PL en toute liberté

Tag :

Sur la route

Fil des billets

GMail, mon antispam et backup

J'utilise depuis 2 mois mon compte GMail comme:

  • Webmail: c'est le premier rôle de GMail.
  • «Concentrateur» de mes 5 comptes de courriels: Tous mes courriels sont récupérés par mon compte GMail.
  • Antispam: L'outil de GMail est très performant.
  • Backup de mes courriels: toujours intéressant d'avoir une copie de ses courriels ailleurs que sur sa machine qui peut exploser.

En récupérant mes courriels de mon compte GMail avec mon logiciel de courrier pop (on configure son logiciel comme pour n'importe quel compte pop), une copie est donc gardée sur les serveurs de Google et les SPAM ne passent pas. De plus, quand je suis sur la route (et donc pas la possibilité d'envoyer des courriels) j'utilise le webmail.

Un peu tordu mais ça marche très bien. En date du 18 mars 2008 j'ai un espace de 6532 Mo pour mes courriels. Pas mal!


Un premier bogue sur la route

Depuis 7 ans, mon collègue et moi nous nous promenons sur la route pour reculer les frontières de l'ignorance ;o) Jusqu'à hier, à part la météo, jamais nous avions eu des problèmes mécaniques. En route vers Matane pour une formation, le véhicule de Pierre a lâché. On a réussi à se rendre (à 60 km/h) chez un concessionnaire Jeep (Montmagny). On expose le problème à la réception, on nous dit qu'il y aurait un trou vers 13h30 (il est 11h) pour réparer (environ 1 heure de travail) une pièce de l'injection qui a gelée. Oui oui, gelée.

On se rend donc au resto voisin du concessionnaire pour diner, un peu plus tôt que prévu, et pour attendre 13h30. On dine en prenant notre temps. Vers 12h30 on retourne chercher les clés du Jeep pour prendre nos portables et attendre tranquillement. «Votre véhicule est prêt M. Couillard» HO!!!! C'est déjà prêt! On peut poursuivre notre périple!

Je suis encore sur le choc de la rapidité de la réparation. Un GROS merci au concessionnaire Lapointe Auto de nous avoir passé plus tôt. Vraiment du très bon service. Merci encore.


Mon ami l'écureuil

Des croustilles au vinaigre peuvent être une bonne collation pour un écureuil.

Écureuil

La Molson Ex aussi ;o)

Molson

Photos prises par Martin B. à notre chalet l'Hirondelle lors du camp TIC 03-12 2007.


Auberge Espagnole

Je suis présentement dans un atelier animé par M. Bérubé.

Selon Antidote: «auberge espagnole : lieu dépourvu de tout et où l’on ne trouve que ce que l’on a apporté. »

Note importante:

Communiques-moi.

Voilà une phrase de Mme Sylvie Francoeur sur ce qui est important quand on veut faire développer des compétences professionnelles chez les enseignants.

Papier, Cyberpro, blogue, journal de bord, peu importe, mais gardons des traces, de grâce!


Duchesnay mai 2007

Je suis aussi à Duchesnay pour notre rencontre du RÉCIT.

Hier soir, Pierre et moi avons accompagné un animateur RÉCIT dans une formation sur php/MySQL, apache... Un 2 heures qui je crois profitable à cette personne dans le besoin.

Ce matin j'ai participé à une rencontre de travail sur la préparation du Camp TIC 2007 de la région 03-12 (août 2007). J'ai bien aimé cette rencontre car pour la première fois depuis de début des camps TIC j'ai du pouvoir sur ce qui se passera durant les 4 jours de travail. Donc les participants auront beaucoup de temps pour le projet. Seulement le lundi AM sera utilisé pour présenter des situations d'apprentissage intégrant les TIC. Un peu de magasinage comme disait une madame ;o) La page wiki utilisée pour construire le camp pour le MST.

En PM nous sommes en grand groupe pour une période d'information sur divers sujets, dont les mandats du RÉCIT, concernant le réseau. Je retiens que dans le terme TIC, le C est souvent oublié.

Plus tard, une petite rencontre informelle sera vécue au Faucon afin de planifier quelques projets TIC à réaliser dans les prochains mois.

