PL en toute liberté

Tag :

Surprise

Fil des billets

Préjugés 101

«Dis papa, c'est quoi un préjugé?»

«Euh... ben... c'est quand on... attends... tu sais on peut se faire une idée trop vite... euh...»

Bon, assez, on va regarder ce vidéo ensemble et tu devrais comprendre ce que veux dire (et implique) le mot préjugé.

En essuyant mes larmes, je demande à ma fille: «Tu comprends maintenant ce qu'est un préjugé?»

«Ho oui papa. Merci!»

PS: Allez le voir le vidéo (avec de bons écouteurs), même si vous savez ce que veux dire le mot préjugé. Un rappel n'est jamais perdu.

Mise à jour: Ici aussi on doit éviter les préjugés sur l'apparence.


Tout semble se placer

... pour un ami.

Suite à une discussion fort plaisante avec un ami, j'ai pû encore constater que les choses se placent souvent dans notre vie. Il suffit de patienter et de bien lire les diverses possibilités qui s'offrent à nous. Aussi, lorsqu'une injustice se pointe le bout du nez, on doit absolument réagir. Prendre SA place, voilà notre défi le plus difficile parfois.

Mettre Investir du temps dans ses apprentissages, «priceless!»


Un gars peut se tromper et avoir du plaisir

Je croyais ici que ce serait très long avant qu'on revoit le CH au premier pas rang.

Mais...

Classement

Félicitations mes CH, je vous suivrai durant les (longues j'espère) séries.


Un projet perso, suite 2

Le début de mon projet a donné cette première suite. Voilà le 3e volet (une trilogie) de mes folies persos du mois de mars 2007.

J'ai encore appris des choses en CSS (je détaillerai le tout sur mon site personnel sous peu, quand j'aurai valider un peu plus le squelette) et sur le &*?%%?$%$ de IE! Mais bon, les défis sont toujours formateurs.

J'ai aussi appris des choses très cool sur SPIP. Comme par exemple qu'il prend en charge (depuis quelques versions déjà) les problèmes d'affichage de la transparence des png sous IE, donc plus besoin de trafiquer les icônes png qui foisonnent dans OpenClipart et dans mes icônes systèmes. SPIP permet de «jouer» avec les images. et de faire des URL propres (comme ceci: http://pierrelachance.net/Squelettes-hasardeux-v-1 ).

Pelleter des nuages, quels beau projet pour le printemps ;o)


En mémoire de nos pères

Version francophone de «Flags of ours fathers» de Clint Eastwood, ce film est étrange car il ne ressemble pas à un film américain. Au contraire, on y présente leur mauvaise habitude de tout tourner à leur avantage (comme on le fait tous possiblement). De colorer l'Histoire avec leur palette.

Ce film fait, par contre, la «job» pour ce qui est de rendre hommage aux combattants de la 2e guerre mondiale. Plus précisément lors de la bataille d'Iwo Jima.

USMC_War_Memorial_Night

Image: Wikipedia

Je connaissais ce monument mais je n'étais pas au courant de son histoire. Cette page m'en donne un peu plus.

Un autre film de Clint Eastwood traitera de cette bataille, mais cette fois on la vivra du côté des japonnais (enfin, de ce qui peut rester comme informations de cette bataille j'imagine): Letters from Iwo Jima. Je le verrai.

Après la lecture de ce livre, d'autres apprentissages très intéressants sur l'Histoire.


Crinqué

Version francophone de Crank. ce film est à voir si:

  • vous aimez les films d'action;
  • vous aimez l'humour noire;
  • vous aimez le style de Jack dans 24 H;
  • vous aimez les films en temps réel (ou presque).

À ne pas voir si:

  • vous désirez retirer quelque chose de profond de ce film;
  • vous n'aimez pas les scènes surréalistes à la James Bond;
  • vous voulez arrêter de fumer;
  • vous êtes sensible au mauvais goût.

Pour ma part, j'ai passé un bon moment.


Un collectif pour réussir la réforme

M. Mario Asselin m'a fait connaitre le site Réussir la réfome qui est un contre poids aux groupes qui veulent l'arrêt de la réforme.

Un site à suivre et à faire connaitre.


You know my name

C'est le titre de la chanson thème du nouveau James Bond 007. Chanson qui est dans le ton des meilleures trames sonores des films de Bond.

Et oui, je suis un fan de Jimbo. J'ai vu les 21 films dont certains plus d'une fois. Je suis donc allé voir Casino Royal avec un brin de scepticisme. Car le nouvel acteur, Daniel Craig, n'a pas le look Bond, selon moi.

