PL en toute liberté

Tag :

Wiki

Fil des billets

Ménage TIC

Choisir c'est renoncer, voilà ce que Jean Nadeau, un sage, nous martèle régulièrement. Lorsqu'on intègre les TIC dans ses apprentissages et dans son travail, on doit réguler son Environnement d'Apprentissage personnel. Ce qui veut dire qu'il y a des TIC qui prennent la place de d'autres ou encore qui disparaissent pour cause de changement de façon de faire. Voici quelques outils qui entrent (se renforcent) et quelques autres qui quittent mon EAP.

Wow: Script de capture

Un petit script sous linux (demandant l'application Imagemagick) me permet de faire des saisies d'écran très simplement. Je lance le script (un petit lanceur dans ma barre de tâches ou un raccourcis clavier), et je peux sélectionner une partie de l'écran pour en faire une image qui s'enregistre sur mon bureau en format jpg (peut être autre format). Ce qui rend mon bouton «Imp écr» inutile. Voici le script:

#!/bin/bash
cd ~/Desktop
import `tempfile -s .jpg -d ~/Desktop/`

Wow: Pdf Split and Merge

Quand j'ai besoin d'une section d'un pdf, cet outil me permet simplement de la récupérer.

Wow: Kino

J'ai cessé de faire du montage vidéo, car je suis pour la simplicité volontaire en TIC (ne pas perdre du temps qui n'est pas pédagogiquement payant, exemple prendre 2 heures pour montrer un vidéo de 5 minutes qui de toute façon est complet en soi bien souvent). Mais le logiciel Kino m'est très utile pour transformer des formats vidéos ésotériques en FLV ou autres. Je sais que Kino utilise FFMpeg et Mencoder pour ce faire et que je pourrais encoder les vidéos en ligne de commande, mais comme les commandes sont parfois difficiles à trouver, je laisse faire Kino.

Wow: WikiniMST

J'ai essayé Google Bloc-notes, Google Document, pbWiki, Diigo, Clipmarks... pour prendre diverses notes (de divers types) et j'en reviens toujours au WikiniMST pour ce faire. Pourquoi? Parce que je peux simplement écrire du texte, publier des fichiers qui seront affichés dans le navigateur (mp3, flv, geonext, geogebra, Freemind, Flash, CSV, dessin 3D obj, etc) ainsi que joindre d'autres types de fichiers (pdf, odt, doc, etc) dans une même page. Je peux aussi insérer du code html (les code embed de Youtube par exemple) dans une page. Je ne peux pas faire tout ceci avec une autre application. Il en faut 2 ou 3 pour tout faire. Donc, mon bon vieux (un projet que je maintien depuis plusieurs années déjà) est pour moi un outil indispensable.

Dehors Twitter

<Début de l'analyse sommaire>Suite à des pressions de collègues, j'ai expérimenté le site de micro-blogging Twiter pendant quelques temps, pour voir ce qu'il serait possible de faire avec cet outil Web 2.0. J'ai eu bien du plaisir dans mes essais, mais on doit un jour ou l'autre se regarder travailler avec les TIC et dans le cas de Twitter ce n'est pas assez concluant pour moi. Si on veut vraiment exploiter l'outil dans un esprit de communauté (on doit dans ce contexte cibler les membres de la communauté), on doit lire régulièrement les «< que 140 caractères» de gens que l'on suit, ce qui est un bouffe temps incroyable. Surtout qu'on y apprend pas grand chose de neuf si on suit les gens sur leur blogue ou site par exemple. Je préfère de beaucoup le clavardage pour me tenir au courant de ce que font mes tizamis.<Fin de l'analyse>.

Dehors UCCASS

UCCASS est une application permettant de réaliser des sondages en ligne. Le problème est qu'elle date (2005) et le projet est mort. Malheureusement il y a des problèmes si on installe l'application sur un serveur php 5 et mysql 5. N'ayant pas la compétence d'ajuster le tout, je vais passer à autre chose. Dans bien des cas, un formulaire Google (ou Doodle) fait l'affaire.

Voilà pour ce petit ménage de fin 2008.


De plus en plus wiki

Je wikise de plus en plus. Mon collègue PC l'a dit: tout ce qu'on a besoin c'est un wiki. Grosse affirmation mais elle n'est pas fausse, tout dépend, comme toujours, des buts poursuivis.

M. Gary Lee Kenny parle des logiciels sociaux (dont fait partie les wikis) ici. Le vidéo dont il fait référence est en effet très intéressant. Tellement que j'ai comme projet d'utiliser cette méthode pour expliquer des concepts TIC lors de la prochaine année scolaire.

Gilles, un peu déçu, fait référence à une page wiki (qui n'est pas terminée mais bien commencée) qui se veut un endroit où expliquer notre vision personnelle des TIC et l'utilisation que l'on en fait.

Un des gros projets de recherche et développement de 2006-2007 pour le RÉCIT MST a été Squeaki. Nous utilisons un wiki pour créer une base de connaissances autour du logiciel Squeak. Aucun autre outil ne pourrait répondre à nos besoins dans ce cas précis. Et je dois dire que l'interface est plus intéressante que les premières versions du WikiNiMST (qui sortira bientôt en version 7.06 avec de nouveaux look et de nouvelles fonctionnalités).