À suivre...


Robotique dans la 03-12

Grossssssse journée aujourd'hui. J'étais journaliste pour la journée lors de la compétition de robotique de la région 03-12. Consulter les traces de la journée. Mon portable a travaillé fort en traitement vidéo (du format AVI au FLV) ;o)

J'ai fait plusieurs petits vidéos et quelques photos qui permettent, je l'espère, de voir ce qui se passe lors d'une telle journée. Des vidéos plus complets seront également publiés (ainsi qu'un DVD) dans les prochaines semaines.

Une journée réussie où tout le monde a eu du plaisir, même le journaliste de TQS ;o)

Félicitations à toutes l'équipe des animateurs de la région, vous êtes vraiment cool!


Quelques semences

Il était une fois (j'ai toujours voulu écrire ça) deux super-héros (ça aussi ça me fait du bien) qui furent un voyage vers un pays nommé le Canada (petite blague). En fait, nos deuzéros furent invité à un rassemblement de joyeux lurons dans la région de l'Outaouais pour y donner un spectacle ayant pour but d'y sauver quelques âmes.

Bon... OK... Assez les drôleries...

Pierre C et moi avons donc participé au colloque TIC de la région de l'Outaouais le 26 avril dernier. Colloque organisé par les animateurs RÉCIT de cette région en collaboration avec l'Université du Québec en Outaouais (et peut être d'autres personnes, ils étaient pas mal de monde à l'organisation).

1) Félicitations aux organisateurs! Une très belle journée où tout s'est bien déroulé.

2) Bravo à l'UQO pour son implication (en temps humain et en $$) dans ce colloque. Ceci démontre l'implication de l'université dans son milieu.

3) J'ai déjà dit (peut être écrit quelque part aussi) que le type formation que je préfère est la formule camp TIC (4.5 jours) car les participants ont le temps de faire des erreurs et de produire/construire une situation d'apprentissage intégrant les TIC à vivre en classe. L'impact d'une telle formule est perceptible.

J'aime bien aussi les 2 jours de formation sur un sujet précis, comme la robotique par exemple. Dans ce cas, après les 2 jours, les participants ont également construits leur SA bien qu'ici les erreurs sont moins nombreuses ;o)

Pour que ces deux types de formations puissent avoir des participants, des graines doivent être semées au préalable. Et un colloque régional TIC permet à cette semence de se faire dans un contexte stimulant.

Quelles sont donc ces graines? Une des graines, est le travail des organisateurs autour du projet commun. Je crois qu'on sous-estime les impacts et les retombés d'un travail en collaboration. Pour notre part (RÉCIT MST), nous avons semé cette fois-ci (lors des années antérieures nous avons semé de la robotique, de la publication web, des SAO, etc) une graine nommé Squeak et une autre nommé Geobidule (Geonext, Geogebra...).

Ma surprise fut de voir l'intérêt des participants pour le logiciel Squeak. Notre atelier présentait plusieurs TIC (sondes, microscope numérique, robotique, outils de sondages...) mais les participants furent attirés par cette application très difficile de prise en main. Pourquoi? Hum... Je n'ai que des hypothèses pour y répondre. Mais une des hypothèses que je fouillerai plus intensément est celle-ci: Squeak n'est pas un logiciel; ayant pour but de produire (texte, image, son, vidéo...) mais bien d'apprendre.

4) En conclusion, ce colloque réussi, année après année, à freiner l'immobilisme.


Jour 3 AQUOPS

9h30

Projet MILLE

Petit café avec les gens de MILLE et autres personnalités comme messieurs Patrice Prud'hiomme, André Cotte et Robert Bibeau. Le rire est toujours présent avec ces personnes dédiées à la cause éducative.

Un cadeau, une belle clé USB identifié à MILLE. Merci!

Je rencontre M. Mario Deschatelets (M. Squeak Outaouais) qui a bien aimé sa journée sur la radio web avec mes amis Jean et Steve.

10H30

EToys

Atelier d'introduction à Squeak. Gilles et Pierre se préparent à animer le premier atelier sur le logiciel Squeak au colloque de l'AQUOPS. Y aura-t-il une suite dans les prochaines années? Grosse pression sur vous messieurs.