Bon, est-ce un bon film? Oui, je donnerais 8.5 sur 10.

Est-ce un bon James Bond? Je donne 8.0 sur 10. Il manque un début à couper le souffle, Q n'est pas encore engagé par le MI 6 (car ce J.B. est la première mission de James) donc son humour me manque et il manque un peu (il y en a) de gadgets. On exploite par contre davantage le physique de Bond, il a appris à se battre comme Bruce Lee, il est plus, enfin moins, euh... il tire un peu plus avant de questionner. J'ai aussi apprécié l'humour de ce James plus «cool».

L'histoire? Pas mal. Il y a des scènes très rythmées.

Donc, j'ai suffisamment aimé pour aller voir le prochain Bond avec cet acteur et pour louer le DVD à sa sortie.


M. Des Ligneris à la télé

Si vous faites partie de la communauté du logiciel libre vous connaissez sûrement Benoit Des Ligneris de Revolution Linux. Benoit vient de passer à la tivi pour parler de Wikipedia et part le biais du logiciel libre.

J'ai bien aimé la façon dont il a présenté l'encyclopédie et les deux types de contenu présents: encyclopédique et actualité. Le vandlisme, dont l'animateur semble vouloir insister, se fait principalement sur les pages d'actualités.

J'ai aussi apprécié son discours lorsqu'il a abordé la qualité du contenu en faisant référence à la recherche (par la revue Nature) entre Wikipedia et Britanica. Car certains universitaires n'autorisent pas leurs étudiants à utiliser Wikipedia comme source documentaire. Ma réponse: aucune source n'est bonne si unique.

Bravo Benoit pour l'entrevue, c'est un pas de plus pour le libre.


La culture libre, une explication intéressante

J'ai déjà écrit sur la culture libre, mais là cette émission de radio (Indicatif présent) réussi, selon moi, à très bien expliquer le phénomène.

On peut même faire un lien avec ce billet d'André Cotte. Culture libre vs droits d'auteur.


Cinderella Man

Il y a des films que j'ai trouvé difficile à regarder. Un de ceux-ci «Histoire de pen», un film québécois qui nous amène dans l'univers d'une prison. Très dur!

Je viens d'écouter Cinderella Man avec Russell Crowe qui nous présente la descente aux enfers d'un boxeur (un irlandais vivant au US) lors de la grande crise de 29. D'abord, lorsqu'il y a des enfants dans un film, on vient chercher le pepa en moi. Ici 3 enfants qui mangent peu, où la maladie est proche, qui ont peur d'être envoyé chez de la famille car leurs parents ne peuvent pas les nourir/chauffer convenablement. Ce film a réussi à me faire plisser des yeux tellement il est poignant. On voudrait utiliser la touche avance rapide pour voir la remonter des enfers.

Ensuite vient le retour de James Braddock (il a existé) à la boxe, lui qui a été mis sur la touche pour une main cassée se voit donner une 2e chance. Le retour est très intéressant, mais la suite du film a réussi à me mettre dans un étât de stress que j'aime bien quand je regarde un film. Pour ce qui est de la fin... ;o)

Donc le film réussi, bien que je n'ai pas vécu à cette époque, a dépeindre une misère poignante des années 30. De plus, c'est un très bon film de boxe. Rocky passe pour un film de Disney ;o)

À voir pour les amateurs de cinéma.


Blogues scolaires

J'ai été visiter rapidement les 4 blogues scolaires que Gilles a mis en place dans sa CS. J'y ai trouvé 4 billets (il y en a sûrement plus, je vais fouiller davantage sous peu) qui m'ont fait sourire:

Un billet sur un blogue d'histoire sur les changements climatiques.

Un peu de philosophie: Un chien n'existe pas sans l'humain.

Un peu comme moi dernièrement, l'enseignante qui se demande pourquoi les élèves n'écrivent pas.

Grosse question: L'histoire est-elle une science?

Voici les 4 blogues en question:


La clé des secrets

Voilà un film qui est passé inaperçu (en tout cas pour moi) et qui m'a donné beaucoup de plaisir. Un film où on ne sait trop ce qui va arriver, et quand on y est, hum... c'était pas vraiment prévisible mais tout à fait logique. Ça j'aime ça me faire surprendre ;o)

Pour ma part ce film est dans la ligné du 6e sens, contrairement aux autres films de M. Night Shyamalan.

Bon cinéma.