semaine

J'ai commencé mon année scolaire 2008-2009 avec le camp TIC. Une semaine complète où tous nos talents de formateurs sont mis à dur épreuve. Beaucoup de questions, problèmes, inquiétudes, nous sont remis poliment entre la mains en espérant que notre boule magique puisse livrer la marchandise. J'ai hâte de voir l'évaluation des participants (et des animateurs aussi) afin de valider mes impressions qui sont positives encore cette année.

Voir mon bilan.

Je suis fier de l'amélioration que nous avons apporté au site (un de mes dossiers) du camp. Lors des dernières années, nous n'avions pas vraiment porté attention au site APRÈS le camp. Donc trouver quelque chose dans les anciens sites n'est pas de tout repos. Cette année, nous avons planifier la structure du site avant le camp, donc on savait où on allait avec le site. Nous avons donc bien précisé le tout aux participants.

Un autre de mes dossiers était d'animer la semaine pour le groupe MST. Comme à notre habitude (on ne lâche pas une recette intéressante, on ne fait que l'améliorer) on se donne pour but de laisser beaucoup de place aux apprenants. De cette façon, les besoins sont plus facilement comblés. De plus, être au centre de ses apprentissages est toujours plus payant que d'écouter un animateur démontrer une application ou autre. Les productions 2008 furent à la hauteur de mes attentes. Enfin le logiciel de présentation multimédia a été un peu laissé de côté pour exploiter d'autres outils. On était là pour apprendre, pas pour se réconforter dans ses vieux souliers ;o)

Je suis assez content aussi de la section Nos traces où on a demandé aux apprenants d'y laisser des commentaires, des impressions, un plan de formation, etc. Il y eu des discussions intéressantes.

La formule camp donne une couleur différente à la formation. Le seul fait de ne pas être dans une école ça change tout. Les participants, qui sont encore en vacances, ne peuvent que sourire à la vue de l'endroit où se donne la formation, la station Duchesnay. De plus, en soirée on peut faire des activités comme du vélo, de la natation, du spa, etc. Ça nous fait oublier que nous sommes durant la journée en formation. Croyez-moi.

Et que dire du fait que tout le monde demeure sur la station durant la semaine, ça permet de créer des liens avec les personnes (participants et animateurs). Grâce aux discussions informelles, le contact humain (élément important de ma stratégie) est plus facile pour moi.

J'espère donc que cette formule sera conservée et que je pourrai encore y participer car elle un un moyen de freiner l'immobilisme.


Le + 1 a aidé à comprendre le 2.0

... lors de ma présentation d'hier à la CSDM.

Ce qui a ressortit également de la rencontre est qu'il y a un manque de connaissances (références) sur tout ce qui entoure les droits d'auteurs (de ce qu'on utilise pour recycler et de ce qui est publié également). Bien que le site Guide des Droits sur Internet présente beaucoup de contenu, il manque (je n'ai pas trouvé l'information) la partie de ce qui est créé et publié par l'élève (l'enseignant, le conseiller pédagogique, etc).

Être filmé (de près) durant toute une journée change des choses dans une conférence. Les gens sont moins portés à questionner/interrompre/corriger (j'avais laissé des coquilles dans la présentation, on aurait pû avoir une bonne discussion sur ce sujet: publier sans la perfection), ce qui est difficile pour le présentateur (en tout cas pour moi) qui est habitué d'interagir davantage avec les participants. Par contre, je crois que ça donnera un bon point de départ pour introduire le Web 2.0 à ceux qui visionneront le vidéo.

J'ai également publié ce billet sur le blogue du RÉCIT MST afin d'y garder une trace.

Suite à la conférence, Martin me propose ceci:

  • Dessiner + 1 = Écrire
  • Écrire + 1 = lire, donc communiquer!

Intéressant! Les artistes peintres ne seront peut être pas d'accord mais il y a matière à réflexion.


Dernières préparations avant la +1

Je dois avouer que ça fait longtemps que je n'ai pas été nerveux avant une journée de formation. En fait je crois justement que c'est parce que ce n'est pas une formation comme je donne habituellement, c'est-à-dire dans l'action (les participants travaillent au lieu d'écouter). On parle ici d'une conférence (avec discussions) qui sera filmée (pour rediffusion) en plus.