Je prendrai quelques photos et vidéos durant l'atelier afin de garder des traces. À suivre...

M. Couillard déute à 10h30 pile! Cool! Les absents ont toujours tord. Il annonce dès le départ que les gens seront déstabilisés de par le schème différent de cet outil par rapport aux logiciels usuels. Les animateurs présentent un vidéo aux participants afin d'introduire les possibilités de Squeak.

On nous donne des définitions sur les éléments présents dans Squeak: morphe, EToys, objets, briques, etc. On présente quelques projets (3D, son, navigation web élémentaire, multimédia...) Gilles nous signale que le logiciel Squeak est libre... ce qui a fait du bien à un participant qui se demandait combien ça coûte. Un extrait vidéo, présentant Seymour Papert (un dieu selon Gilles), nous signale que Squeak permet de plonger l'élève dans un univers mathématique.

«Nous ne sommes pas rendu au plan cartésien, mais les élèves, en travaillant avec Squeak, en ont vite besoin. Et ils comprennent!» Une phrase de Pierre pour expliquer le lien entre l'utilisation de Squeak et la mathématique.

Les animations créées dans Squeak sont-elles exportables (pour l'intégrer dans un vidéo par exemple)? demande un participants. Non fut la réponse de Pierre. Squeak n'est pas un outil de création mais bien un micro-monde, un outil de programmation où on a à résoudre des problèmes pour faire exécuter différentes actions à des objets.

Jean Chouinard trouve le logiciel intéressant et y voit un potentiel pour sa clientèle (Service national du RÉCIT en adaptation scolaire). On va possiblement travailler ensemble pour la suite.

12h00

Diner: On a eu la chance de voir/toucher à un XO (le portable OLPC). Vraiment un beau projet que celui-là.

13h00

Introduction Squeak

Suite de ce matin, l'atelier débute en force. Gilles présente la philosophie derrière les outils comme Squeak. Approche ustensile et approche outil. Deux compléments à la compétence TIC du programme de formation.

L'atelier, pour l'instant du moins, peut se synthétiser par ce texte. Un guide en construction qui a pour but d'outiller un enseignant dans son appropriation de Squeak.

Note: Beaucoup de participants sont présents à l'atelier. Ce qui est une surprise pour moi, après tout, Squeak n'est pas connu!

Les images Squeak seront disponibles (pour revoir les présentations des animateurs) sur cet article.

Gilles explique comment il travaille avec les élèves lorsqu'il présente Squeak. Avec beaucoup d'émotions. Tout est objet! C'est très important.

Comme il est possible de tout briser, il est important de se garder une image originale (un backup en beauceron). Soyez sage, et enregistrer-sous l'image.

L'utilisateur de Squeak doit nommer (méthode de travail efficace) ses objets afin de se retrouver plus tard dans ses scripts. Ce que M. Jobin ne fait pas pour ses scripts!

Comment faire une horloge (à aiguilles) dans Squeak? Une cerle, des aiguilles qui tournent (on doit changer le centre de rotation d'endroit) au bonne vitesse. Beaucoup de concepts mathématiques à travailler et des compétences à développer.

Conduire sa petite voiture fait émerger le concept de plan cartésien. On a également le défi de relier deux objets: le «joystick» et la voiture.

Bravo messieurs! Encore un très bon atelier.

14h00

On se dirige maintenent vers notre dernier atelier: Multimédia sous Ubuntu Linux.


Fin du jour 2 AQUOPS

Un peu de jasette en fin de journée avec, entre autre, M. Asselin qui m'a expliqué quelques mystères de la vie ;o) En fait, une bonne discussion sur l'image projetée par les gens qui ont une vie sur le web. Ma conclusion personnelle: On ne peut pas effacer (sauf peut être si on se crée une nouvelle identité) ce qui a été écrit (donc interprété). On doit donc rester fidèle à ses valeurs et convictions et poursuivre du mieux qu'on peut dans l'intérêt des élèves.

Jasette avec M. Éric Noël également qui, ma foi, est une très bonne personne.