Benoit m'a expliqué que l'outil que l'entreprise où il travaille utilise et conseille à ses clients pour leurs bases de connaissances (traces des activités du groupe de travail, documentation sur les logiciels utilisés...) est un wiki.

Ubuntu offre une documentation très complète grâce à un wiki.

Le Service national de l'Univers social utilise un wiki dans son projet de ligne du temps.

Les animateurs de la région 03-12 utilisent un wiki pour coordonner leurs actions.

Conclusion (bien personnelle): l'outil à privilégier quand on travaille à plusieurs sur un projet est un wiki.


Les wikis expliqués

Que j'aime les wikis! Pascal Lapalme a trouvé une belle petite fonction à ajouter à un wiki en mathématique, et François Guité a trouvé ce vidéo qui explique quelques avantages du wiki.

Note à moi: ce type de vidéo serait intéressant à faire pour divers concepts TIC...


M. Des Ligneris à la télé

Si vous faites partie de la communauté du logiciel libre vous connaissez sûrement Benoit Des Ligneris de Revolution Linux. Benoit vient de passer à la tivi pour parler de Wikipedia et part le biais du logiciel libre.

J'ai bien aimé la façon dont il a présenté l'encyclopédie et les deux types de contenu présents: encyclopédique et actualité. Le vandlisme, dont l'animateur semble vouloir insister, se fait principalement sur les pages d'actualités.

J'ai aussi apprécié son discours lorsqu'il a abordé la qualité du contenu en faisant référence à la recherche (par la revue Nature) entre Wikipedia et Britanica. Car certains universitaires n'autorisent pas leurs étudiants à utiliser Wikipedia comme source documentaire. Ma réponse: aucune source n'est bonne si unique.

Bravo Benoit pour l'entrevue, c'est un pas de plus pour le libre.


WikiNiMST, un projet qui m'allume

La version 6.06 du WikiNiMST est publiée depuis quelques jours. Je maintien de projet depuis quelques années mais la présente année fut très fertile en nouveautés dans notre outil de wiki. Les ajouts réalisés font en sorte que le WikiNiMST reste un wiki mais boosté. À la base un wiki est un outil de contruction de texte. Mais là le WikiNiMST est devenu un outil de partage et de coconstruction très intéressant (enfin je crois). Nous l'utilisons pour DocMST, un environnement de partage en MST.

Un des éléments qui me motivent est l'interaction avec des utilisateurs du WikiNiMST. Certains d'entre eux viennent sur notre installation et laissent des questions, commentaires, suggestions, etc. Certaines suggestions furent implantées très rapidement dans l'outil, et ce dans le but de répondre davantage aux besoins en éducation.

Le wiki reste par contre l'enfant pauvre des gestionnaires de contenu en éducation (selon mes observations). J'ai émis une hypothèse sur le pourquoi en répondant au billet de Françaois Guité ici. Je devrai valider le tout en discutant avec des collègues l'année prochaine par contre.


J'aime encore le wiki

Les blogues sont hot, très hot en ce moment. Je blogue avec plaisir ici depuis 1 an, je suis assez content de ce que j'y ai écrit. Ce sont de bonne notes/commentaires sur certains sujets qui me tiennent à coeur. Et ça m'a permis de connaître d'autres blogueurs qui m'enrichissent (ce qui n'est pas négligeable).

Mes anciennes amours elles, que sont-elles devenues? Principalement les Wikis et le gestionnaire de contenu SPIP.

Pour ce dernier, je continue de croire que c'est le meilleur outil pour publier un site web (perso, de classe...) sur le web. Très souple et très puissant grâce à ses squelettes. De plus, SPIP est très bien supporté par l'équipe de développeurs et par la communauté.

Le fait de bloguer m'a fait apprécier davantage les wikis, étrange non? Le blogue d'équipe du RÉCIT est sûrement la raison principale. Un billet c'est la vision d'une personne, alors qu'un texte coconstruit sur un wiki représente plusieurs personnes. Et ça c'est compris dès le départ par l'internaute qui consulte un wiki. Le problème avec le blogue d'équipe c'est que «je+je+je != nous». Un billet sur un blogue d'équipe ne représente que le signataire, et non l'ensemble des blogueurs du site. Et ça ce n'est pas immédiatement compris par les internautes :o(

Attention, je ne dis pas que les blogues ne sont pas bons ou que je n'aime plus ça. Mais pour du travail d'équipe j'y vois présentement des limites par rapport au wiki. Peut être que je changerai d'idée après 1 an de blogue en équipe sur http://recit.org, mais il faudra pour ça que le nombre de contributeurs continue d'augmenter. On pourrait également écrire des billets à plusieurs, mais là il faudra bien indiquer que c'est un billet à plusieurs signataires.

Il faudrait également qu'on revoit la structure/présentation/classement... des blogues car je crois encore qu'on perd des billets très intéressants au fond des blogues. Les nouveaux arrivants sur un blogue doivent lire beaucoup pour trouver les perles. Peut être qu'une étiquette «À lire» pourrait être accolée aux meilleurs billets?

À suivre...


Mise à jour du 24/10/05: Billet coécrit grâce à un wiki.