Le titre de la conférence: Web 1.0 + 1 = Web 2.0

L'ordre du jour (pour m'ajuster aux demandes de la CSDM):

  1. Contexte
  2. Définitions importantes
  3. Web 1.0 + 1
  4. EAP, un processus
  5. Exemples d'outils et d'utilisation
  6. Éthique, droits et sécurité
  7. Discussions autour des enjeux/défis pour:
    1. Apprentissage des élèves
    2. Formation continue
    3. Aspect technique (matériel, logiciel...)

Tout se passe dans le + 1 (en fait le manque de + 1 dans la journée est la cause de ma nervosité ;o)). Je mettrai en lien mes documents après la conférence (il me reste des trucs à modifier) mais voici quelques points pour comprendre le + 1:

Le + 1 implique un ajout (dynamisme), pas nécessairement une modification ou changement. Le web 1.0 est toujours présent.

  • Lire +1 = Écrire
  • Naviguer et consommer + 1 = Réseauter, collaborer, créer, partager
  • Photos et textes (Mo) + 1 = Audio et vidéo (Go)
  • Consommer passivement + 1 = Participer activement
  • Dépendre des créateurs/gestionnaires de sites + 1 = Créer et animer son site
  • Apprendre en suivant LE guide (LMS) + 1 = Construire SON environnement d'apprentissage personnel (EAP)
  • Le contenu n'est que sur un site + 1 = Le contenu peut être restructuré sur mon site
  • Site personnel isolé + 1 = Site connecté
  • Chercher l'information + 1 = L'information me trouve
  • Organisation 1.0 + 1 = site Web, RSS, possibilité de commenter, publication avec licence permettant la réutilisation/modification sans perdre paternité, un enseignant peut devenir un formateur...

Le + 1 n'est pas la découverte du siècle, mais il m'aidera, j'espère, à faire comprendre des éléments reliés au Web 2.0 et au programme de formation. J'ai hâte de voir si ça marchera comme idée (au moins M. Bérubé a bien aimé).

À suivre...


Notes à moi de moi

Il y a quelque chose dans l'eau de l'Outaouais, c'est certain.

S'amuser avec des fils et un pile, faut le faire! Construire une SAO autour de la conception d'un petit bidule tout simple qui peut faire des miracles. Fils

Gilles m'a fait découvrir quelques jeux très intéressants. J'en ai profité pour acheté le jeu Blokus pour 2 joueurs.

Retourner manger/déguster un filet mignon au fromage bleu au Keg (Ottawa, Canada).

Mise à jour du 28/04/08: dans mon mail, il y avait ceci:


Je prends le temps...

... de bloguer sur une belle rencontre du comité élargi de science et technologie qui avait pour but de travailler sur le programme de physique et de chimie.

D'abord les gens étaient en forme et la rencontre fut, pour moi en tout cas, très profitable et agréable. Du travail en sous-groupe ça peut, je dis bien peut, donner des résultats. Ce qui fut le cas.

Ensuite j'ai découvert un hôtel très intéressant, l'Hôtel de l'Institut (Saint-Denis). Une école où on joue/participe à la contextualisation des apprentissages pour des étudiants en hôtellerie. J'ai aimé les voir apprendre et j'ai salivé en voyant leur bouffe aussi ;o). Les chambres sont très bien avec leur balcon permettant bien des discussions informelles.

Pour ce qui est du programme comme tel, ce ne sera pas un programme (à l'image des précédents) avec le mot TIC intégré à toutes les pages, mais je crois qu'il y a des pistes d'intégration intéressantes. Le tout est d'aider/former/supporter le lecteur à y voir le potentiel. Je crois que les logiciels Squeak et Scratch (nos derniers dada pour faire réfléchir/apprendre les apprenants) pourront être exploités pour modélliser des concepts, objets, etc.