Grosse discussion autour des différentes solutions possibles pour augmenter l'intégration des TIC en classe. J'ai entendu des discours sur le même sujet mais vu de deux façons assez différentes. La vérité est sûrement quelque part entre les deux ;o) C'est toujours enrichissant de pouvoir confronter des points de vue avec des gens qui peuvent en prendre comme on dit.

Un très bon souper où le plaisir était au rendez-vous.

Non non maman, je ne me suis pas coucher trop tard.


Salut Louis

Louis, cliques sur «Play».


Jour 2 AQUOPS 2007

Mes notes...

9h30:

Les jeux vidéos, bons ou mauvais?

Je viens d'assister à une conférence sur le sujet où on a pu comprendre que tout n'est pas blanc ou noir. Nos préjugés face aux jeux vidéos (tout comme le Web) ne sont pas tous fondés. On peut tirer du positif des jeux, mais il faut demeurer vigilant. Comme toujours quand l'éducation de nos enfants est en jeu.

Belle conférence sur un thème qui pourrait être davantage exploité en classe.

10h00:

Ouais... beaucoup de personnes dans l'atelier de Benoit... je lasse donc ma place à une autre personne pour qu'elle puisse avoir du plaisir sur les terminaux X.

Je m'installe donc sur une table pour y préparer mon atelier de demain... j'écris un article sur LinuxEduQuébec (de nouveau en ligne depuis la mort de notre ancien serveur).

11h30:

Diner avec Frank et Pierre, discussion sur le sécurité informatique et autres bidules. On salue au passage M. Lessard, Yvan de son prénom, qui n'a pas d'amis.

13h30:

Je laisse encore ma place à d'autres sur les terminaux X... je vais voir un autre atelier... erreur... je vais donc terminer ma préparation pour demain... ça va être tout un spectacle ;o)

14h00:

Gilles et Pierre préparent leurs ateliers sur Squeak (notre nouveau dada)... je les dérange un peu... beaucoup même.

Phrase du jour: Freinons l'immobilisme!

14h40:

Discussion autour du projet Cyberfolio (le site est mort pour encore quelques jours). Une décision importante a été prise, le projet continuera malgré l'absence de $$. Un autre projet sera également publié. Le nom n'est pas encore choisi mais ça va ressembler à quelque chose qui tourne autour des SAE. Pas clair vous dites? Vous avez raison ;o)

À suivre...


Journée thématique AQUOPS

Ouf! J'ai eu chaud aujourd'hui lors de notre journée thématique (De la saisie de données à la communication) au colloque de l'AQUOPS. Climatisation défaillante et la course = bon moyen pour augmenter la température corporelle.

Dès les premières minutes de la formation le réseau a posé quelques problèmes. Hum... on avait un plan B qui n'a pas fonctionné :o( Mais bon, les participants ont été très patients.

La journée s'est quand même bien déroulée mais quand l'intention pédagogique est de communiquer sur le web, ça prend du web :o(

Je crois malgré tout que la formation fut positive pour la majorité des participants et que chacun a pu y trouver son compte.

J'ai eu le plaisir également de rencontrer M. Garry Lee Kenny et de jaser un peu de TIC avec lui. Il est toujours agréable de rencontrer des blogueurs dans le monde réèl.

Demain j'assisterai à quelques ateliers puis visiterai les kiosques des exposants. Petite journée plus «cool» mais tout aussi enrichissante, j'en suis certain.

Ce soir, petit souper entre amis.


CLLAP 2006 jour 2

Journée riche en idées de toutes sortes. Voici en vrac certaines d'entre elles.

Les TIC sont porteuses de nouvelles exclusions. C'est à dire qu'il se creuse (l'élastique s'étire) un écart entre ces personnes de notre société: entre les utilisateurs/intégrateurs des TIC et les analphabéTIC. L'élastique s'allonge au rythme de l'arrivée de nouveaux utilisateurs/connecteurs car plus on est de fous plus on fait avancer notre groupe. Quand se brisera-t-il cet élastique?

«L'expression numérique» du plus grand nombre (pas tous, il reste les appareils et la bande passante à acheter) est possible grâce aux logiciels libres.

Un de ces 4, organiser une formation où on va se ballader dans le ville/village/parc... pour prendre des photos, les retravailler avec des logiciels de traitement d'images puis les publier su BIL par exemple. On formerait ainsi sur plusieurs TIC tout en ajoutant des photos libres à une banque et en formant sur les droits d'auteurs/licences/philosophie de partage... L'idée est transposable pour des vidéos, des entrevues dans le milieu de personnes ayant des souvenirs d'une autre époque, des recettes du «terroire», etc. Mettre en action des élèves pour qu'ils publient sur Wikipedia (ou ailleurs) des «mémoires» recueillies chez des personnes agées de leur milieu, des entrevues de scientifiques/artistes/journalistes/épiciers/brigadiers/... qui font connaître leur passions... serait un beau projet (enfin selon moi)

Une citation de Confucius (-551: -479): «Lorsque tu fais quelque chose, sache que tu auras contre toi, ceux qui voudraient faire la même chose, ceux qui voudraient le contraire, et l'immense majorité de ceux qui voulaient ne rien faire.» Puissant!

M. Benoit (ci-dessous) qui nous a présenté (en tant que cofondateur/cowebmestre/coauteur de LinuxÉdu-Québec.org) encore une fois un très bon atelier sur le libre en éducation avec une vision que j'oserais qualifier de systémique. Bravo Ben.

Mise à jour: Une conférence de M. Michel Briand, adjoint au maire de Brest (France), nous a fait connaître de très beaux projets communautaires dans la ville de Brest. Voir le site principal et les wikis (colonne de droite au bas). Grâce à ses écrits j'ai trouvé ce blogue québécois sur le libre: http://www.experts-libre.org/


CLLAP 2006

Aujourd'hui et demain nous (PC et moi) sommes au CLLAP 2006 à l'Université Laval.

Bon, la journée commence bien avec un déjeuner en compagnie de Benoit et Benoit. On donne même une mauvaise information sur le lieu exacte de la conférence :o( à un des collègues de Benoit.

Les deux conférences d'ouvertures sont intéresantes. On nous présente d'abord où en est le gouvernement du Québec en ce qui concerne le LL: ça avance mais je trouve ça plutôt timide comme approche. Mais bon, au moins ça avance diront certains.

Ensuite M. Jean-Marie Lapeyre, Directeur technique du système d'information fiscal français, est venu nous présenter leur modèle d'implantation du libre chez-eux. Plus dans mon optique :o) Ils ont fait un appel d'offre et ils ont eu des offres! Ils n'ont pas attendu de penser que peut être ils étaient prêts à penser de passer au libre... Je l'aime déjà beaucoup et je ne connais rien de lui ;o) J'aime bien sa vision aussi, il ne fait pas du Apache mais du http 1.1 rfc quelque chose. Il a aussi comparé le modèle propriétaire (basé sur l'offre) au modèle libre (basé sur la demande). Grosse différence qui amène une baisse d'un facteur 10 de sa partie de budget reliée au logiciel (matériel et assistance/support ne bougeant pas).

J'ai assisté par la suite à une conférence d'une personne d'Environnement Canada qui expliquait comment ils sont passé au libre et de quelle façon ils ont amélioré leur système de communication des données métérologiques. Un peu complexe comme présentation mais encore intéressant de voir qu'il y a plein de projets libres un peu partout dans les gouvernements et qu'il faut assister à ce type de colloque pour les connaître.

Une autre conférence portait sur l'outil de formation en ligne Sakai. Un gros projet qui semble intéressant. On a appris comment leur fondation fonctionnait pour offrir cette application et le support. Grosse machine. En passant, selon le présentateur, la fondation Apache ne dispose que d'un budget de 100000$ US pour fonctionner. Apache est présentement, encore selon le présentateur, sur 70% des serveurs web de la planètes. Quand même pas mal!

Puis une conférence de la CS des Grandes-Seigneuries qui ont passé leur infrastructure de réseau en libre. Je crois qu'on va entendre parler de plus en plus de cette CS dans notre petit monde libre.

Conclusions de la journée: beaucoup de migrations (grosses migrations) sans tappage. Le nombre d'organismes/entreprises s'intéressant/utilisant le libre augmente. Les solutions libres sortent de l'ombre pour les infrastuctures critiques (alertes météo pour les aéroports, défense nationale, réseau complet d'une CS...). Des entreprises vivant du libre prennent de l'expansion. Des gouvernements (des parties en fait) passent au libre non pas seulement pour des économies mais pour l'utilisation de normes et standards (plus près des valeurs d'ouverture des institutions publiques).