J'ai un petit point négatif (et j'en ai fait part aux auteurs) à propos de la version (de physique) que j'ai eu à analyser. Bien que la description de ce qu'est une SAÉ est très bien détaillés et complète (selon moi) dans le début du programme, les SAÉ données en exemple dans le document sont (au moins 2 sur 3) assez loin des critères énoncés. Une SAÉ n'est pas un problème, long ou pas, facile ou pas, où on a à placer quelques formules ensembles pour trouver une réponse. De plus, une SAÉ de 75 minutes (une activité serait alors le bon terme) a autant de sens qu'une voiture sans roue. Ça ne tient pas la route. Mais je suis confiant qu'elles seront améliorées d'ici la sortie officielle du programme.

J'ai utilisé ce schéma, déjà vieillissant, pour expliquer ma vision des SAÉ:

Des idées que j'ai eu lors de la rencontre pour créer des situations d'apprentissage, tâches complexes ou activités en physique:

  • Vélo: http://www2.fsg.ulaval.ca/opus/physique534/pdf/velo.pdf
  • Météo: baromètre, hygromètre, anémomètre... peut construire en atelier ces instruments de mesures impliquant des concepts de physique
  • Plus lourd en ski -> va plus vite?
  • Voir les défis génie inventif et autres.
  • Robotique: force, cinématique, accélération, déplacement, distance parcourue...
  • Sécurité routière, des tonneaux en voiture, arrêt selon la vitesse initiale, glace et frottement...
  • Expliquer pourquoi le prof de ce vidéo ose se mettre la tête face au pendule.
  • Optique: lumière et spectacle, illusion d'optique, phénomènes météo, instrument de mesure, pollution lumineuse, lunette astronomique et périscope...

On a même fait appel à ma compétence TIC quelques fois dans les deux jours. Une des questions était pour savoir si un forum de discussion pourrait être un outil qui «marche» pour les enseignants de chimie. La réponse a été brodée de sorte que ce soit les gens qui prennent la décision d'en créer un ou non. J'ai donc joué au consultant. Pas encore reçu de demande officielle. À suivre...

Finalement, j'ai eu beaucoup de plaisir à travailler avec les gens présents. Les discussions furent très enrichissantes pour moi. Merci.


Ce n'est plus nous qui en parlons

Il faut aller à des colloques (GRICS et AQUOPS) pour se faire parler du libre. Et non, ce n'est plus nous qui en parlons. Nous qui croyions prêcher dans le désert.

Une petite pub intéressante:




Merci à aKa


En 11.6 mots

Sur la carte, c'était pourtant à gauche. Retournes la donc.


Semaine de l'AQUOPS

Nous y voici, c'est l'AQUOPS! Le 26e colloque de l'association. Mon 8e. Mon dernier? Qui sait si l'AQUOPS survivra, à chaque année on dirait qu'on se rapproche de plus en plus du dernier. J'espère que la collaboration de la GRICS pourra raviver le tout.

Cette année le colloque se déroule à Sherbrooke, une des deux villes où j'irais vivre. L'autre étant Gatineau.

J'ai hâte de participer (je serai le gardeux de traces lors de la journée en plus d'aider les gens) à la journée thématique Squeak avec mes ti-zamis Luc Dion (un enseignant de la CS des Premières-Seigneuries), Gilles Jobin et Pierre Couillard. Je crois qu'on aura du plaisir à travailler ensemble. On vient de terminer les préparations de la journée, les photocopies, les CD, etc.

J'ai aussi deux autres ateliers lors du colloque, Scratch et Web 2.0. Je dois avouer que je suis curieux de l'accueil qu'aura Scratch, car après ce qui s'est passé dans le Bas-du-Fleuve il y a des chances que ce soit très cool.

Et que dire que l'atelier sur le Web 2.0 (70 participants inscrits selon M. Couillard) où nous (Martin Bérubé et moi) briserons la glace sur cet univers de possibilités. «Attachez vos tuques avec de la broche», ça va être tout un spectacle ;o)

Souhait #1: Que les participants soient comblés par nos ateliers. Souhait #2: Que le lien web soit stable et fiable. Souhait #3: Que les soirées foisonnent de rencontres.

À suivre...


- page 1 de 3