À retenir: Quand on veut, on peut.


Ouf, fatigue

Une rencontre nationale du RÉCIT c'est toujours intéressant. Mais celle-ci a été spéciale pour moi.

D'abord j'ai eu le plaisir de coanimer un atelier avec Pierre Drouin (CS Baie-James) sur le multimédia dans SPIP. Pierre est une personne très rigoureuse et j'ai appris beaucoup en sa compagnie.

Puis un autre atelier avec Gilles, sur les blogues. C'est toujours fascinant de voir l'énergie de Gilles quand il anime un atelier. Gilles, tu es mon idole. On a eu une bonne question durant l'atelier: «Est-ce que le spam sur les blogues peuvent décourager des profs à bloguer?» Ma réponse fut: possiblement, mais quand on s'installe un outil dynamique sur le web, on doit mettre du temps pour sa gestion (mise à jour, spam, publier...). Et de plus, comme j'ai écrit ici, les TIC c'est pas simple!

Enfin, Jean Nadeau m'accompagnait pour animer un atelier de travail sur le mandat du RÉCIT. Merci Jean, ce fut encore une très belle complicité.

Afin d'aider un animateur dans le besoin, nous avons (enfin surtout Pierre C) monté un serveur pédagogique. Non sans problème! Mais PC a dompté le PC.

Je suis toujours surpris de me faire dire des compliments par mes collègues. Merci à M. Roux (le jeune homme) et à Claude Lamb (l'autre jeune homme) de leur bons mots à mon endroit. C'est apprécié à sa juste valeur.

Et les soirées! Ho! Ce fut encore une fois très stimulant et relaxant de prendre du temps pour jaser avec des amis. Merci les mauvais garnements.

Finalement, en écrivant ceci je me suis rendu compte que ce fut une session de travail profitable à tous les points de vue.

J'ai besoin d'un peu de repos avant le CLLAP de la semaine prochaine.


Duchesnay sous la pluie

Il fallait s'y attendre, il pleut à Duchesnay pour une des rares fois lors de notre passage. On a quand même beaucoup de plaisir, comme toujours.

À se souvenir: tracteur et pas de casque (podcast).

Je donne un atelier avec mon ami Gilles dans quelques minutes sur les blogues. Voici la présentation.

J'ai appris qu'il y a un outil en ligne qui peut faire du traitement sonore. Je dois communiquer avec Pierre Drouin pour en savoir plus.

Un site national sera créé sous peu sur le sujet du multimédia (audio, vidéo, image, texte) avec comme but d'aider le RÉCIT à démarrer des projets avec des élèves. Le site test est ici. En fait SPIP a été choisi pour l'instant (ça peut changer) car plusieurs personnes ont déjà travaillé à l'intégration du multimédia (son et vidéo). On peut donc facilement intégrer un mp3 (ou ogg) dans un article et un lecteur permet d'écouter en ligne le fichier. Même chose avec les vidéos en flv. Je dois recommuniquer avec Pierre Drouin pour avoir ses notes sur l'atelier qu'on a donné sur le sujet car plusieurs bonnes idées on été discutées.

À suivre...

Mise à jour 9h37: Notre atelier commencera en retard. Et je viens de commander le livre dont parle Gilles.


Un vendredi intéressant

Ouais, une journée des plus intéressante pour moi et pour plusieurs raisons.

1) Louis semble avoir passé une belle soirée ;o) Faut dire que son billet est plus structuré que son mail qu'il en envoyé pendant la soirée :-D

2) J'ai participé à la rencontre de travail des animateurs RÉCIT de la région 03-12. La première de l'année :o( pour moi. Mais ce fut une journée profitable à plusieurs niveaux car on a discuté de notre futur document d'orientations du RÉCIT. Se parler de comment on voit notre travail, nos responabilités, nos stratégies, les TIC... c'est formateur pas possible. J'ai hâte de voir ce qui en sortira en mai à Duchesnay.

3) Un déjeuner au Cosmos de Québec où nous avons été accueilli par un rayon de soleil.

4) Ma petite famille est toute souriante à mon arrivée à la maison. En santé et heureuses. Cool!

5) Un nouveau projet MST est né dans l'auto.

Je m'arrête là, je n'ai que 5 doigts ;o)


AQUOPS, fin

Toutes bonnes ch... cliché mais vrai.

Encore un colloque riche en nouvelles rencontres et en idées de projets pour les prochains mois. La robotique semble intéresser plusieurs personnes d'un peu partout au Québec, faudra continuer de documenter la chose et d'essayer de former une communauté autour de cette technologie. SPIP devient un nom très connu, mais des gens m'ont présenté d'autres outils qui pourraient être utiles dans certains contextes, à fouiller. La radio web (incluant le podcasting) commence à prendre son envol. Pourquoi maintenant? Hypothèse: comme on peut publier simplement nos capsules audio sur le web (avec SPIP ou autre), on a un auditoire. C'est alors plus motivant pour les apprenants. Les terminaux X ne sont pas morts, plusieurs terminaux seront (ou sont) utilisés dans quelques CS grâce à Revolution Linux, bravo les graçons. Créer son DVD semble de plus en pls simple avec de bons outils, le Service national du développement personnel on un très bon projet autour de cette technologie, cool! Etc, etc.

Le colloque s'est terminé sur une note agréable en remettant un prix CHAPO à Gilles qui publiera le texte que j'ai composé (et que Ben a enrichi) sur son blogue. Je crois qu'il a apprécié le geste. Félicitation encore Gilles. En passant on lui a remis un livre libre (il existe 28 exemplaires de ce livre). Un texte du domaine public, un police libre, monté avec Scribus, sur papier recyclé à l'énergie verte...

Un livre... hum... idée...

À l'an prochain pour un autre colloque de l'AQUOPS.

Mise à jour du 14 avril 06: Pour une liste de textes à propos du colloque.


Suite AQUOPS 2006

Encore un belle soirée hier, avec des tizamis qui sont plus fous que fou ;o)

Ce matin, après un réveil cool (une surprise pour moi), j'ai eu le plaisir de rencontrer M. Ronald Canuel, DG de la CS Eastern-Townships, (j'ai travaillé avec lui à la Commission de l'enseignement secondaire, Conseil supérieur de l'éducation). Il est venu à l'AQUOPS pour présenter son projet «1 portable pour 1 élève».

Pascal Lapalme donne un atelier sur Geogebra et donne DocMST comme site à visiter. Merci Pascal ;o)

À suivre...


Mise à jour: 10h19

L'atelier de Pascal fut très profitable, il a eu l'idée de créer un CD où les applications, la documentation, des exemples sont présents. Ça me donne une idée, publier un tel CD (image iso) sur DocMST. Avoir un kit sur une application qui se trouve sur un CD, bonne idée selon moi pour en simplifier l'apprentissage/utilisation.

Pierre Drouin m'a parlé d'une de ses besoins, trouver une façon de simplifier l'installation/gestion de plusieurs SPIP sur un serveur. Voir SPIP-Clone sur SPIP-contrib. Il m'a aussi signaler que Knowledge-Forum est maintenant en java, donc installable sur un serveur Linux et ne pas avoir à installer un client (qui n'existe pas en LInux :o( ). À voir...

J'ai également réalisé que plusieurs congessistes sont «très débutants». Ça prendrait des ateliers pour eux du genre: qu'est-ce que le web et comment l'exploiter? Différences entre des applications locales et réseaux. Les formats de fichiers, c'est quoi au juste? Différences entre un site web, une page web, HTML, CSS, SPIP, wiki, blogue, portail, fil RSS, podcasting... Le vocabulaire utilisé par les animateurs n'est pas encore compris par ces débutants.

iPod en classe, j'ai hâte de voir ce que Renaud Boisjoly va nous présenter. À suivre...


Mise à jour: 11h20

L'atelier porte sur les outils Mac (c'est normal, c'est un atelir Apple), on peut facilement imaginer un atelier du même type mais pour Win et Linux mais ne ajoutant la possibilité de s'héberger nous même (SPIP ou autre) sur les serveurs de sa CS au lieu de pousser ça sur mac.com tout en profitant du podcasting.

Intéressant aussi la présentation du prof qui a vécu des projets en classe.


Mise à jour: 14h05

Un très bon diner fut précédé par la rencontre d'André Roux, que je n'avais pas encore vu depuis lundi. Encore une joie de lui parler.

Atelier Radio web de Sylvie Richard et Martin Bérubé. On retrouve leur projet ici.

Après Pascal, Martin utilise la fonction prez pour sa présentation. Cool de voir que notre travail est utilisé par d'autres personnes.

Martin nous présente les fondements de leur projet. Intéressant mais faut pas que ce soit trop long ;o) Ouais, les profs et leur compétence TIC, comment se porte-t-elle? Selon mes observations durant l'AQUOPS, je peux dire qu'il y a encore du travail à faire.

J'ai été mettre les permissions en lecture pour tous dans la page wiki de la présentation (le mot de passe de Martin est ... ;o) ).

Sylvie, enfin! nous présente les liens avec le programme de formation. Elle nous signale qu'il y aura une publication d'une version revue de leur projet.

Sylvie et Martin nous expliquent que ce projet est une belle occasion pour sensibiliser sur les droits d'auteurs.

Martin, il faudra modifier votre squelette afin que le menu de gauche s'allonge automatiquement.

Des capsules audio très cool créées par les élèves. Bravo à vous!


Atelier de Gilles

Ça commence bien, Gilles signale qu'il est subjectif à propos des blogues! Yes, j'aime déjà son atelier ;o)

Il écrit un billet, Live à l'AQUOPS. Entre temps il explique qu'avoir un blogue c'est très nombriliste. On doit s'aimer beaucoup pour bloguer.

Problème fondamental des blogues à l'école= tout le monde peut faire ça! On doit donc s'intérroger sur ce qu'on veut faire avec un blogue scolaire.

Question: quelle est la différence entre un blogue, un wiki, un SPIP, un site internet?

  • Blogue = journal personnel sur le web.
  • Wiki = outil de coconstruction de textes.
  • SPIP = gestionnaire de contenu, outil pour gérer un site web dynamique.
  • Site web = Ensemble de pages web qui tente de former un tout.

Bloguer n'est pas nouveau, ce qui est nouveau c'est la simplicité de le faire avec de nouveaux outils (Dotclear, b2evolution, SPIP).

Pour bloguer il faut avoir quelque chose à dire. Pleurer sur le web parce qu'on n'a pas trouvé la bonne couleur de robe, ce n'est pas très «scolaire» pour certains.

Publier sur le web, c'est dangereux. Ho! Bloguer c'est implicant. On doit accepter de se faire critiquer ou encore de se faire «rentrer» dedans de façon cavalière.

Gilles nous dit: «Si une application n'est pas simple pour le prof, ce n'est pas une bonne application!» Ho! Ça c'est implicant, car certains trouve le Cyberfolio compliqué! ;o)

Gilles, je ne suis pas beauceron, mais j'accepte le qualificatif «d'un peu bizarre».

Gilles discute de la liberté qu'offre le logiciel libre en donnant l'exemple de l'adaptation à nos besoins de b2evolution (la francisation et les listes de blogues dans les thèmes).

Blogue du PEI, Philoblogue, Classe de Jean Raymond .

Un prof qui n'a pas vraiment d'habiletés en TIC mais qui veut que ses élèves les exploitent = cool!

Gilles nous «poétise» son expérience de blogue dans une école secondaire où le lab informatique ne fonctionne pas! C'est la vie.

Le pire ennemi d'un prof de français = les fautes. On fait quoi avec les fautes des élèves sur le blogue? Bonne question.

Les élèves du Philoblogue ont fait vibrer Gilles en démontrant qu'on peut argumenter en tout respect.

La fin est proche, Gilles nous donne l'adresse de Blogger et explique qu'il est possible de se créer un blogue gratuitement. Par contre, ce n'est pas vraiment à suggérer pour le milieu scolaire. Faites plutôt la demande à votre service de l'informatique de votre CS.

Bravo Gilles, tu as encore enthousiasmé la salle.


- page 2 de 3 -